Depuis maintenant quelques temps, je crois qu’on pourrait même parler de quelques décennies, l’Europe n’a pas à proprement parler une super réputation. Les gens ont tendance à se dire « ces cons de fonctionnaires européens ont la belle vie et font des ajustements technocratiques totalement déconnectés de notre vie et en fait à force de perdre de la souveraineté et bah on n’a plus prise sur rien, bref, c’est nul et on joue contre nos propres intérêts en leur donnant du crédit. » C’est un peu faux et un peu vrai en même temps et il n’y a qu’à voir le fiasco du Brexit pour comprendre que tout ça, c’est compliquounet. Et les sondages ne sont pas à la fête.

1. La Grèce - 66% des gens ne font pas trop confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Après des années et des années de corruption, la Grèce a été touchée par la plus grosse crise de son histoire (et de l’histoire européenne). Les Grecs ont alors élu un gouvernement de gauche pour éviter l’austérité et essayer de négocier pied à pied avec l’Europe un plan de sauvetage. Et là, bah ça a pas marché. Et le gouvernement de gauche a dû mettre de l’eau dans son vin, faire un virage semi-libéral et les Grecs ont eu l’impression qu’on leur volait leur souveraineté tout en faisant tout pour ne pas leur être agréable. Alors forcément, ils l’ont un peu mauvaise.

2. Le Royaume-Uni - 56% des gens ne font pas trop confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Après avoir voté pour une sortie de l’UE à la faveur d’une campagne largement instrumentalisée par des menteurs invétérés et dans un concert de fake news, les Britanniques se retrouvent dans une impasse totale, coincés dans la pire série de l’Histoire mettant aux prises un clown et des eurochrates. Ils ne comprennent rien à ce qui leur arrive et aimeraient juste savoir ce qu’il va advenir de leurs dix prochaines années. Du coup ils en ont marre.

3. La France - 56% des gens ne font pas trop confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Attendu que la vie politique française s’est désormais polarisé en deux camps opposés, l’un favorable à l’intégration européenne et l’autre désirant retrouver de la souveraineté ; attendu que le camp favorable à l’Europe est au pouvoir depuis 60 ans et que les gens ne vivent pas encore dans un monde idéal et se rendent compte, du coup, que ça n’a pas aussi bien marché qu’ils le souhaitaient ; attendu que le camp d’en face regroupe désormais des gens venus à la fois de la gauche et de la droite ; attendu qu’il y a encore et toujours des clodos dans les rues et des réfugiés qui crèvent dans des camions frigorifiques ; les gens tendent à trouver l’Europe un peu surfaite.

4. La République tchèque - 55% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Depuis l’entrée de la République tchèque dans l’UE, la capitale, Prague, a été littéralement envahie de centaines de milliers de touristes français et allemands venus se déboîter la tronche en buvant la bière locale et en fréquentant les clubs locaux. Une raison suffisante pour vouloir que ça cesse.

5. L'Italie - 55 % des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : L’Histoire récente de l’Italie, c’est essentiellement une dichotomie entre les régions du Nord, riches, qui veulent pas partager l’argent avec les régions du Sud, pauvres, sauf bien sûr quand il s’agit de l’argent de la Mafia. Les gens du Nord sont donc xénophobes par principe (on va pas partager le fric) ; ceux du Sud, qui n’ont pas d’argent, sont xénophobes par nécessité (on va pas partager le fric). Au total, ça fait 55% des gens qui trouvent l’Europe pas cool.

6. La Serbie - 50% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Je pense que les huées reçues par Novak Djokovic lors de chacune de ses apparitions sur les courts européens ne sont pas totalement étrangères à ce sentiment anti-européen. En même temps, on ne peut pas totalement en vouloir aux gens de détester Djokovic.

7. La Hongrie - 49% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Vu que le mec qu’ils ont placé au pouvoir, Viktor Orban, a été foutu au placard du parti de droite européen en mode « de toute façon t’es facho », on peut comprendre que les Hongrois soient un peu saoulés par le fonctionnement des institutions supranationales. Cela dit, ils avaient qu’à pas élire un facho.

8. La Slovaquie - 46% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Aussi étonnant que cela puisse paraître, personne à la rédaction n’est un spécialiste de l’histoire slovaque récente. Je vous propose donc de me tirer de ce point en vous racontant un jeu de mots que je suis en train d’inventer en même temps que je vous parle, enfin que je vous parle, que je vous écris, ce qui fait que j’essaie comme vous pouvez le constater de faire durer cette phrase le plus longtemps possible afin de ne pas être confronté au moment fatidique auquel je vais devoir livrer cette blague.

Comment appelle-t-on les gens qui passent leur été à marcher lentement ? Les Slow vac’.

9. La Belgique - 46% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Etonnant pour un pays dont la capitale est aussi la capitale européenne. Etonnant, hein ? Je pense surtout que les Belges n’ont pas tellement le temps de penser à l’Europe dans la mesure où ils ne parviennent pas même à élire un gouvernement pour leur propre pays.

10. L'Espagne - 45% des gens ne font pas confiance à l'Europe

Une tentative d’explication : Franchement, vu la crise qui a frappé le pays, l’Espagne a le mérite de s’accrocher au bon vieux rêve européen. Et en même temps, comme dirait Macron, c’est de bonne guerre parce que tous les touristes envahissent Barcelone et empêchent ainsi la province catalane de faire sécession.

C’est tout de même inquiétant de se dire que 46% des Européens se méfient de l’UE.

Source : Eurobaromètre via Jean Quatremer