Vous êtes un acheteur compulsif et vous avez des envies de dépenses immobilières ? Chouette projet. Nos experts en murs porteurs peuvent déjà vous conseiller de ne pas acheter dans l’une de ces villes françaises où le prix de l’immobilier est trop cher, à moins que vous n’ayez envie de manger un quart de citron en guise de repas quotidien. Mais si jamais vous souhaitez quand même à tout prix établir votre famille dans l’une de ces villes, voilà les rues où il ne faut pas envisager de faire une bonne affaire. Sauf si vous êtes très riche et dans ce cas là vous pouvez venir me voir en DM, je vends de super conseils personnalisés pour la déco de grenier.

1. Rue Guynemer à Paris

Est-ce que vous êtes étonnés d’apprendre que la rue la plus chère est une rue parisienne ? Moi oui, très. Jamais été autant choquée de ma vie. Sauf peut-être quand j’ai appris que le Père Noël n’existait pas. Là ça rivalisait peut-être. On ne sait pas si cette rue mérite ses 23 008 € du m², mais elle est en collé au jardin du Luxembourg, alors bon, ça doit valoir le coup.

2. Avenue Jean Lorrain à Nice

On commence déjà par bien baisser niveau prix parce que bon, Nice a beau être une ville de retraités de droite, ça n’est toujours pas Paris. Le prix du m² pour cette rue au bord de la mer est à 9 040 €. Franchement, il nous en faut pas plus. On signe (quand on aura vendu assez de coke pour réunir la somme).

Crédits photo : Maps

3. Cours Franklin Roosevelt à Lyon

On n’a pas trop compris la hype autour de cette rue de Lyon qui est quand même à 7 558 € du m². Pour un gros boulevard un peu cheum, franchement, y en a qui se font pas chier. Mais bon, si vous me dites que c’est sympa, moi je vous crois hein. En plus la déco de Noël a l’air quand même chouette, si on doit dire un point positif.

4. Rue Mably à Bordeaux

À 7 005 € m², on estime qu’avoir une vue sur une petite église pas trop moche, c’est la moindre des choses. À défaut d’avoir la mer, on se débrouille comme on peut.

5. Rue Sainte-Anne à Toulouse

Alors ouais, Toulouse c’est bien sympatoche mais en vrai, est-ce qu’il y avait besoin de mettre le prix du m² à 6 365 € juste parce qu’il y a des petites briques roses et des murs de couleurs ? Il faut se poser la question.

Crédits photo : Maps

6. Rue du Château d'If à Marseille

Est-ce qu’on peut s’asseoir deux secondes pour essayer de comprendre pourquoi est-ce qu’une rue normale dans une ville pas plus sympa que ça peut coûter 6 296 € du m² ?? On voit mêmes pas les calanques, c’est indécent. Franchement, ceux qui vivent là peuvent demander à se faire rembourser, je suis sûre que la CAF aura pitié, ou peut-être la sécu.

Crédits photo : Maps

7. Avenue Camus à Nantes

Ouais bah ça a l’air sympa mais bon, c’est une rue avec des places de parking et des immeubles quoi, pas de quoi casser une jambe à un magret de canard. 6 052 € le m² pour ça, je pense que vous vous faites un peu rouler, si je peux être honnête avec vous.

8. Boulevard Jean Sebastien Bach à Strasbourg

Ok, là pourquoi pas, j’accepte les 6 041 € le m² si on me garantit que les arbres resteront jusqu’à mon futur déménagement. C’est comme pour mes amis, j’aime pas trop quand ils se font abattre à la tronçonneuse.

9. Place du Concert à Lille

J’y ai jamais mis les pieds mais franchement, les habitants de cette place ont l’air de se la péter un peu nan ? Avec leurs 5 498 € le m², leur petit marché et leurs ptites briquettes. Après qui suis-je pour juger ?

10. Avenue Raymond Dugrand à Montpellier

Mouais, 5 231 € le m² pour avoir l’impression d’être dans le quartier de la Défense version Wish, je sais pas si je signe. Faut que je me renseigne sur les travaux de voiries avant de prendre une décision.

Bizarrement, aucune rue d’Angers, la meilleure ville de France où il fait bon vivre en 2022. Coïncidence ? Je ne crois pas.

Source : BFM TV.