Le « Hit Machine », c’est toute notre enfance.

S’ambiancer tous les samedis à 10H du matin, c’était quand même un sacré concept. Mais ça fonctionnait. Tous les artistes musicaux du moment venaient chanter (tous en playback) et c’était la fête pendant une heure. Et puis un jour, plus de samedi, plus de public en folie. Terrible : l’émission s’arrête.

Mais c’était sans compter sur Internet et sa force de persuasion. A force de réclamer, c’est arrivé : LE HIT MACHINE EST DE RETOUR. Alors ça sera sûrement différent, mais on est tout de même content.

En revanche, déconnez pas les gars il faut absolument qu’il y ait les 10 éléments suivants. Sinon, c’est nul.

1. Le même générique que dans les années 90

On le sent venir.

N’allez pas nous refaire un générique nul en 3D pour faire moderne. On veut le même qu’à l’époque. Point.

On veut avoir des frissons dès les premières secondes, et y’a que comme ça que ça marchera.

2. Un Boys Band

On s’en fout de Kendji, Soprano ou Vitaa.

Nous, on veut les boy’s band de l’époque. Ramenez nous Franck et Adel. Ramenez-nous Gérald des G-Squad. Ramenez nous les Poetics Lovers.

On veut du torse huilé, des lèvres mordues, des cheveux en épis, de la chaîne en or et des chorégraphies éclatées.

ON VEUT RAJEUNIR BON SANG.

3. Les costumes moches de Lulu

On espère de tout cœur que Lulu sera à la hauteur de la légende en portant un costume abominable.

Non parce que vraiment, même à l’époque c’était infâme. Des tenues aux couleurs horribles, mal taillées, mal foutues et qui avaient l’air particulièrement inconfortables. Les mêmes que Nagui à ce moment-là quoi, pour situer.

Alors Lulu, fais nous honneur : mets un truc ignoble s’il te plait.

4. Un guest d'Ophelaïe

Vous l’avez peut-être oublié, mais la toute première animatrice du Hit Machine : c’est Ophélie Winter.

Ou « Ophelaaaaïe » comme l’on disait à l’époque. Et on espère que l’émission lui fera un clin d’œil. Voire même une petite place. Ça serait sa première actu depuis Mars 2004 donc ca serait quand même drôlement gentil.

Allez, un beau geste.

5. Manau

Soyons clairs : un Hit Machine sans le plus grand groupe français de l’Histoire n’aurait aucun intérêt.

AUCUN.

6. Une giga star américaine

Usher, Prince, Jennifer Lopez, Janet Jackson, Mariah Carey, Snoop Dog …

La quasi totalité des grandes stars US est passée par le Hit Machine de l’époque. C’était la seulE émission de ce genre en France, alors c’était le passage obligé de toutes les stars. On espère donc que la tradition se perpétuera.

Si on n’a pas Justin Bieber, Drake, The Weeknd et Adèle franchement on boude. Sans vouloir mettre la pression ou quoi hein. Mais on boude.

7. Des happenings nuls

C’était assez fréquent : des happenings nuls qui arrivaient sans prévenir et qui n’avaient strictement aucun rapport avec l’émission.

Comme cette scène de bagarre entre Nâdiya et un fan hystérique.

Oui, cette séquence existe.

8. Les Top Boys

Baudelaire disait :

Le feu ça brûle et l’eau ça mouille tous les oiseaux volent dans le ciel, Les poissons font des bulles et l’herbe et verte dans la foret (dans la foret), J’me suis achète un pull il est en laine et en jersey (en jersey), je ne mange plus de pomme car je suis tombe sur un pépin (sur un pépin), après tout j’suis qu’un homme car je cours moins vite que le train…

Enfin je sais plus si c’est Baudelaire ou les Top Boys mais dans le doute, j’espère que les deux y seront.

9. Aqua

Si on devait garder UN titre de la période Hit Machine ?

« Barbie Girl » bien sûr et avec très peu d’hésitations. Alors si le groupe revenait interpréter cette masterclass quelques années après, ca serait incroyable.

Non en fait c’est un ordre tiens : il y aura Aqua. On a décidé.

10. La chanson de fin de Charly et Lulu

Bon, normalement Charly et Lulu devraient faire leur plus grand tube à la fin de l’émission. Celui qui clôturait tout les Hit Machine.

Sinon on alerte le CSA de toutes façons.

EN COMPAGNIE D’UN PUBLIC EN FOOOOOOLIE.