Rien n’est plus universel que les histoires de famille : tout le monde en a, et des plus ou moins problématiques. Sur ce point, la famille royale anglaise n’échappe pas à la règle et les petits secrets finissent généralement par éclater au grand jour, tout ça parce que quelqu’un n’a pas été foutu de fermer sa grande gueule.

1. L'amitié d'Édouard VIII avec Adolf Hitler

Si on dit souvent qu’il ne faut pas juger quelqu’un sur ses fréquentations (Jésus trainait bien avec Judas après tout), il y a des amitiés plus sensibles que d’autres. C’est le cas de l’oncle de la Reine Elizabeth II, Édouard VIII qui était un sympathisant nazi puisqu’il fit le salut nazi à plusieurs reprises lors de sa visite en Allemagne durant la seconde guerre mondiale. Cela va même un poil plus loin puisqu’on pense que la compagne d’Édouard, Wallis Simpson aurait même donné des informations classifiées aux allemands. Bien sûr à l’époque on ébruitait encore moins cette affaire que le pet étouffé d’un serviteur gêné dans les couloirs du palais.

Crédits photo (Domaine Public) : Studio of Alexander Bassano (1829–1913)

2. L'ADN de Richard III qui fout un peu la merde

Lorsqu’on retrouve les restes du roi Richard III en 2012 (quand je parle de « restes » c’est des parties de son corps, pas d’un plat à moitié mangé qu’il aurait négligemment laissé trainer 627 ans comme un gros dégueulasse) on décide de prélever son ADN, comme ça, pour déconner. Mais la blague ne fait pas rire grand monde à la cour puisqu’on réalise rapidement que l’ADN ne correspond pas totalement à celui de la famille royale actuelle.

Cela veut donc dire que quelque part, à un certain moment, il y a eu un descendant illégitime sur le trône et que ça a un peu bousillé l’accès au pouvoir du vrai descendant de Richard III, ce qui remet en question pas mal de choses quand même. Et en même temps si le mec n’était pas tout le temps en train d’échanger son royaume contre des chevaux on en serait peut-être pas là.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown artist; uploaded to wikipedia by Silverwhistle

3. L'assassinat des neveux de Richard III

Puisqu’on parle de ce bon vieux Richard, on peut également citer un tragique épisode qui décidément peut le faire passer pour quelqu’un qui souhaite plus que tout nuire à sa propre famille. Lorsque son frère Édouard IV décède (ils sont quand même chiants, y’a assez de prénoms dans le monde pour pas avoir à être numérotés), c’est normalement son fils aîné âgé de 12 ans Édouard V qui devrait reprendre le pouvoir à sa majorité.

Mais Richard III ne l’entend pas de cette oreille et décide de faire enfermer le roi légitime ainsi que son frère de neuf ans également appelé Richard. Ensuite les gamins sont « mystérieusement » assassinés et c’est quand même triste mais du coup c’est Richard III qui va reprendre le pouvoir. Ci joint, un passage d’un manga de l’époque qui montre Richard III « accepter » la couronne.

Crédits photo (Domaine Public) : Edmund Evans

4. Le fils "caché" de la reine Mary et du roi George V

Le roi George V et la reine Mary, qui sont les grands-parents de la reine Elizabeth II, avaient un fils, le prince John. Sixième et dernier enfant du couple né en 1905, il est diagnostiqué épileptique à l’âge de 4 ans et on l’envoie rapidement vivre à Norfolk loin du reste de la famille pour qu’il soit pris en charge.

Bien que la famille se soit toujours défendue qu’il s’agisse là d’un abandon ou d’une tentative de cacher l’enfant, celui-ci n’apparait par la suite à aucun évènement, pas même lors du couronnement de son père. Sa mère lui rendait visite une fois par jour et il s’agissait du seul contact réel avec la famille. John est décédé à l’âge de 13 ans des suites d’une crise intervenue en pleine nuit et son enterrement a été organisé dans un secret absolu sans prévenir la presse, ce qui alimente la théorie selon laquelle la famille voulait garder l’enfant caché.

Crédits photo (Domaine Public) : Ernest Brooks

5. Le prince George de Kent, personnalité qui dérange la royauté

Également fils du roi George V, George de Kent est né en 1902 et est donc le grand frère du prince John. C’est à l’âge adulte que la personnalité de George commence à poser problème au sein de la famille royale. Déjà on lui prête des aventures avec beaucoup de personnes avant et pendant son mariage, mais c’est la nature bisexuelle de ces relations qui pose problème puisque George est aussi bien aperçu avec des femmes que des hommes.

Il se fait même arrêter un jour par la police qui le soupçonne de se prostituer. Victime de chantage par un prostitué, George est également souvent cité dans des affaires de consommation de drogues dures, passant de l’héroïne à la cocaïne. Il décède dans un accident d’avion à l’âge de 39 ans, une fin tragique que beaucoup de gens s’emparent afin de monter une théorie du complot comme quoi la famille royale l’aurait fait tuer parce qu’il dérangeait trop.

Crédits photo (Domaine Public) : Cladeal832

6. L'internement de la princesse Alice

Bon, on va pas se mentir, on se retrouve moins bien dans l’arbre généalogique de la famille royale anglaise que la nuit dans un labyrinthe mais en gros la princesse Alice était la mère du prince Philippe et l’arrière petite fille de la reine Victoria. Ouais je sais, c’est pas vraiment plus clair comme ça, mais bon, moi je vous donne les faits. Quoi qu’il en soit Alice de Battenberg avait vécu en Grèce pendant un bon moment avant d’être forcée de quitter le pays. Extrêmement atteinte par ce changement de vie, elle a commencé à faire une dépression nerveuse et a avoir des « hallucinations ».

En gros elle était persuadée que Jésus lui parlait mais qu’en plus une relation amoureuse s’installait entre eux puisqu’ils « flirtaient » tous les deux. Vous imaginez donc assez logiquement la suite, on a interné Alice et même Sigmund Freud est venu pour l’analyser. Après quelques années elle est finalement devenue nonne, ce qui est une forme de mariage à Jésus à la différence que celle-ci est acceptée par la religion. En attendant on ébruitait pas tellement son internement qui dérangeait un peu. Dans les faits, Alice a eu une vie horrible, violentée par les médecins avant de retourner en Grèce et de s’engager pour les pauvres.

Crédits photo (Domaine Public) : Unknown photographer; Original téléversé par Thyra sur Wikipédia allemand.

7. Le changement de nom de famille

Le nom de famille « Windsor » est vieux de près de cent ans. C’est au cours de la première guerre mondiale en 1917 que ce sacré George V a décidé qu’il ne faisait pas bon avoir un nom de famille allemand. Effectivement, à l’époque le nom était « Saxe-Cobourg et Gotha » mais il a décidé d’abandonner celui-ci ainsi que les titres affiliés lors de son changement. L’histoire de cette décision est beaucoup plus tragique malheureusement, puisqu’au cours de la guerre, un bombardement sur une école londonienne avait tué 18 enfants et les bombardiers étaient affiliés aux Gotha d’Allemagne. Il s’agissait donc de casser tous les liens pour ne pas faire de scandales. Ok c’est pas complètement un secret mais j’imagine que la plupart d’entre vous l’ignorait.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Glasshouse using elements by Sodacan

8. La bisexualité de la reine Anne

Historiquement, la reine Anne est la toute première reine de Grande Bretagne et l’épouse de Georges (encore un autre) De Danemark. En effet, c’est sous son règne que les royaumes d’Angleterre et d’Écosse sont devenus un seul et unique royaume de Grande Bretagne. Bon, on s’en fout, l’important dans ce point c’est que la reine Anne aurait probablement eu une liaison amoureuse avec sa dame de compagnie (oui ça se dit comme ça) Sarah Churchill.

On a retrouvé plusieurs échanges de lettres entre les deux femmes qui ne laissent que peu de doute sur cette liaison. Après 20 ans de bons et loyaux services, Churchill est remplacée par une autre dame et, visiblement très énervée, commence à crier sur tous les toits qu’elles étaient amantes; ce qu’elle a également consigné dans ses mémoires. Vous imaginez bien que ce genre de déclarations ne passaient pas bien à l’époque dans la famille royale, enfin pas plus qu’aujourd’hui vous me direz.

Crédits photo (Domaine Public) : Michael Dahl

9. La reine Elizabeth et la mort "accidentelle" de la femme de son amour de toujours

Alors on parle de la reine Elizabeth première, devenue reine en 1559. Je sais c’est relou on capte rien avec leurs prénoms donnés 20 fois. BREF, la reine Babette était un peu love de son ami d’enfance Robert Dudley, qui était par ailleurs marié, mais sa femme était dite malade, et on répétait assez souvent qu’une fois celle-ci décédée la reine pourrait épouser le veuf Dudley.

Un jour pas fait comme un autre, la femme de Dudley, Amy Robsart, fut retrouvée morte en bas de ses escaliers après ce qui s’apparentait à une chute accidentelle. Beaucoup de gens pensèrent alors que le mari l’avait poussé afin de pouvoir épouser la reine et une analyse post-mortem plus tardive du cadavre laissa apparaître des traces de coups au niveau de la tête appuyant cette théorie. Quelle que soit la raison de la mort, Elizabeth et Dudley n’ont pourtant jamais eu leur mariage, beaucoup de gens désapprouvant cette union, mais leur idylle est aujourd’hui évidente.

Crédits photo (Domaine Public) : attribué à William Segar

10. L'amitié désapprouvée de la reine Victoria

C’est en 1887, après son cinquantième anniversaire, que la reine Victoria fait la connaissance de Mohammed Abdul Karim, un domestique indien musulman avec qui elle se lie rapidement d’amitié. Elle écrit d’ailleurs dans son journal plusieurs fois à son propos, le couvrant d’éloges et décrivant à quel point il était « réconfortant », « compréhensif », « amical », « très pieux » et beaucoup d’autres choses qui marquent son respect. Le souci c’est que sa famille ne voit vraiment pas cette amitié du même oeil, Victoria décidant de voyager constamment avec son ami et d’en faire son confident.

On lui demande donc d’arrêter tout de suite cette amitié avec un « étranger de rang inférieur » (c’est l’idée générale de la demande) mais au lieu de ça Victoria décide de faire un bon gros doigt d’honneur à tout le monde. Accusant sa famille de racisme, elle lui donne des titres, des cadeaux, des terres en Inde et fait peindre son portrait. Ils sont restés très amis jusqu’à la mort de la reine en 1901 après quoi il est retourné terminer sa vie en Inde. Ok c’est pas totalement un immense secret, mais à l’époque encore une fois on ébruitait pas trop le truc, et c’était une manière positive de terminer ce top donc chipotez pas.

Crédits photo (Domaine Public) : Alexander Bassano

Vous pouvez aller voir les trucs étranges que fait la reine d’Angleterre ou les fun facts sur Elizabeth II, parce qu’on ignore quand même beaucoup de choses à son sujet, comme le fait qu’elle a deux anniversaires.

Sources : Mabel and Moxie, Cheat Sheet, Stars Insider, Marie Claire.