La recherche scientifique est un sujet important qu’il ne faut pas minimiser ou tourner en ridicule, nous sommes bien d’accord là-dessus. Ceci étant dit, il y a certains sujets de recherche qui semblent complètement inutiles et prennent du temps à des scientifiques alors qu’on n’en comprend pas du tout le but. On va en évoquer quelques-uns, comme ça, sans se moquer (ou juste un peu), parce qu’on se demande à quoi ils peuvent bien servir.

1. L'étude pour prouver qu'être sans abris est mauvais pour la santé

C’est une étude très sérieuse qui a été menée par le « Journal of Health Psychology » afin de déterminer si ne pas avoir de domicile fixe peut avoir des répercussions sur la santé. Et le résultat est oui. Est-ce que ça nécessitait une étude pour en avoir le coeur net ? Je vous laisse seul juge.

2. L'étude qui a prouvé que la guerre des drogues au Mexique a fait augmenter le nombre d'homicides

Oui, il y a vraiment eu des chercheurs qui se sont posé la question de savoir si une guerre ouverte pour le contrôle de territoires de drogues pouvait augmenter le nombre d’homicides. Et oui, le résultat était positif, parce que le contraire aurait été assez étonnant. Il y avait du temps à perdre dans les bureaux de « The American Statistician ».

3. Toutes les recherches pour prouver que le réchauffement climatique n'existe pas

Oui il y en a et oui c’est financé par des gens. Probablement pour trouver des preuves que c’est des grosses conneries afin que certaines compagnies qui les financent puissent continuer d’exploser la planète à plusieurs endroits. C’est beau le déni. Ou l’envie de faire des profits. Les deux trucs sont beaux.

4. Une étude pour prouver la corrélation entre le nom des ouragans et leurs nombres de victimes

Avant que vous ne commenciez à rire je vous explique vite fait le truc, en gros l’idée de ces gens était de vérifier si le nom des ouragans avait un lien avec le nombre de victimes qu’ils avaient causé, et leur but était de montrer que les ouragans avec un nom de femme étaient plus meurtriers. Vous pouvez rire maintenant.

5. L'étude qui a prouvé qu'avaler des sabres pouvait mener à des risques pour l'estomac

Difficile de se dire en voyant lors d’un spectacle de magie que si quelqu’un avale un sabre il risque d’avoir des problèmes à l’estomac. Et pourtant grâce à une étude scientifique du « British Medical Journal » on a enfin confirmation que ça peut être dangereux de faire ce genre de trucs.

6. L'étude pour faire conduire les poissons rouge

Le but ici était d’apprendre à des poissons rouges à piloter leur aquarium pour étudier leur spatialisation. Et ça a marché. Des scientifiques ont vraiment réussi. C’est génial, pour en faire quoi je n’en ai aucune idée mais c’est génial.

7. L'étude pour savoir si les moustiques aimaient la musique de Skrillex

Une étude sérieuse qui voulait voir si le comportement des moustiques changeait lorsqu’ils étaient soumis à de la musique forte, donc on leur a passé du Skrillex à fond pour voir si ça changeait quelque chose. Il se trouve qu’apparement les femelles seraient moins tentées de se reproduire après avoir été exposées à la musique. C’est pas pour autant qu’on ne se fait pas piquer en festival l’été mais pour ça on a quelques solutions contre les piqures de moustiques.

8. L'étude pour trouver des traces d'ADN du monstre du Loch Ness

Encore une preuve que l’Écosse est le meilleur pays du monde, les mecs vont au bout de leurs idées pour attirer les touristes. Histoire de continuer encore plus loin dans le mytho des scientifiques ont analysé plus de 250 échantillons d’eau du lac afin d’y déceler de l’ADN du légendaire monstre. Ils n’ont rien trouvé de concluant, évidemment.

9. L'étude qui a prouvé qu'il ne pourrait jamais y avoir de vrai Spider-Man

Alors à la base cette étude portait sur les animaux capables d’escalader les murs « plats » verticalement, en se basant sur plusieurs spécimens. On a déduit que les plus gros être vivants qui pouvaient faire cette manoeuvre étaient les geckos, mais on a quand même cherché à savoir si les humains en seraient capables en fonction de leurs poids et de tout un tas d’autres paramètres.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Richard Ling <wikipedia@rling.com>

10. L'étude pour savoir si porter des sous-vêtements mouillés en hiver pouvait être une mauvaise idée

Menée en Norvège, cette étude consistait à mettre plusieurs personnes dans une salle à basse température dont certains participants avec des sous-vêtements mouillés pour contrôler leur température corporelle. Les chercheurs ont conclu que les sous-vêtements épais étaient plus agréables en temps humide et froid. Je vous assure que je n’invente pas cette recherche.

Si vous aimez la science on vous propose les anecdotes scientifiques à sortir en soirée ou les expériences scientifiques les plus chères, c’est cool et on apprend des trucs.

Sources : Time, ZME, The Guardian, PNAS, Quora, Livescience(1, 2).