Les touristes c’est un peu comme recevoir la famille à Noël : au début t’es super content d’accueillir toute ta smala avant de te rappeler à quel point elle peut être insupportable, et d’espérer qu’elle débarrasse les lieux au plus vite ! Les hôteliers et acteurs du secteur touristiques ont même pris l’habitude de dresser des listes des touristes les plus relous classés par nationalité. Attention, gros clichés en approche !

1. Les touristes chinois

Sur les quelques 150 millions de Chinois qui voyagent à l’étranger chaque année, il fallait bien que certains malins se fassent remarquer. Le problème, c’est que vu l’échantillon, même les exceptions prennent des proportions énormes. Résultat : les touristes chinois ont mauvaise réputation à l’étranger. Les locaux leur reprocheraient, entre-autres, leur sans-gêne que ce soit dans les files d’attente dont le concept tend à leur échapper, ou encore leur capacité à bousculer tout le monde y compris toi au moment de faire la photo carte postale censée venir trôner fièrement sur ton fond d’écran d’ordinateur. Certains touristes chinois se seraient même fait choper en train de balancer des pièces de monnaie dans un réacteur d’avion avant le décollage… for good luck sans doute !

2. Les touristes anglais

L’alcool est aux touristes anglais ce que la bouffe après minuit est aux mogwais dans le film Gremlins : l’élément déclencheur d’un sacré bordel, transformant de sympathiques lads britanniques en créatures incontrôlables.

3. Les touristes allemands

On doit à nos voisins germains l’invention de la course matinale aux transats qui consiste à se lever à l’aube pour y déposer discrètement sa serviette en guise de réservation pour l’ensemble de la journée, quitte à n’en profiter que vers 16h30. Une pratique de salopiaud qui n’empêche pas, à contrario, les intéressés de se plaindre dès qu’une prestation ne correspond pas exactement à celle qui était présentée sur leur catalogue de voyage. L’exigence à sens unique, quoi.

4. Les touristes américains

Le touriste ricain est chez lui partout. Un peu trop parfois même. Du genre à être friendly avec tout le monde, trop vite,tout le temps, comme un vieux tonton un peu trop collant, ou comme ces touristes français qui tutoient tous les locaux dès qu’ils mettent les pieds dans un pays d’Afrique du Nord.

5. Les touristes israéliens

Une fois leur looooooong service miliaire achevé (32 mois pour les hommes, 24 pour les femmes), les jeunes israéliens ont l’habitude de voyager quelques mois avec leurs amis, le temps de décompresser. Une parenthèse sympathique sauf pour les hôteliers qui doivent faire avec leurs dérapages, ainsi que pour les autres touristes qui ont la malchance de les croiser.

View this post on Instagram

A lovely Israeli group of two guys & three girls chose ?#SUPtoursRio? to not only take them to the ?#FamousMountain? ?#PedraDoTelégrafo? but also to go ?#StandUpPaddling? in the ?#?Lagoon? of ?#BarraDeGuaratiba?. http://suptours.com.br/en/riodejaneiro/pedra-do-telegrafo/ They walked up the hill in a relaxed but determined way eventhough they were dead-tired which got us up there very quickly. As we reached the? #PedraDoCavalo? – which is the actual ?#FamousRock? – I took all the ‘scary’ pictures of them. I loved how creative they were on ho?w they were posing on the rock. I was laughing a lot as the two Israelis came up with one crazy idea after the other. Up on the hill they got to see ?#Brazil? &? #RioDeJaneiro? from a ?#DifferentPerspective?. They had such a lot of fun that it didn’t even matter to them that some clouds had just passed by taking a bit from the view. Instead of waiting a bit for it to clear up again, they were so eager to go #StandupPaddling in the Lagoon of #BarraDeGuaratiba to experience ?#Rio? as it truly is: a beautiful place ?#UnderTheSunInParadise?. Besides ?#SUPing? & doing the ?#HikingTour? we also went to see the lovely beaches ?#Grumarí? & ?#Prainha?. Take care my Israeli friends! Hope to see you sometime soon in ?#Israel? ? ?#RioTour? ?#RioActivity? ?#Tripadvisor? ?#belezasdabarra? ?#trilhasrj?? #thiagomlcorrea? ?#Israeli? ?#WhatToDoInRio? ?#IsraeliTourists?

A post shared by SUPtours Rio (@suptours.com.br) on

6. Les touristes russes

42 % des Russes estiment que leurs compatriotes sont les pires touristes au monde. Une belle preuve de lucidité qui ne vise pas les quelques milliardaires russes amarrés sur les plus belles croisettes de la planète, mais des touristes russes moyens qui ne sont clairement pas en vacances pour qu’on vienne les emmerder avec les coutumes et usages locaux. Non, les touristes russes veulent avant tout en avoir pour leur argent, même s’ils payent en rouble. Une devise qui se casse la gueule depuis quelque temps et pousse les opérateurs de tourisme ruscofs à privilégier des destinations délaissées par les touristes d’autres nationalités à cause de l’instabilité géopolitique et sécuritaire du moment.

Crédits photo (CC BY 4.0) : TASS News Agency

7. Les touristes italiens

Qui a dit que les Italiens parlaient avec les mains ? Une belle connerie oui ! Il suffit de tomber sur un groupe de touristes italiens pour constater qu’ils parlent surtout avec leur bouche? Comme tout le monde, sauf que les ritals (je me permets, j’en suis un) sortent d’usine avec un gros problème de réglage du volume. A moins qu’ils ne soient en réalité complètement sourds ?! Des études sont en cours.

8. Les touristes français

C’est bien connu, les Français adorent par dessus tout se plaindre. Un signe distinctif que l’on retrouve en voyage et qui s’accompagne la plupart du temps d’une belle radinerie bien de chez nous, notamment au moment de lâcher un pourliche en guise de remerciement. Car à défaut d’être sympa, le touriste français est raccord avec ses principes : « pourquoi laisser un pourboire alors qu’on n’est pas satisfait de la prestation ». Pas con le frenchy !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Georges Biard

9. Les touristes indiens

Leur mauvaise réputation concerne essentiellement leurs comportements pendant les vols en avion. Vous visualisez le joyeux bordel des voyages en train ou en bus locaux en Inde, avec les bagages posés un peu partout, les passagers jamais vraiment là où ils devraient être, les consignes de sécurité à la carte, les odeurs de bouffe partout, tout le temps… Eh bien transposez tout ça à bord d’un avion de ligne et vous avez une idée de ce qui peut se passer à bord de certains vols transportant des touristes indiens. Un choc des cultures qui passe notamment par l’habitude de ces derniers de manger avec les mains, ce qui est rarement prévu dans les avions de ligne…

10. Les touristes des capitales en voyage dans leur propre pays

Le point commun entre un touriste de Bangkok en weekend à Koh Tao, un Parisien à Bordeaux, ou un Romain à Lecce ? Cette impression de débarquer avec un sentiment de supériorité né du simple fait de vivre dans la ville la plus importante (et souvent la plus dynamique économiquement) du pays. De quoi se voir coller une belle étiquette de touriste chiant et légèrement condescendant. Le colonialisme régional en force !

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Benh LIEU SONG

Et toi, quel touriste chiant es-tu ?