Si tu penses que la Twingo est la meilleure voiture du monde, alors tu as tout faux. La caisse la plus parfaite est et restera à jamais la Renault Supercinq. Petit bijou de technologie, alliant vitesse, adhérence, respect et charisme, la voiture la plus vendue des années 80 a encore quelques arguments dans la poche pour séduire les Français.

1. Tu peux rater ton créneau ça passe quand même

Elles sont rares les voitures plus petites que la Supercinq. Résultat tu trouves facilement des places que personne ne peut te subtiliser. Tu peux te garer n’importe comment, ça passe crème et on t’offre même le permis une seconde fois tellement on est bluffés.

Crédits photo : Topito

2. C'est une voiture sportive

« Tu roules en quoi toi ? »

– En Clio, c’est une voiture molle qui reste assise sur le canapé. Et toi ?

– En Supercinq, donc quand je conduis je fais des abdos et des pompes en même temps.

– Epouse moi.

(Potentielle discussion, ne pas la prendre au premier degré tu vas attraper froid)

3. Elle ne coûtait pas cher

A l’époque la vie était en francs, et en francs tout coûtaient moins cher. Résultat tu pouvais acheter 5 Supercinq 5 et rouler avec une voiture différente chaque jour (c’est faux personne ne faisait, tu avais ta titine et ça te suffisait).

Crédits photo : Topito

4. Elle est petite mais a grave de l'espace à l'intérieur

C’était un peu comme la tente dans Harry Potter, quand tu rentres dedans l’espace est multiplié par 1000. Avec la Supercinq c’est pareil : 5 portes, tu te dis que ça va être serré, mais en fait du peux être une famille nombreuse et vivre ta plus belle vie sur la banquette arrière.

5. Elle est la petite soeur de la R5

On avait adoré la R5. Petite, robuste, mignonne, elle faisait les beaux jours de nombreux étudiants. C’est donc avec fierté qu’on a tous acheté la Supercinq. C’est comme les deuxièmes enfants d’une fratrie, ils sont toujours une version plus réussie de la première.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Lebubu93

6. Les publicités pour la Supercinq visaient juste

Les publicités osaient pas mal de choses, comme foutre Superman à côté de la Supercinq ou défoncer les maisons des gens. Chaque publicité n’était que du bonheur.

7. 90CV, sièges en cuir, avec ça tu peux ramener n'importe qui de soirée

Une personne te plait ? Tu lui murmures à l’oreille que tu conduis une Supercinq et soit elle grimpe dans ton automobile siège passager, soit elle te pique tes clés et se barre à l’autre bout du monde. Dans tous les cas il y a du plaisir de chaque côté.

8. Le volant qui tremble quand tu dépasses les 110 km/h

Enfin ça c’est pour ma caisse perso. Et elle avait de l’âge. Mais faut pas oublier que la Supercinq est une citadine, donc pas faite pour les autoroutes. Heureusement elle en a sous le capot.

9. Qui roule encore en Supercinq ? Personne à part toi, tu es donc unique

En vrai, on n’en trouve plus du tout en ville. Les seules fois où j’en croise, c’est en rase campagne. Je vois un vieux qui conduit sa Supercinq, soit à 30 km/h, soit à 220. Il n’y a pas de juste milieu. Cette voiture est devenue une relique d’un ancien monde.

10. Elle est super facile à voler

Enfin, dans les années 80 tout le monde la volait. On te volait ta Supercinq, pas de souci, tu en piquais une autre et tout rentrait dans l’ordre. Il avait une sorte d’équilibre dans cette anarchie et ça c’était beau.

Reste plus qu’à casser ton PEL pour te fournir ce bolide afin de remporte le rallye le plus recherché par l’Humanité : le rallye du coeur.