Un séjour en Islande est souvent inoubliable. Soit parce qu’on a eu un vrai temps de merde et qu’on s’en souviendra toute notre vie, soit parce que malgré les conditions climatiques parfois chaotiques, le pays est un monde à part comme il n’en existe que peu ailleurs sur la planète (mise à part peut-être la Nouvelle-Zélande). Inoubliable donc surtout si vous évitez quelques erreurs toutes connes.

1. Laisser sa voiture sur un parking extérieur en plein hiver

Vue la quantité de neige qui peut tomber en seulement quelques heures en Islande, mieux vaut éviter de garer sa voiture sur un parking trop longtemps. Rien ne ressemble en effet plus à une voiture recouverte de neige, qu’une autre dans le même état. Surtout que selon la saison, les voitures de location sont nombreuses et ont tendance à toutes être du même modèle !

2. Se doucher à la piscine en gardant son maillot de bain

Il vaut mieux le savoir avant, les Islandais ne rigolent pas avec l’hygiène, notamment dans les lieux publics. Avant chaque baignade, dans une piscine naturelle ou non, il vous faudra passer sous la douche commune totalement à poil. Seulement après, vous pourrez enfiler votre maillot de bain !

3. Faire du hors-piste (oui même avec un 4x4)

S’il est possible, voire recommandé de louer un 4×4 pour partir à la découverte du pays, il est strictement interdit de rouler en dehors des pistes balisées, appelées ici F-Roads. Elles vous feront traverser des rivières, parcourir des chemins chaotiques, sans jamais risquer de nuire à la nature. Et si l’envie de sortir de ce terrain de jeu est trop fort, sachez que vous risquez d’écoper d’une amende de 500,000 ISK (environ 3200 euros) et d’une petite virée en prison !

4. Faire la fête jusqu’au bout de la nuit

En Islande, ce concept n’a aucun sens puisque selon la saison, la nuit peut durer 19h en hiver et un peu moins de 5h en plein mois de juillet. En gros, faire la fête jusqu’au bout de la nuit, ou le lever du soleil, risque d’être soit beaucoup trop long, soit beaucoup trop court !

5. Utiliser son forfait 4G pendant son séjour

Bonne nouvelle, il y a de la 4G partout en Islande, même dans les coins les plus reculés! Mauvaise nouvelle : le moindre méga de donnée mobile consommé vous sera facturé en hors forfait ! En effet, l’Islande fait partie de l’espace économique européen, mais pas de la zone euro… Résultat : votre forfait de 100 Giga à 20 euros par mois ne vous servira à rien pendant votre séjour !

6. Acheter de l’eau en bouteille

En Islande, l’eau que vous achetez en bouteille est la même que celle qui sort de n’importe quel robinet. A condition évidemment de consommer local et ne pas dépenser une fortune pour une Quézac, parce que « tu comprends, les bulles, c’est bon pour mon petit corps ».

7. Ne pas profiter du duty free à l’arrivée à l’aéroport (pour faire le plein d’alcool)

Contrairement à ce qui se passe dans les autres aéroports, en Islande, un magasin Duty Free est accessible dès l’arrivée aux passagers qui viennent de débarquer de l’avion. Comme son nom l’indique, ici pas de taxe sur les Toblerone géants, ni sur les figurines de trolls (une des spécialités locales). Mais c’est surtout sur l’alcool que le Duty Free est super intéressant car particulièrement taxé ailleurs, quelque soit le magasin en Islande.

8. Se balader avec un parapluie

Le temps en Islande est rarement au beau fixe, ni au moche fixe d’ailleurs, puisque d’une heure à l’autre, la météo peut changer du tout au tout. La seule chose que vous êtes sûr de trouver, c’est du vent ! Alors, à moins de vouloir vous lancer dans une séance de kitesurf improvisée, mieux vaut éviter de dégainer votre parapluie à la première averse. Le k-way est certes un peu plus moche, mais tellement plus pratique, surtout quand il se roule en banane autour de la ceinture !

9. Jeter des pièces dans les piscines naturelles et les mudpools pour réaliser un vœu

L’isolement de l’Islande ne l’a pas épargnée de cette pratique touristique presque aussi débile que d’accrocher des cadenas sur des ponts. A part si votre vœu est de passer pour un con, cette superstition ne marche pas. Pire, elle pollue l’eau et les sols, avec le risque, plus tard, de nous le faire payer cher !

10. Marcher sur les icebergs à Jökulsárlón

Les icebergs qui flottent sur les différents lagons et lacs islandais sont par définition en mouvement permanent. Ce qui veut dire qu’une fois dessus, c’est un manège ambulant la sécurité en moins. Ça glisse, ça bouge tout le temps, ça peut heurter n’importe quel autre morceau de glace à n’importe quel moment, ça peut se briser par morceaux… avec le risque de tomber à l’eau. Et une eau avec des glaçons posés dessus, c’est généralement le signe d’une température plutôt fraîche.