Une bien étrange nature que celle de… De la nature. Une bien étrange nature tout court du coup. Ouais, pas ma meilleure phrase d’intro. Bref, passons au sujet : on remarque la répétition de phénomènes naturels, météorologiques ou sanitaires depuis plusieurs années qui semblent s’intensifier à mesure que l’on avance dans le temps. Bien que ces phénomènes variés existent finalement depuis (très) longtemps, le fait qu’ils soient de plus en plus courants peut être assez alarmant ou étonnant (selon le sujet).

1. Les inondations dans les Cévennes

S’il y a toujours eu de la pluie dans les Cévennes et le Gard, depuis quelques années on observe une multiplication de son intensité alarmante puisqu’elle a augmenté de près de 20% en 60 ans à cause du réchauffement climatique. Le problème c’est que ces pluies qui se répètent provoquent des inondations extrêmes qui se répètent également, faisant des Cévennes le lieu de France le plus touché par ce phénomène. Et c’est grave.

2. L'antibiorésistance

Ce phénomène qui s’amplifie de plus en plus n’a rien de cool, il s’agit de la résistance collective de certaines bactéries aux antibiotiques. En gros, à force d’en prendre pour tout et n’importe quoi, on a poussé les bactéries à s’habituer aux antibiotiques et à développer une souche résistante à ces derniers. Certaines, appelées « multi-résistantes » survivent alors à plusieurs antibios alors que les toto-résistantes survivent à tous les types (et ça c’est grave). Et celles-ci arrivent de plus en plus fréquemment aussi, ce qui est quand même flippant.

3. La multiplication des naissances de jumeaux

Une statistique intéressante que nous révèle le Parisien, entre 2010 et 2015, un nouveau né sur 29 était accompagné d’un jumeau. Mais alors du coup est-ce qu’on compte dans les 28 autres le fameux jumeau ? Non, sinon ça ferait 2 sur 29 ? Bon bref, on reste sur la première statistique. Il faut dire que dans les années 80 il s’agissait d’un enfant sur cinquante, ce qui prouve bien qu’il y a plus de jumeaux quand même. La cause de ces naissances viendrait de l’âge des mères plus avancé et de la procréation assistée médicalement (FIV, inséminations artificielles…). Du coup ça devrait continuer à augmenter.

4. La multiplication des incendies

Avec la montée des températures et la sécheresse de nos étés on voit grimper le nombre d’incendies en France (enfin pas seulement en France hein, mais je vous donne les infos nationales, c’est mon côté Pernaut). Si on estime à 90% les incendies d’origine humaine par chez nous, les fortes chaleurs et la sécheresse favorisent et intensifient ces derniers, ce qui les rend plus fréquents. Et qu’est-ce qui provoque les sécheresses et la hausse des températures et dont on a déjà parlé dans ce top ? Non pas les jumeaux. Bordel, concentrez-vous, c’est le réchauffement climatique.

5. L'utilisation d'arrêts maladies

En 2018 on comptait 16% de plus d’arrêts maladie qu’en 2014 et je ne parle même pas du nombre depuis l’arrivée dans nos vies du covid. Si on peut bien évidemment compter des origines variées à ce phénomène, on met quand même de plus en plus en avant les burnouts, le surmenage et l’ambiance de merde au bureau (mes mots, mais c’est l’idée). Ce qui est assez préoccupant c’est que le personnel de la santé est beaucoup plus touché que les autres domaines (trois fois plus) et ça c’était les statistiques de 2018, donc imaginez un peu maintenant le surmenage et l’exposition aux virus de cette catégorie professionnelle.

6. La multiplication des groupes sectaires

Avec le confinement, le couvre feu et l’ambiance morose qui plane sur nos vies depuis plus d’un an, l’apparition et la multiplication des dérives sectaires n’a fait qu’augmenter en un an. Oubliant les aspects spirituels, ces « nouvelles sectes » se focalisent sur la santé en utilisant tour à tour des théories du complot sur le covid, théories apocalyptiques ou des propositions de « stages survivalistes ». On compte près de 140 000 personnes en France qui auraient rejoint des groupuscules sectaires, principalement mineures. Une statistique qui fait quand même un peu flipper.

« L’épidémie de Covid-19 représente du pain béni, à la fois pour les charlatans et pour ceux qui défendent des thèses de fin du monde. »

Posted by Le Monde on Tuesday, March 9, 2021

7. La multiplication des maladies transmises par les animaux

Ce qu’on appelle les zoonoses sont ces maladies qui sont transmises par les animaux à l’homme comme le Sida, Ebola, la grippe aviaire, le covid… Bref, des maladies clairement mortelles et dangereuses et dont on pense que le nombre pourrait se multiplier prochainement. La déforestation en serait l’une des raisons, puisque les animaux seraient alors plus en contact avec les humains du fait qu’ils sont chassés de leur écosystème par ces derniers. Ouais on peut appeler ça un retour de bâton.

8. La fréquence des allergies

Alors le phénomène d’augmentation n’est pas nouveau puisque ça fait 25 ans que c’est le cas. En gros on a étudié plusieurs facteurs comme la prévalence à l’asthme des enfants sur plusieurs années pour réaliser que les cas augmentaient tout comme ceux de rhinites allergiques. Cette augmentation devient donc très préoccupante et pourrait être causée par plusieurs facteurs comme l’exposition aux polluants intérieurs, le réchauffement climatique (encore lui), la pollution extérieure, l’alimentation… Beaucoup de choses pas vraiment positives. Vous pouvez aller voir les trucs qu’on ne savait pas sur les allergies, vous y verrez peut-être plus clair.

9. L'augmentation des températures

Météo France a dernièrement alerté sur l’augmentation des températures en France qui va continuer de se poursuivre si on empêche pas de bloquer les émissions de gaz à effet de serre. Les épisodes caniculaires qui arrivent de plus en plus fréquemment est déjà un problème très préoccupant, mais la hausse des températures moyennes est également prévue, 4° de plus en France à la fin du siècle selon les estimations. Sécheresse, canicules, disparition de la neige… Bref que des trucs vraiment pas ouf qu’on peut stopper si on réagit à temps.

10. La sortie des albums de JUL

Le phénomène est inarrêtable, le rappeur Jul sort un album tous les dix jours depuis plusieurs années et il ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin.

Bon, la plupart sont quand même pas des trucs super cools. Genre presque tous en fait. C’est chiant du coup. Vous pouvez aller voir les questions qu’on se pose sur le réchauffement climatique et les pires déclarations sur le réchauffement climatique, c’est pas très glorieux.