Situé en Californie, le Sequoia National Park est l’un des plus beaux parcs nationaux des États-Unis. Connu pour abriter, en toute logique, de gigantesques séquoias, il ne se limite pas aux arbres pour autant et fait office de véritable sanctuaire. Il a d’ailleurs été reconnu par l’UNESCO en tant que réserve de biosphère. Bon, cela dit, on fait quoi dans le Sequoia National Park ?

1. Admirer le Général Sherman

Et voici l’arbre le plus massif du monde mais aussi l’organisme vivant le plus imposant. Baptisé en 1879 par le naturaliste James Wolverton d’après le général William Tecumseh Sherman, ce séquoia géant serait né il y a environ 2200 ans. Maintenant, parlons un peu chiffres : le Général Sherman mesure 83,8 mètres pour 31,1 mètres de circonférence et 11,1 mètres de diamètre au sol. Sa branche la plus large présente un diamètre de 2,1 mètres à elle seule. Donc oui, ce grand monsieur mérite à lui seul le déplacement.

2. Gravir le rocher Moro

Pour admirer une vue panoramique du parc dans son ensemble, c’est le spot idéal ! Alors bien sûr, cela demande un minimum d’effort car il faut quand même se farcir les 400 marches taillées dans le granit. Mais ça vaut le coup !

3. Admirer le Général Grant

D’une hauteur de 81,72 mètres, le vénérable Général Grant mesure 32,77 mètres de circonférence pour 12 mètres de diamètre. On estime qu’il serait né il y a 1500 ou 2000 ans. C’est, après le Général Sherman, l’arbre le plus grand du monde et aussi l’un des plus âgés. Il tient son nom du général Ulysses S. Grant, le dix-huitième président des États-Unis.

4. Traverser le séquoia creusé

C’est l’une des attractions les plus populaires du parc : un sequoia géant creusé comme un tunnel, en travers de la route. Ce dernier étant tombé il y a bien longtemps. Et comme vous pouvez vous imaginer, il a été plus facile de le creuser que de le déplacer. On peut même y passer en voiture à condition que celle-ci ne soit pas trop haute.

5. Visiter la Crystal Cave

Dans le Sequoia National Park, le spectacle est aussi sous terre avec la Crystal Cave. Cette grotte de karst et de marbre est l’une des 240 cavités que compte le parc. C’est l’endroit parfait quand il fait chaud car là-dessous, la température est constante toute l’année et plafonne donc à 9 degrés. Attention car il est indispensable de réserver auprès du visitor center de Foothills ou de Lodgepole.

6. Traverser le Tunnel Rock

Le Tunnel rock se situe sur la route qui mène au parc. On le trouve sur la gauche en montant. Un petit parking a été emménagé sur le côté de la chaussée pour permettre aux visiteurs de passer à pied sous cet immense rocher. Il est aussi possible d’emprunter un minuscule chemin de terre un poil escarpé pour grimper sur le rocher. À vos risques et périls. Le jeu en vaut la chandelle car de là-haut, la vue est à couper le souffle.

7. Parcourir le Kings Canyon Scenic Byway

Cette route panoramique est incontournable. Elle débute dans les contreforts de la Sierra Nevada et rejoint Roads End, en longeant l’autoroute 180. Elle s’avère parfaite pour à la fois visiter le National Sequoia Park, vu qu’elle le traverse, mais aussi les environs.

8. Flâner dans le Grant Grove Village

Situé près du General Grant, ce village pittoresque est certes une attraction touristique mais ce n’est pas grave tant les choses sont bien faites. Composé de bâtiments qui s’intègrent à merveille dans le paysage, le Grant Grove Village permet de se poser, voire de faire quelques courses. Pratique quand on entend camper dans le parc.

9. Prendre le frais aux Tokopah Falls

Dans le National Sequoia Park, il y a des arbres mais aussi de l’eau. En cela, les Tokopah Falls, des chutes d’eau de 370 mètres de hauteur, sont absolument fantastiques. Ici, l’eau dévale une pente en granit datant de la période glacière. On ne peut y accéder qu’à pied, au terme d’une randonnée de 6,6 km depuis l’autoroute 198. Il est recommandé d’y aller au moment de la fonte des neiges car le débit est beaucoup plus important.

10. Se reconnecter avec la nature au milieu de la Crescent Meadow

Allez, on termine dans l’herbe de la Crescent meadow, une prairie en forme de croissant entourée de sequoias géants, où il fait bon pique-niquer ou faire une sieste. Enfin, non, oubliez la sieste. Le coin est fréquenté par les ours noirs. On peut même parfois en apercevoir.

Attention au torticolis à force de lever la tête.