La politique, c’est des actes, mais c’est aussi des paroles. Et beaucoup de conneries déclamées à qui veut bien l’entendre. On vous a sélectionné les plus belles sorties de 2019 pour revisiter cette année pleine d’émoi et de mois avec des jours dedans.

1. "Je pourrais être la personne la plus populaire en Europe. Je pourrais me porter candidat pour n’importe quel poste de dirigeant si je le voulais."

Donald Trump (2 janvier). Et on est bien content qu’il ne le fasse pas.

2. "Si être Gilet jaune, ça veut dire qu’on est pour que le travail paie plus et que le Parlement fonctionne mieux, alors je suis Gilet jaune"

Emmanuel Macron (31 janvier). C’est bon de le savoir.

3. "Il faut maintenant dire que, lorsqu'on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire"

Emmanuel Macron (26 février). Bon du coup, globalement, les gars faut qu’on arrête les manifestations je pense. C’est plus simple. Et puis c’est moins pire. On n’a qu’à manifester mais depuis chez nous, ça c’est mieux. Comme ça pas besoin de déplacer les forces de l’ordre non plus.

4. "Les migrants, c’est comme les éoliennes. Tout le monde est d’accord pour qu’il y en ait, mais personne ne veut que ce soit à coté de chez lui"

Marine Le pen (14 avril). Qui n’a clairement rien compris aux énergies renouvelables.

5. "C’est une réforme résolument tournée vers le travail, vers l’emploi, contre le chômage et… pour la précarité"

Muriel Pénicaud (18 juin) au sujet de la réforme chômage. Un beau moment. Sauf pour les chômeurs. Et sauf pour Muriel Pénicaud.

6. "À l'époque, tous les Français avaient des comptes en Suisse"

Patrick Balkany (23 juin), en roue libre. A ce sujet, n’hésitez pas à retrouver notre sélection de moments de grâce lors du procès Balkany.

7. "Je n'aime pas le homard, le champagne me donne mal à la tête"

François de Rugy (12 juillet) qui nous a appris qu’il souffrait d’une « intolérance aux crustacés et aux fruits de mer ».

8. "Demain matin, j’utiliserai ma voiture de fonction, comme tous les jours, donc je serai de cœur avec tous les Franciliens qui galéreront dans les couloirs du métro"

Sibeth Ndiaye (12 septembre), porte-parole du gouvernement s’exprimant maladroitement sur la grève RATP. Allez, on revit ce moment en direct juste pour le plaisir.

9. "Mort, même l’ennemi a droit au respect"

Jean-Marie Lepen (26 septembre) en parlant du décès de Jacques Chirac. Classe.

10. "Je n'ai jamais rempli de déclaration d'impôt"

Isabelle Balkany (16 décembre). Ça a le mérite d’être clair.

On préfère de loin les phrases de Booba.

Source : Les Inrocks, Néon, CNN