Parmi les animaux mignons qui ne sont pas cools du tout, vous pouvez être sûrs de retrouver, entre autres, les paresseux et les loutres mais surtout les manchots, qui sont d’énormes fils de connards, excusez-moi pour l’expression. On faisait confiance à Sam d’Atypical, qui nous a convaincu que les manchots étaient des êtres qui ne méritaient qu’amour mais en fait, après approfondissement du sujet, on s’est rendu compte que c’était la pire espèce de la création.

1. Ils sont à moitié cannibales

En 2012, un papa manchot a dégusté son petit poussin sous les yeux du personnel d’un zoo chinois, sans aucune explication, même pas une mauvaise note en maths. Ce genre de comportement est normalement très inhabituel chez les manchots, mais en vrai on ne sait pas ce qui se passe dans leurs colonies, on n’a pas les yeux partout, alors on ne serait pas étonnés si un manchot venait sur le plateau de Cyril Hanouna pour nous dire que ça fait des années qu’ils nous dupent. Y a qu’à voir la gueule de leur bouche.

2. Les manchots forment des gangs criminels plus dangereux que la mafia

Les Yakuzas et les narcotrafiquants peuvent aller se rhabiller, on a trouvé plus forts qu’eux, j’ai nommé les manchots Adélie. Ces petits bâtards voyagent en bandes serrées et commettent entre autres vols, meurtres, agressions sexuelles sur mineurs et viols collectifs pour maintenir leur réputation et leur domination. Bonjour le climat de la peur qui règne en Antarctique.

3. Les femmes manchots essaient de kidnapper les enfants des autres

Chez les manchots empereur, si une femme fait une fausse couche, elle ne va pas se gêner pour aller piquer les gosses des autres sous l’effet de ses hormones. Rien à foutre que les bébés manchots soient abandonnés ou pas, elle peut en piquer un à d’autres familles si elle ne trouve pas son bonheur. En général, beaucoup de poussins meurent après ces kidnappings. Y a de l’ambiance sur la banquise, ça n’arrête jamais.

4. Ce sont des obsédés sexuels

Entre 1910 et 1913, le scientifique George Murray Levick a étudié les cycles de reproduction complets des manchots en Antarctique. Et il a vu des trucs tellement sales qu’il a été obligé de s’auto-censurer en n’écrivant qu’une partie de ses découvertes en grec pour ne pas choquer. Il a découvert que pendant leur période de reproduction, les manchots et notamment les manchots Adélie, ne pensent qu’au cul. Ils leur arrivent même de baiser le sol jusqu’à l’éjaculation tellement ils ne peuvent pas se retenir. Mais lisez le top jusqu’au bout, la suite est encore mieux, vous allez voir.

Crédits photo (Domaine Public) : Herbert Ponting

5. Ils n'ont aucun respect pour leur partenaire de vie

Le mariage idéal est souvent comparé à la vie de couple des manchots qui sont représentés comme des monogames passant le reste de leur vie à aimer un seul partenaire. Et bien sachez que c’est faux, archi faux. Les femmes manchots Humboldt, par exemple, abandonnent parfois leur compagnon lors de la période de reproduction pour aller ken avec d’autres manchots. Quant aux manchots empereur, s’ils ne trouvent pas rapidement leur partenaire lors de la période de reproduction, ils ne vont pas se gêner pour prendre le premier ou la première venu(e) dispo pour s’accoupler. Mais attention, les manchots ont aussi leur fierté, c’est pourquoi les mâles ont souvent tendance à se battre pour leur honneur entre cocus et futurs cocus. Par ailleurs, des études ont montré que près de 80% des manchots quittent au moins une fois leur partenaire. Bonjour le taux de divorce.

6. Ils sont carrément nécrophiles et pédophiles

Comme on le disait un peu plus haut, les manchots sont des obsédés du sesque qui n’en n’ont rien à foutre de la morale, au point qu’ils sont prêts à coucher avec des morts ou des bébés pour satisfaire leurs besoins sexuels. Il est donc très fréquent qu’en période d’accouplement, de jeunes manchots (Adélie, surtout, encore eux) qui ne connaissent pas bien la vie s’accouplent avec des manchots morts l’année dernière ou avec des poussins parce qu’ils les confondent avec des femelles consentantes. Il s’agirait d’aller voir un opticien au plus vite.

7. Certains manchots aiment baiser dans leurs excréments

Si les manchots Adélie (décidément, ils en ratent pas une), adorent se recouvrir de leurs excréments roses, ce sont les manchots Humboldt qui ont un fétichisme chelou. Ces manchots aiment en effet se reproduire dans leur caca car il est plus facile de creuser dans le guano pour se reproduire que dans les zones rocheuses où ils habitent. C’est vrai que y a moyen que ça soit plus confortable.

8. Certaines femelles utilisent la prostitution pour voler leurs camarades

Pour construire les nids qui abriteront leurs œufs, certaines espèces de manchots ont besoin de pierres. Lorsqu’un couple de manchots manque de pierre, l’instinct de la mère prend le dessus et la femelle s’en va donc chauffer un autre mâle. Elle lui promet une bonne partie de jambes en l’air s’il lui donne de la caillasse en échange. Malheureusement pour les manchots mecs, certaines femelles s’enfuient avec les pierres reçues avant même le début du coït. Écoutez, c’est une monnaie comme une autre, on ne va pas commencer à juger les pratiques d’autrui.

9. Certains manchots violent et harcèlent les autres

Encore à cause de leurs hormones en folie lors de la période de reproduction, certains manchots n’hésitent pas à s’attaquer à des manchots blessés pour ken, d’autres à forcer pour que des femelles non consentantes se laissent faire à force de les harceler. George Murray Levick a par exemple assisté au viol de trois manchots mâles sur une femelle blessée qui tentait de s’enfuir.

10. Ils se font passer pour des pingouins, on vous voit en fait

Ça s’appelle de l’usurpation d’identité ça. De gros fdp on vous dit.

Bonne nouvelle, le monde marin est peuplé d’animaux pas très avenants puisqu’on y trouve aussi les orques qui sont de grosses connasses et les dauphins qui sont de belles enflures. Ça me donne moyen envie de me lancer dans une croisière perso.

Sources : TikTok, Ranker, 20 Minutes, Délibéré, Le Vif, Wikipédia.