Garant d’une histoire tumultueuse, le Monténégro est l’un des plus petits pays des Balkans. Ayant successivement appartenu à l’empire Ottoman, intégré au royaume de Yougoslavie, occupé par l’Italie puis rattaché à la République fédérale de Yougoslavie, il devient indépendant en 2006, même si sur le moment, personne ne reconnaît ce nouveau statut. Finalement, c’est l’Islande qui ouvre la marche, avant d’être suivie par la Russie, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France. Voilà pour la leçon express d’histoire… En attendant, le Monténégro, c’est super beau. Il faut absolument y aller…

1. Herceg Novi

Une superbe ville fortifiée située dans la baie de Kotor qui est d’ailleurs classée à l’UNESCO. Une ville non seulement historique et magnifique mais aussi très animée, avec tout ce qu’il faut de restaurants et de bars. Bien sûr, on peut également profiter de la baie et de son eau clémente pour piquer une tête.

2. Le canyon de Tara

Avec ses 82 km, ce canyon est l’un des plus beaux du monde. Une merveille naturelle située dans le Parc national de Durmitor, où on peut s’adonner au rafting, au canyoning et à la tyrolienne. C’est sauvage, verdoyant et rafraîchissant !

3. Le Parc national de Durmitor

Et tant qu’on y est, on ne se limite pas au canyon de Tara et on prend son VTT ou ses chaussures de randonnée pour aller découvrir ce merveilleux parc national. On peut y admirer des lacs, des rochers et le plus haut sommet du Monténégro, à savoir Bobotov Kuk, qui culmine à 2523 mètres. Grandiose !

4. Le Mausolée de Njegos

À la croisée des influences méditerranéenne et continentale, le Parc national de Lovcent offre des panoramas accidentés de toute beauté. C’est là qu’on trouve le mausolée de l’ancien souverain du pays. Un monument installé dans une chapelle façonnée dans le marbre, perché à 1675 mètres d’altitude. On peut y accéder après avoir grimpé 461 marches pour à la fois admirer le paysage et l’intérieur tout doré du mausolée.

5. L'île de Sveti Stefan

Reliée à la côte par une plage de sable rose, cette merveilleuse île était jadis une forteresse où les habitants se réfugiaient pour échapper aux envahisseurs et aux pirates dans les années 1400. Les constructions au toit rouge se démarquent sur le bleu de l’océan et celui du ciel qui quant à eux, se confondent joliment.

6. Perast

Une autre ville absolument sublime du Monténégro. Les pieds dans l’eau, Perast se situe tout près de Kotor et propose des panoramas à couper le souffle. Un village typique du Monténégro, pittoresque à souhait !

7. La grotte bleue

Cette grotte tire son nom de la couleur de l’eau, quand la lumière du soleil s’y reflète. Une teinte presque surnaturelle, qui a suffi à faire de ce lieu un incontournable du Monténégro. On peut non seulement s’y baigner mais aussi y faire du kayak. Le problème, c’est qu’en été, il y a beaucoup de monde.

8. Sveti Nikola

Une autre île, inhabitée ce coup-ci, si ce n’est par des animaux. Une destination très nature, au pays des cerfs. On y trouve aussi une petite église du XVIème siècle. On l’appelle l’Hawaï du Monténégro bien qu’il soit impossible d’y trouver une plage.

9. Kotor

Classée à l’UNESCO, la vieille ville de Kotor est fascinante à plus d’un titre. On peut s’y promener et profiter de l’ambiance, visiter des musées, parcourir les remparts et flâner dans la baie. Les touristes apprécient particulièrement la place d’Armes, la cathédrale Saint-Tryphon, le palais Bucha ou encore le Musée maritime du Monténégro.

10. Ulcinj

Une ville plutôt atypique, à la croisée des chemins. Située près de la frontière albanaise, elle était autrefois sous le contrôle de l’empire Ottoman et abritait un repère notoire de pirates. Aujourd’hui, on y fait la fête, il y une plage nudiste très populaire, des bains turcs, une tour de l’horloge et des spots de plongée sous-marine.

Ben voilà, on sait où aller !