Comme disaient presque les Inconnus « Les politiques sont nos amis, il faut les aimer aussi, comme nous ils ont une âme comme Morbak et Mouchâm ». Et même si vraiment on respecte leur travail et leurs coupes de cheveux, il arrive que les politiques soient un peu à la masse pour pas dire complètement aux fraises en ce qui concerne la valeur des choses. C’est ainsi qu’on entend un paquet de conneries qu’on s’est fait le plaisir de réunir.

1. François Bayrou qui trouve que "4000 euros par mois, c'est la classe moyenne"

L’extrait de l’interview est disponible ci-dessous. Il met certes en perspective le niveau de richesse avec le patrimoine et sur ce point il n’a pas totalement tort mais, pour nous autres qui ne jouissons pas de salaires aussi élevés, ça nous fait doucement rire.

Notez que selon l’Observatoire des Inégalités, on atteint le seuil de richesse quand nos revenus sont le double du salaire médian. A l’heure actuelle, on serait donc « riche » à partir de 3075e par mois pour une seule personne et 7852e de revenus pour une famille avec deux enfants. Donc autant dire que 4000 boules par mois, CA VA ON N’EST PAS A LA RUE.

2. Christian Estrosi à côté de la plaque le timbre poste

Pour le coup, c’est moins flagrant comme erreur. Certes c’était en 2009 et il était alors ministre de l’Industrie et méritait de ne pas se planter, mais bon. Dire que le timbre coûte 52 centimes au lieu de 56 dans un pays qui n’envoie presque plus jamais de courrier, c’est quand même pas la pire des catastrophes, ça l’est moins que la personne de Christian Estrosi dans son ensemble, quoi.

3. "Le prix d'un pain au chocolat ? 10 ou 15 centimes" Jean-François Copé

On avait adoré ce témoignage d’une belle inculture des prix du quotidien. Et vous, vous préférez Copé ou la coppa ?

4. Gérald Darmanin qui pense qu'on peut pas se faire de restau à Paris à moins de 200 balles

Alors qu’il s’embarquait sur la crainte d’un Brexit français, il nous sort cette phrase géniale : « Si nous ne voulons pas être dans le Brexit intérieur (…), nous devons tous intégrer et pas seulement expliquer, mais entendre et comprendre, ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin ». Alors merci Gégé pour ce lapsus politique mais bon, heureusement qu’on arrive à bouffer pour un peu moins que 200 balles, même à Paris.

5. Jacques Séguéla et son cultissime "Tout le monde a une Rolex. Si à 50 ans on n'a pas une Rolex, c'est qu'on a quand même raté sa vie"

On est en 2009. Jacques Séguéla n’est certes qu’un publicitaire mais il s’occupe très bien de l’image de Nicolas Sarkozy dont il a même organisé la rencontre avec Carla Bruni. Quand le président s’affiche avec une Rolex, ça fait scandale, mais pour le p’tit Jacques, il n’y a pas matière à scandales puisque finalement les Rolex, c’est l’atout charme de la réussite. Perso j’ai encore une montre Flik Flak et je me porte très bien.

6. NKM totalement à l'ouest sur le ticket de métro

Alors qu’elle était porte-parole de Nicolas Sarkozy, elle évoque au détour d’une interview le prix d’un ticket de métro à 4e. Bon, faut dire qu’avec ses fonctions elle bénéficiait alors des transports en commun gratuits, c’est pour ça aussi. Pas bien compris pourquoi ils étaient gratuits pour ses fonctions mais bon.

7. Cette députée LREM qui se plaint de ne pouvoir manger que des pâtes avec 5000e par mois

Il faut dire que cette ancienne cheffe d’entreprise a vu son salaire baisser de 8000 à 5000 euros par mois ce qui a foutu un terrible coup de frein dans son quotidien : « Je vais moins souvent au restaurant, je mange pas mal de pâtes, j’ai ressorti des vêtements de la cave et je vais devoir déménager ». Si vous lisez ce passage avec une musique triste, ça donnerait presque envie de pleurer.

8. David Cameron qui ne connaître pas le prix du pain

Il est alors Premier ministre britannique mais son excuse est toute trouvée puisqu’il affirme faire son pain lui-même. Bon bah voilà, après on peut juste dire qu’il manque un tout petit peu de curiosité peut-être.

9. Marine Lepen en grosse plantade sur le smic

Alors qu’elle compare le smic bulgare à 4.40 euros de l’heure avec le smic français, elle sort ce chiffre lunaire de 36 euros de l’heure pour un smicard de chez nous. Totalement faux donc puisque le smic horaire brut ne dépasse pas alors les 10.03 euros.

10. George H.W. Bush zéro pointé sur la brique de lait

L’ex-Président avait fait un petit tollé en 1992 en devant admettre au cours du débat qui l’opposait à Bill Clinton, ne pas connaître le prix du gallon de lait.

Haha, à l’époque on imaginait pas qu’un mec comme Trump serait au pouvoir.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

11. José Luis Zapatero en dèche sur le café

Pensant s’assurer quelques points de plus aux prochaines élections, le président du gouvernement espagnol participe alors à l’émission « J’ai une question à vous poser ». Manque de pot, la question c’était le prix d’un café. « 80 centimes » selon lui. Bon, même si on est en Espagne, même si on est en 2007, le café est alors au minimum à 1.10 euros. Oups la boulette.

12. Emmanuel Macron et son charmant "La meilleure façon de se payer un costard, c'est de travailler"

En pleine campagne présidentielle en 2016, le futur président répond du tac au tac à un gréviste qui lui reproche de « s’acheter des costards avec son pognon », ce à quoi le p’tit Manu eut la délicatesse de répondre « Vous n’allez pas me faire peur avec votre T-shirt : la meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler ». C’est beau, très en phase avec la réalité.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

A combien évaluez-vous le prix de ce top ?

Sources : Francetvinfo, Wikipédia, BFM TV, Nouvel Obs