Adapter une oeuvre en film peut être casse-gueule, parfois ça donne des adaptations réussies, parfois les adaptations sont mieux que le livre et parfois c’est juste des adaptations râtées. En général c’est normal de couper des trucs au moment de filmer pour raccourcir l’histoire mais par moments ces choix se font parce que l’équipe se dit qu’on ne peut pas montrer certaines images dans un film car ce serait beaucoup trop violent et malaisant. Voici donc quelques exemples de scènes qui allaient trop loin et qu’on a dégagées.

1. "Orange mécanique" et la scène de viol de deux enfants

Inutile de vous dire pourquoi on a coupé cette scène absolument atroce dans le film, mais dans le roman le personnage d’Alex se retrouve dans la chambre de deux petites filles de 10 ans avant de les violer. Sans aller dans une description atrocement détaillée, la scène ne laisse pas de doute sur ce qui se passe et c’était trop pour adapter cette partie dans le film. Heureusement.

Crédits photo (Domaine Public) : Bill Gold, Stanley Kubrick.

2. "Stardust" et le meurtre de la licorne bien dégueu

Dans le film Stardust, les deux personnages principaux sont sauvés à un certain moment par une belle licorne sympathique qui s’enfuit par la suite. Dans le roman du génialissime Neil Gaiman, la méchante sorcière Lamia bute la licorne, la ressuscite, s’amuse à la faire souffrir et lui coupe la tête quand elle en a marre. Beaucoup trop trash pour être vu à l’écran une scène de torture de licorne.

3. "Jurassic Park" et le bébé qui se fait manger

Bon vous ne le savez peut-être pas mais oui, Jurassic Park c’est à la base un bouquin de Michael Crichton qui a même écrit le roman qui a inspiré la série Westworld. Quoi qu’il en soit dans le roman des petits dinosaures s’introduisent dans une maternité et se font surprendre par une infirmière qui devient alors témoin de la scène bien dégueulasse des bestioles qui mangent un bébé avant de se tirer. Spielberg a naturellement décidé de ne pas filmer ça parce que ça mettait pas une ambiance de ouf.

4. "Le magicien d'Oz" et le meurtre gratos de plein d'animaux

Quand la méchante sorcière envoie sur la gueule des héros des loups et des corbeaux, l’homme de fer tue chaque loup (quarante exactement) et l’épouvantail tord le cou de chaque corbeau (quarante également, ça doit représenter un truc). Disons que dans un film qui s’adresse aux enfants c’était un peu trop violent d’adapter ça, on a donc décidé de ne pas filmer cette scène et c’est peut être une bonne chose parce qu’on ne tue pas gratuitement des pauvres bêtes.

5. "Thor Ragnarok" et le pétage de plomb de Thor

Les différences entre les comics et les adaptations Marvel sont clairement nombreuses, mais là y’a une sacré différence. Dans la BD Thor Ragnarok, le dieu nordique perd son oeil, s’arrache l’autre, se pend à l’arbre de vie Yggdrasil (jusqu’ici ça s’inspire pas mal de l’histoire d’Odin dans la mythologie nordique) ensuite il coupe la tête de Loki et l’accroche à sa ceinture et enfin il finit tout simplement par détruire l’arbre de vie et annihiler toute vie sur Terre. Du coup ça foutait en l’air les plans de faire une suite pour Marvel donc on comprend que l’histoire soit clairement différente.

6. "Ça" et la scène de gangbang d'ados

Dans le roman de Stephen King, les personnages du club des loosers vivent une expérience assez particulière. Piégés dans les égouts, le personnage de Beverley (la seule fille du groupe) décide de « motiver » ses amis en couchant avec eux, les six. Forcément, une grosse scène de cul entre gamins dans les égouts ça passerait pas forcément bien à l’image donc les deux adaptations différentes ont décidé de supprimer ce passage. Ça fait même partie des scènes de cul de livres trop trash pour le ciné.

7. "La route" et la scène du bébé qui cuit

Le film La route est vraiment dur, genre vraiment, mais le livre va encore plus loin dans plusieurs descriptions sur les actes cannibales. Dans une certaine scène du roman on comprend qu’un groupe a fait cuire un bébé pour le manger, scène qui a été filmée mais finalement retirée du montage final parce que bon… J’ai pas vraiment besoin de vous dire pourquoi, c’est juste trop violent.

8. "Les Aventures de Bernard et Bianca" et les meurtres d'orphelins

Dans le dessin animé Bernard et Bianca, la jeune orpheline Penny est enlevée mystérieusement pour servir aux méchants du film à s’introduire dans une grotte pour y voler une pierre précieuse. Bon, dans le bouquin les méchants enlèvent plein d’orphelins (pas seulement une) et c’est juste pour les torturer, les buter et les manger. Forcément ça passe beaucoup moins bien dans un film Disney.

9. "Forrest Gump", sa sexualité un peu trop active et la taille importante de son sexe

Dans une scène du roman où le personnage de Jenny déshabille Forrest, ses yeux s’écarquillent quand elle découvre la taille du sexe de son partenaire et s’ensuit une scène de cul assez wild pendant laquelle le jeune Forrest découvre les trucs les plus fous que Jenny sait faire. Ça ne collait pas forcément au côté naïf et familial que Robert Zemeckis a apporté à son film, on a donc décidé de couper ces passages là.

10. "Room" et la grande soeur

Le film Room est littéralement percutant et traumatisant, dur et beau à la fois. Dans le roman, le personnage du petit garçon comprend que sa mère a déjà donné naissance à une grande soeur pendant sa captivité mais que celle-ci est morte à la naissance car elle a accouché seule. C’est l’auteur du livre qui a elle même adapté l’histoire en scénario et elle a décidé d’enlever cette partie car cela semblait trop forcé quand elle essayait de l’évoquer.

11. "American Psycho" et la scène de torture qui va trop loin

Difficile de se dire que des scènes ont été coupées du film quand on voit la violence du résultat final et pourtant. Une fameuse scène de torture sexuelle vraiment très, très gore a été retirée du scénario car elle était vraiment trop dérangeante et violente. Ça terminait après un supplice dégueu par un découpage à la tronçonneuse (alors qu’il y a déjà une scène dans le film avec cet objet) pour vous donner une idée.

12. "Hulk" qui tue son père par vengeance

Dans les comics le personnage de Bruce Banner retrouve son père à l’âge adulte et le tue pour se venger parce que quand il était gamin ce dernier a tué sa mère et se montrait souvent violent envers lui. Vous n’avez évidemment pas vu ça dans les films, parce que c’est un poil violent pour un film de super héros grand public.

13. "À la recherche du bonheur" et le meurtre du violeur

Le roman autobiographique qui a inspiré le film avec Will Smith et son fils Jayden a un peu passé un gros évènement. Dans le livre, Chris Gardner raconte comment il a tenté de tuer son beau-père parce qu’il était extrêmement violent avec sa mère. Mais la plus grosse partie qui a été enlevée est le fait que Gardner a été violé par un homme qu’il a retrouvé quelques années plus tard et tué (cette fois ci réellement).

14. "Bambi" ou le pire livre du monde

Déjà la scène de la mort de sa mère est traumatisante dans le film, mais le livre c’est Apocalypse now. Dedans Bambi est témoin de plusieurs actes horribles, comme le meurtre d’un bébé lièvre malade par une bande de corbeaux qui viennent le bouffer, un faon qui se fait dépecer ou un écureuil qui meurt à cause d’une entaille au cou. Pire truc du monde ce livre, c’est l’horreur. À côté les scènes qui font peur dans les Disney c’est de la grosse merde.

15. "Die Hard" et la réécriture quasi complète du scénario

Vous vous rappelez de Hans Gruber le méchant du film Die Hard joué par Alan Rickman ? Eh bien dans le roman ce n’est clairement pas le méchant mais plutôt le gentil de l’histoire. En gros son groupe tente de voler des données (et non de l’argent) à la compagnie pour rendre public les ventes d’armes avec un régime fasciste qu’opère la société. Concernant l’argent volé dans le coffre, Gruber veut simplement le jeter dans les rues pour que la population le récupère. Alors on ne parle pas spécialement de censurer de la violence mais là on change quand même tout le propos de l’histoire.

Vous pouvez aller voir les auteurs qui n’ont pas aimé les adaptations de leurs oeuvres aussi, c’est pas mal.

Sources : Cracked, Ranker, Looper, Obsev.