Grâce à de fins fils de métal, Cornelia Konrads change l’empilement de bûches ou de pierres, et ses installations rentrent en apesanteur ! Partie d’une idée simple, l’allemande parvient à mettre une touche mystique dans les jardins et les parcs qui l’accueillent, et nous livre sa propre vision des lois physiques et de l’art :

1.

2.

3.

4.

5.

6.

7.

8.

9.

10.

Il fallait y penser !

Source : Cornelia Konrads via This Is Colossal.