Au moment de se suicider, on laisse généralement un mot. Une note. Un petit truc pour expliquer son geste et laisser une empreinte un peu cool de son passage sur terre. Et faut pas se foirer parce que ce sont tes derniers mots, il vaut mieux qu’ils aient de la gueule. Certains y arrivent mieux que d’autres. C’est facile, aussi, quand on est écrivain ou parolier.

1. La plus classe : Romain Gary

« Aucun rapport avec Jean Seberg. Les fervents du cœur brisé sont priés de s’adresser ailleurs. (…) Je me suis bien amusé. Adieu et merci. »

De quoi on parle : Romain Gary s’est suicidé le 2 décembre 1980, quelques mois après le suicide de sa compagne, Jean Seberg. Il voulait manifestement bien faire comprendre à son éditeur, à qui la lettre était adressée, qu’il se fichait de Jean Seberg. Message compris.

2. La plus ennuyée : George Sanders

« Cher monde, je te quitte parce que je m’ennuie. J’ai l’impression d’avoir vécu suffisamment longtemps. Je vous abandonne à vos problèmes dans ce cloaque poisseux. Bonne chance. »

De quoi on parle : George Sanders était un immense acteur américain, qui a joué chez Mankiewicz, Fritz Lang, Sydney Lumet, John Huston, Hitchcock… Malade depuis un moment, il s’est fait un cocktail Nembutal-vodka pour mettre fin à ses jours en 1972. Il avait 65 ans.

3. La plus désabusée ; Hunter S. Thompson

« Fini de jouer. Finies les bombes. Fini de marcher. Fini de s’amuser. Fini de nager. 67 ans. C’est 17 ans de plus que 50. 17 de plus que ce dont j’avais besoin ou que je désirais. Ennui. Je suis toujours de mauvaise humeur. Plus personne ne m’amuse. 67 ans. Tu deviens aigri. Prends ton vieil âge en compte. Relax. Ça ne sera pas douloureux. »

De quoi on parle : Hunter S. Thompson est un écrivain, auteur notamment de Las Vegas Parano et gros déglingue devant l’éternel qui s’est tiré une balle dans la tête en février 2005. Il avait donc 67 ans.

4. La plus citation : Kurt Cobain

« It’s better to burn out than to fade away. »

De quoi on parle : Le chanteur de Nirvana fait partie du club des 27. Cette phrase finale, qu’on pourrait traduire par « il vaut mieux exploser que disparaître » tirée d’une lettre plus longue, est une citation empruntée à Neil Young dans sa chanson Hey Hey, My My.

5. La plus tragique : Dalida

« La vie est devenue insupportable… Pardonne-moi. »

De quoi on parle : Dalida a eu une authentique vie de merde. Son premier grand amour s’est suicidé, ensuite elle a essayé de se flinguer puis a retrouvé l’amour, est tombée enceinte, a avorté et est devenue stérile ; un de ses meilleurs potes, Mike Brant, se suicide. Puis son nouveau mec, Richard CHanfray, se suicide à son tour deux ans après leur séparation. Bon. Dalida a décidé d’en finir en 1987.

6. La plus intrigante : Elliott Smith

« Je suis désolé. Je vous aime. Elliot. Dieu me pardonne. »

De quoi on parle : Membre émérite du club des 27 auquel pourtant il n’appartient pas puisqu’il avait 33 ans, Elliott Smith s’est suicidé en 2005 d’un coup de couteau dans le ventre alors qu’il était enfermé dans la salle de bains après une dispute avec sa meuf. Celle-ci a d’ailleurs un temps été soupçonnée de l’avoir assassinée. Dans ce cadre, la faute dans la lettre (il manque un t à ElliotT) a longtemps nourri les soupçons.

7. La plus aimante : Virgina Woolf

« (…) je te dois tout le bonheur de ma vie. Tu t’es montré d’une patience absolue avec moi et d’une incroyable bonté. Je tiens à dire cela — tout le monde le sait. Si quelqu’un avait pu me sauver, cela aurait été toi. Je ne sais plus rien si ce n’est la certitude de ta bonté. Je ne peux pas continuer à gâcher ta vie plus longtemps. Je ne pense pas que deux personnes auraient pu être plus heureuses que nous l’avons été.’

De quoi on parle : L’immense auteure américaine s’est jetée dans la rivière, lestée de plein de pierres dans ses poches, en 1941. Elle était convaincue qu’elle était en train de devenir folle et ne voulait pas affronter une dégénérescence mentale.

8. La plus bien fait pour ta gueule : Hitler

« … Moi-même et ma femme – et ce pour échapper à l’infamie d’une arrestation ou d’une capitulation – choisissons la mort. »

De quoi on parle : On n’est pas tout à fait sûrs qu’Eva Braun ait eu le choix, malgré ce que prétend Hitler.

9. La plus pessimiste : Van Gogh

« La tristesse durera toujours. »

De quoi on parle : Van Gogh, qui n’allait pas fort comme tout le monde sait, s’est tiré une balle dans la poitrine le 27 juillet 1880. Il est mort deux jours plus tard.

10. La plus décidée : Robin Williams

« J’en ai marre. Il est temps de partir. Rien ne m’attend. »

De quoi on parle : Quand on pense que le mec jouait dans Flubber, on se dit qu’on nous a menti pendant notre jeunesse.

Bonne ambiance.

Sources : Wikipédia, Wikipédia (en), Listverse, Madame Figaro