Chaque année, le classement des aéroports qui offrent les plus beaux panoramas vus d’avion atterrit sur nos écrans. Bon, on ne va pas se mentir, ce qui est beau vu d’en haut, n’est généralement pas trop dégueu une fois le pied posé sur le plancher des vaches. Voici les 10 destinations qui méritent à elles seules, une place côté hublot.

1. Atterrir à l’Aéroport de Donegal en Irlande

La piste d’atterrissage de Donegal ressemble à un parcours de golf, avec ses plages de chaque côté en guise de bunkers, et l’océan comme décor naturel. Il ne vous reste plus qu’à imaginer que vous êtes une balle de golf et que vous vous apprêtez à retomber sur le green. A condition que le type aux commandes n’ait pas trop foiré son swing !

2. Atterrir sur la piste de Msembe en Tanzanie

Seule voie d’accès aérienne pour accéder au parc national de Ruaha dans la région d’Iringa, la piste de Msembe est la voie royale pour un séjour au Zoo de Beauval mais en vachement mieux !

3. Atterrir à l’aéroport d’Alexandros Papadiamantis sur l’île de Skiathos

Au ras de la plage et de la route, cette piste d’atterrissage est connue pour être un spot à selfies pour vacanciers en mal de likes et de sensations fortes. Mais vue d’en haut, c’est pas mal non plus. Du bleu océan à perte de vue, des plages paradisiaques et leurs yachts ondulants au rythme des vagues. Et tout là-bas, au pied de la piste, ces petites créatures qui gesticulent les bras levés pour vous souhaiter la bienvenue.

4. Atterrir à l’Aéroport International d’Orlando-Melbourne en Floride

Pas mal du tout cette vue aérienne des environs d’Orlando ! Selon la direction d’approche de votre avion, vous survolerez la côte atlantique et ses plages carte postale, passerez au dessus des grattes-ciel de la City, ou apprivoiserez du regard la vie sauvage qui peuple les Everglades environnants. Avec un peu de chance, vous rêverez également d’apesanteur en voyant au loin le Kennedy Space Center et son Cap Canaveral. Une jolie entrée en matière de la Floride avant un atterrissage en douceur au pays de Mc Donald Trump.

5. Atterrir sur la piste de l’aérodrome de l’île Barra en Écosse

C’est le seul endroit au monde où des avions peuvent atterrir directement sur la plage… mais uniquement à marée basse, sauf si vous êtes à bord d’un hydravion ! Pas ultra pratique, c’est pourquoi c’est un des aéroports les plus dangereux au monde. La piste d’atterrissage est également appréciée par les ramasseurs de coquillages, à qui il est fortement recommandé de vérifier avant qu’aucun avion n’est en approche.

6. Atterrir à l’Aéroport de Motu Mute de Bora Bora

La descente vers l’aéroport de Bora Bora annonce la couleur, celle d’un paysage tout droit échappé d’une pub pour Tahiti douche, ou d’un des plus beaux fonds d’écran Windows XP. Peut-être le meilleur souvenir que vous garderez de votre séjour polynésien.

7. Atterrir à l’Aéroport de l’île de Saba dans les Caraïbes

Accessible depuis les îles de Saint-Martin et Saint-Eustache, l’unique piste de cet aéroport est réservée aux coucous à hélice et à leurs pilotes aux grosses bouboules. Le but du jeu est de réussir à se poser (ou à décoller) sur cette piste de 396 mètres de longueur, située à flanc de montagne avec la mer en contrebas. La récompense est un panorama carte postale, mais uniquement si vous gardez les yeux ouverts pendant l’approche.

8. Atterrir à l’Aéroport International Princess Juliana sur l’île de Saint-Martin

Cette piste est située en bordure de Moha Beach et chaque atterrissage d’avion vaut tout le mistral du monde (le bruit en plus). Depuis le cockpit, la vue n’est pas mal non plus. La preuve avec cette caméra fixée sur le pare-brise du pilote, juste à côté du sapin déodorant.

9. Atterrir à l’Aéroport de Praslin aux Seychelles

Accessible uniquement aux petits bimoteurs, l’unique piste de l’aéroport de Praslin frappe les esprits par une entrée en scène mémorable. Chahutés par les alizés, les voyageurs rivés aux hublots de l’appareil, survolent d’abord cette immense piscine à vagues aux nuances bleutées, avant de se poser sur l’île verdoyante de Praslin.

10. Atterrir à l’ Aéroport International de Dubaï

Les mecs qui ont bossé sur l’aménagement de Dubaï ont un peu abusé sur la taille de la plage. Le sable c’est sympa, mais à perte de vue, ça devient vite tristoune. Heureusement, la mer au fond et surtout la ville tentaculaire et ses buildings plantés au milieu de cet immense bac à sable, offrent vus d’avion, un panorama spectaculaire.

Allez, au revoir là-haut !