Parfois il suffit de peu de choses pour faire une grande impression : une tarte au pomme réussie lors d’une soirée entre amis, l’ouverture d’une bière avec un briquet lors d’une soirée de collégiens ou un noeud papillon à motif bite lors d’un mariage très classieux. Dans le domaine du cinéma, on se dit parfois en regardant un film qu’un comédien qui n’a pourtant pas beaucoup de temps à l’écran vole littéralement la vedette au rôle principal, sa prestation devenant potentiellement culte par la même occasion. Et c’est exactement de ces rôles là que nous allons parler tout de suite, ceux qui ne sont presque pas à l’écran mais qui sont indissociables du film.

1. David Prowse et James Earl Jones dans le rôle de Dark Vador dans la saga "Star Wars"

Prowse était dans le costume et Earl Jones faisait la voix de l’un des méchants les plus iconiques du cinéma. Vous allez me dire « nan mais n’importe quoi topito (ce qui n’est pas mon prénom), Dark Vador c’est pas un petit rôle !! » Eh bien figurez-vous qu’en terme de temps à l’écran, Vador n’apparaît que 34 minutes sur la totalité de la première trilogie. Ce qui donne une moyenne de onze minutes par film et c’est quand même pas énorme.

2. Robert Englund dans le rôle de Freddy Krueger dans "Les griffes de la nuit"

Le film (absolument génial) « Les griffes de la nuit » est resté culte pour un paquet de gens et c’est principalement lié au fait que son antagoniste principal était terriblement orignal et marquant. Freddy est devenu iconique instantanément, et ce malgré les sept petites minutes où il est présent à l’écran dans le film. Et c’était quand même pas forcément gagné avec un pull aussi dégueulasse et un espèce de chapeau de pêcheur à la con.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Miguel Mendez from Malahide, Ireland

3. Drew Barrymore dans le rôle de Casey Becker dans "Scream"

Le film Scream avait littéralement fait un carton mondial lors de sa sortie. Tout le monde ne parlait que de son tueur flippant et de sa fin originale. Pour les plus jeunes d’entre vous, partez du principe qu’avant celui de Dali dans « la Casa De Papel » ou de Guy Fawkes dans « V pour Vendetta » repris par les Anonymous, le vrai masque à la mode était celui du tueur « Ghost Face » de Scream. Pour autant, la véritable scène culte du film est son introduction vraiment marquante avec une Drew Barrymore toute jeune et seule chez elle au téléphone avec le mystérieux tueur. Près d’un quart d’heure d’apparition à l’écran et pourtant, c’est la prestation qu’on retient du film.

4. Alec Baldwin dans le rôle de Blake dans "Glengarry Glen Ross"

Dans la longue liste des répliques cultes du cinéma ou des scènes avec un speech marquant, vous pourrez aisément trouver celle de Blake dans le film Glengarry Glen Ross. Pour autant, le personnage incarné par ce bon vieux Baldwin (par ailleurs réputé pour être un peu relou sur les tournages et qui pourrait trouver sa place dans le top des acteurs insupportables) n’est présent que huit minutes à l’écran. C’est pas beaucoup, mais c’est suffisant pour rester dans les mémoires.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America

5. Tom Felton dans le rôle de Drago Malefoy dans la saga "Harry Potter"

Il est le méchant qu’on aime détester, la petite crevure bien casse-couille qu’on retrouve tout au long des huit films de la saga et qui vient toujours emmerder Harry et ses copains (qui parfois le méritent un peu). Pourtant, Malefoy n’est pas très présent à l’écran puisqu’il n’apparait que 31 minutes dans la totalité des huit films, ce qui donne moins de 4 minutes par film si on divise arbitrairement. Avouez honnêtement que vous pensiez aussi qu’il était là plus souvent, nan ?

Crédits photo (CC BY 2.0) : Joella Marano from Chicago, IL

6. Viola Davis dans le rôle de Ms Miller dans le film "Doute"

Si le personnage de Ms Miller n’est présent que huit minutes à l’écran, il possède probablement la scène la plus culte du film avec un monologue tout simplement marquant et si bien interprété qu’il vaudra à l’actrice une nomination aux oscars. Parfois on voudrait que certains acteurs soient plus longtemps à l’image tant il crèvent l’écran, Viola Davis en fait partie.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

7. Matthew McConaughey dans le rôle de Mark Hanna dans "Le loup de Wall Street"

Il faut dire que le film de Scorsese est devenu culte également pour son histoire démesurée et la performance de l’intégralité du casting, mais celle de McConaughey est elle, devenue littéralement historique. Dix minutes à l’écran, à peine, mais la scène du speech et de l’espèce de musique motivante est devenue culte. Déjà quand on devient un meme c’est un bon moyen de savoir si le truc a marché.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Avda

8. William Hurt dans le rôle de Richie Cusack dans "History of violence"

Ce très bon film de Cronenberg adapté de la BD de Wagner et Locke est resté dans la tête de pas mal de monde après son visionnage. Quelques scènes cultes (et violentes), une histoire prenante, des personnages hauts en couleur et une interprétation chorale maîtrisée. Ceci étant dit, c’est dans le dernier quart du film qu’apparaît le personnage de Richie Cusack pendant près de huit minutes. Pas plus, moins de dix minutes et une nomination aux oscars pour ce court passage tout à fait remarqué.

Crédits photo (CC BY 2.0) : sheksay (Tony Shek)

9. Cillian Murphy dans le rôle de Jonathan Crane dans "Batman Begins"

S’il n’est pas devenu le méchant le plus iconique de la célèbre trilogie du chevalier noir de Nolan, le personnage de Crane aka l’épouvantail reste quand même très réussi. Pour autant, lorsqu’on termine le film on se dit quand même « c’est bizarre j’ai l’impression qu’on l’a quasiment pas vu du film », ce qui est vrai vu qu’il n’apparait que huit minutes dedans. C’est quand même très rapide mais le petit Cillian fait clairement le taff.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Maximilian Bühn

10. Sebastian Stan dans le rôle de Bucky Barnes dans "Captain America : le soldat de l'hiver"

Bien que le film porte son nom, le soldat de l’hiver n’est présent à l’écran qu’à peu près 13 minutes, notamment dans une scène de course poursuite tout à fait mythique. La présence du personnage dans sept films du MCU se résume au total à 49 minutes, et s’il n’est pas le personnage le plus bavard il reste quand même l’un des plus importants dans l’histoire en étant l’acteur d’évènements marquants. Franchement, il mérite bien sa série avec le Faucon qui pourrait être dans les séries les plus attendues de 2021.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

11. Anthony Hopkins dans le rôle d'Hannibal Lecter dans "Le silence des agneaux"

Inutile de vous présenter le personnage d’Hannibal, dont l’interprétation d’Hopkins a marqué de nombreuses personnes. S’il n’est pas le personnage principal du film et du roman, le rôle de Lecter est tout à fait indispensable dans le film, volant même la vedette au « Buffalo Bill » d’un Ted Levine magistral. À peine seize minutes à l’écran tout au plus et un oscar en poche pour Hopkins qui signe là son rôle le plus célèbre. Un film coupe-faim.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : gdcgraphics at https://www.flickr.com/photos/gdcgraphics/

12. Michael Keaton dans le rôle de Beetlejuice dans "Beetlejuice"

Eh oui, on termine par ce bon vieux film de Tim Burton qui est resté un classique pour de nombreuses personnes. Bien que le titre du film se réfère au nom de l’un des personnages, il n’est pas le principal protagoniste de l’histoire. Il est même assez peu présent dans le film puisqu’il n’apparaît que 17 minutes dans le film de près d’une heure et demie. C’est pas énorme, et pourtant l’interprétation déjantée de Keaton est restée dans les mémoires.

Crédits photo (Creative Commons) : AgWoolridge