Apparemment, c’est normal d’avoir un enfant préféré même si les parents ne veulent jamais l’avouer. En vrai, c’est sympa quand t’es dans la position de l’enfant adoré mais moins fun quand tu es celui qui se fait bolosser. Si ces situations te semblent familières, il y a peu de doutes sur ta place dans le coeur de tes parents.

1. On t'a déjà oublié au supermarché ou à la station-service

S’il y a bien un truc que les enfants préférés n’ont jamais connu, c’est le moment où on t’oublie. Que ce soit au supermarché, à la station-service, dans la voiture ou même au parc, tes parents t’oubliaient beaucoup beaucoup trop souvent.

2. Il y a beaucoup moins de photos de toi dans le salon

Il y a plein de photos d’enfants dans le salon chez tes parents mais bizarrement, on ne te voit que très peu. Ce phénomène arrive souvent aux petits derniers de famille nombreuse : les parents ont pris beaucoup de photos des premiers bébés et ont un peu zappé pour les derniers parce qu’ils avaient bien trop de choses à faire.

3. Tes grands-parents ont jeté tous tes dessins d'enfant

Ce n’est pas que tes grands-parents ne t’aiment pas… mais on ne peut pas dire que tu sois le préféré. Tu pourrais accomplir de grandes choses dans ta vie sans que tes grands-parents ne lèvent un oeil de la télé alors qu’ils découpent toujours les articles de presse du concours de pétanque que ton frère gagne tous les ans. Tes dessins d’enfant ne sont même plus dans des cartons alors que ceux de ta petite soeur ornent encore le frigo de tes ancêtres.

4. Tes parents étaient à la buvette de la kermesse pendant ton spectacle de fin d'année

Tous les ans, la kermesse de l’école battait son plein et tu jouais devant tous les parents d’élèves la chorégraphie que tu avais apprise tout au long de l’année. Tous les parents filmaient, criaient et applaudissaient. Enfin, tous sauf les tiens parce qu’ils étaient trop occupés à discuter avec Thierry, leur pote qui tenait la buvette.

5. Tu attendais un peu trop longtemps à la sortie de l’école

Ce n’est pas que tes parents t’oubliaient… enfin si, ils t’oubliaient totalement. À la sortie de l’école, tu voyais tous tes amis partir un par un jusqu’à ce qu’il ne reste plus que toi et la surveillante. C’était long et un peu triste mais tes parents finissaient toujours par arriver un peu essoufflés.

6. On te coupait quand tu racontais ta journée pour que ton frère / ta soeur raconte la sienne

« Alors moi, aujourd’hui j’ai commencé à apprendre la table de 4 et même que c’était pas facile du tout et y a Matthieu qui arrêtait pas de dire que… »

« Oui d’accord super, et toi Constance ta journée c’était comment ? »

7. On t'a déjà emmené à l'école en pyjama

Des parents excédés qui menacent leurs enfants de les emmener en pyjama s’ils ne se dépêchent pas, il y en a beaucoup. Des parents qui mettent leur menace à exécution, il y en a beaucoup moins. Ils ont à la fois peur de passer pour de mauvais parents et pas envie que leur progéniture se fasse humilier dans la cour de récré. Si tu as vraiment vécu cette situation, sache que tu n’étais définitivement pas l’enfant préféré.

8. Ta famille a déjà oublié ton anniversaire

Au petit-déjeuner, tout le monde fait comme si de rien n’était et toi, tu ne penses qu’à une chose : c’est ton anniversaire ! Seul problème, tes parents semblent avoir un peu zappé. Si ça ne dure que quelques heures, ça passe, mais si tu es déjà allé te coucher le soir sans que personne ne t’ait dit « joyeux anniversaire », c’est vraiment trop triste.

9. Tu passais tes étés en colo quand ta famille partait en vacances

Tu as déjà vécu ce moment horrible où les parents choisissent un enfant pour faire une activité et laissent l’autre enfant ? Tu as déjà vécu cette situation où l’autre enfant, c’était toi ? Si c’est le cas, on est vraiment désolé pour toi. Que ce soit rester avec la baby-sitter pendant que ton frère va au ciné ou partir en colo quand ta soeur part en vacances, ce n’est jamais fun.

10. Tu as grandi dans un placard sous l'escalier

Et même que y a un punk à chiens qui t’a kidnappé pour t’emmener dans une école de magie super dangereuse gneugneugneu mais oui bien sûr…

Si tu étais le petit dernier d’une famille nombreuse, on sait déjà que tu étais le préféré. N’essaie même pas d’argumenter.