Les années 90 c’est un peu notre décennie doudou. C’est pour ça qu’on en parle beaucoup, jugez pas. On vous a ainsi sélectionné les images qui résument qui les années 90, ou encore les trucs qui ont traumatisé les enfants des années 90. Alors voilà, aujourd’hui on a décidé de vous parler des dessins animés des années 90, ceux qu’on regardait pendant les Minikeums ou dans M6 Kids, ceux qui ont accompagné nos petits déj dominicaux, ceux qui nous ont vu grandir. Vous ne trouverez pas tous ceux des 80’s qu’on regardait encore, juste ceux sortis pendant la dernière décennie du millénaire passé et il y avait de quoi faire, la preuve.

1. Pokémon

Le plus important ? De tous les attraper, ça demande du courage, c’est vrai, mais surtout, attrapez-les tous.

2. Hé Arnold !

J’ai fait pas mal de cauchemar à cause de leurs têtes difformes, mais Arnold gardera à jamais le goût des céréales du dimanche devant la TV en pyjama.

3. Captain Planet

S’il est le mec qui a rendu cool le fait de porter des grosses bagues, Captain Planet c’était avant tout un message écolo bien précurseur.

4. Sailor Moon

J’ai jamais regardé mais je crois que c’était des meufs avec des bâtons magiques, nées sous le signe des planètes du système solaire et de la Lune. Mais pas sûr.

5. Le Monde fou de Tex Avery

C’était tellement fou que ça faisait même un peu flipper, mais le générique était tellement bien qu’on regardait juste pour pouvoir faire le moment des pets de bras.

6. Bob l'éponge

Plus qu’une bande de joyeux débiles, Bob l’éponge (tout du moins au début) était un vrai personnage complexe et attachant, avant de devenir juste un joyeux débile. Ça reste quand même bien au dessus de tout le reste.

7. Albert, le 5ème Mousquetaire

Déjà que c’était pas bien clair cette histoire des 3 mousquetaires qui étaient en fait 4, mais avec un cinquième en rab vous pouvez être sûr que pas mal de fans d’Albert n’ont même pas eu le brevet.

8. Les aventures de Tintin

La crème de la crème. Les voix étaient parfaites, les aventures bien transposées du bouquin au petit écran, et le générique exceptionnel. On notera l’absence de Tintin au Congo qui ne fut jamais adapté car considéré un peu limite/limite en terme de racisme.

9. Batman, la Série Animée

Un chef d’œuvre sombre, tout simplement. Bien au dessus de Superman qui était diffusé à la même époque. L’influence de cette série est telle qu’un perso créé pour cette dernière (Harley Quinn) rencontra un tel succès qu’il s’exporta vers les comics, du jamais vu.

10. X-Men

On était loin de Batman, certes, mais la première série X-Men était loin d’être mauvaise. Et vu qu’on regardait tout ça en VF, on a connu Wolverine sous un autre pseudo…SERVAL.

11. Jumanji

C’était un peu l’avant Harry Potter, l’avant Narnia, et le monde parallèle de Jumanji nous faisait bien rêver avec ses chasseurs fous et sa jungle pleine d’animaux dangereux et de tribus sauvages.

12. Iznogoud

Faire d’un mec jaloux, envieux, tricheur et mauvais le héros d’un dessin-animé pour enfant n’était pas un pari gagné d’avance mais on a tous voulu un moment ou un autre devenir Calife à la place du Calife.

13. Doug

Impossible de me souvenir de l’histoire de Doug, juste qu’il avait un chien, qu’il allait au collège et qu’il devait faire avec Klotz, son antagoniste pas bien sympa.

14. Les Razmoket

J’ai mis pas mal de temps à piger le jeu de mot du titre, bien trop occupé à voir ces gosses de tous âges se démener au milieu d’adultes totalement dépassés. C’était bien les Razmoket.

15. Billy the Cat, dans la peau d'un chat

Quand tu fais le con, tu es puni, en l’occurrence tu es transformé en chat. Voilà la morale de Billy the Cat qui ne savait pas miauler mais qui savait parler.

16. La Famille Delajungle

Perso Lisa je la trouvais insupportable, je regardais la série pour Denis l’enfant sauvage que la famille avait adopté et surtout pour le daron, Nigel, et son fantastique « PouPette ».

17. Biker Mice, les motards de l'espace

DES SOURIS. MOTARDS. DE L’ESPACE. DOIT-ON. EN DIRE. PLUS.

18. Les Zinzins de L'Espace

Les zinzins de l’espace, on m’enlèvera pas de l’idée que c’est un dessin-animé de stoner et qu’on l’a découvert beaucoup trop tôt. D’ailleurs si la weed était légale, je serais d’avis de se remater toutes les saisons dans un aquarium. Regardez leur gueule franchement.

19. Minus et Cortex

Culte de chez culte, Minus et Cortex était au final assez frustrant puisque jamais ils ne parvenaient à leur fin. Une superbe métaphore de la vie, pour bien faire comprendre aux chiards qu’il n’y a aucun espoir.

20. Gargoyles

Mon préféré mais pas le plus connu malheureusement, Gargoyles c’était du feu. Des gargouilles anges de la nuit, pierres la journée, protégeant Manhattan contre des ennemis féroces. Un must-see.

Sans oublier ReBoot, L’Histoire sans fin, Robinson Sucroé, Taz-Mania, Sandokân, Michat-Michien, Johnny Bravo, Les Animaux du Bois de Quat’Sous, les Tiny Toons, le Bus Magique, les Belles Histoires du père Castor, les Animaniacs, les Castors Allumés, Digimon etc !