À chaque année son lot de morts marquantes. En 2021, c’est Jean-Pierre Bacri, Bernard Tapie, Abdelaziz Bouteflika, Jean-Paul Belmondo, Charlie Watts, Joey Jordison, Jean-Yves Lafesse, Michel Fourniret ou encore le Prince Philip d’Angleterre qui ont pris toute la lumière en partant au Paradis (ou en Enfer pour certains d’entre eux). Ceux-là ont fait la une de tous les journaux en s’éclipsant, mais d’autres célébrités n’ont pas eu le même bol. Leur mort a été un peu zappée. Je leur donne donc tout de suite un dernier petit coup de projecteur avant de passer à 2022.

1. Patrick Juvet

L’interprète suisse du très aigu « OÙ SONT LES FEEEMMMES ?? » – et accessoirement idole de ma mère – est mort le 1er avril 2021 d’un arrêt cardiaque. On le connaissait surtout pour ce gros succès de radio, et il avait vécu une période un peu sombre quand sa popularité a commencé à décliner. C’est généralement le problème quand on a été propulsé très haut : la chute peut être brutale.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Allan warren

2. Helen McCrory

Helen McCrory est une immense actrice britannique et elle a marqué la pop culture avec deux rôles de femmes charismatiques : celui de Narcissa Malfoy dans Harry Potter et celui de Polly Gray dans Peaky Blinders. Du coup, quand elle est morte d’un cancer du sein le 16 avril 2021, ça a fortement touché les fans des deux œuvres, mais les médias sont bizarrement restés assez silencieux sur le sujet. Standing ovation pour Helen s’il vous plaît.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : INCA Productions

3. Lee Scratch Perry

Celui qu’on appelait « The Upsetter », le jamaïcain précurseur du dub, était une légende du reggae. Je dis pas ça à la légère hein, il est considéré comme un génie qui arrivait à sortir du gros son avec trois fois rien et qui a bossé avec les plus grands comme Bob Marley, les Clash ou les Beastie Boys. Quand il est parti à 85 ans le 29 août 2021, le monde du reggae l’a pleuré, mais les non initiés n’en ont pas vraiment entendu parler.

Crédits photo (CC BY 2.0) : marco annunziata from Italy

4. Tonton David

Après le reggae jamaïcain, c’est au tour d’une star française de la discipline de briller ici. Tonton David, les plus jeunes d’entre vous ne le connaissent peut-être pas, mais il était incontournable dans les années 90 et a squatté les radios du pays avec son Chacun sa route que j’ai à présent en tête. Décédé d’un AVC le 16 février 2021 à seulement 53 ans, le man est parti beaucoup trop tôt.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Jaxmasca

5. Bernard Madoff

Le nom « Madoff » est devenu un synonyme d’escroc tellement ce mec a marqué les esprit en 2008. À l’époque, Bernard Madoff, homme d’affaire américain, s’était fait arrêter par le FBI. Sa faute ? Avoir mis en place la plus vaste escroquerie jamais vue pour gagner des dizaines de milliards de dollars. Madoff avait créé une grande pyramide de Ponzi, un système où on paie les clients avec l’argent des nouveaux entrants, qui seront eux-mêmes payés avec l’argent de nouveaux entrants toujours plus nombreux, etc. Ce genre de montage finit toujours par s’écrouler quand un client décide de récupérer ses thunes, et c’est ce qui est arrivé à notre ami l’escroc. Sans aucun regret pour les riches qu’il avait entubés, il a pris 150 ans de peine de prison et y est mort le 14 avril 2021 d’une maladie des reins. Un sacré personnage, comme dirait ma grand-mère.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. Department of Justice

6. Dusty Hill

La mort du bassiste le plus barbu de l’histoire du rock le 27 juillet 2021 a eu au moins un effet positif : me faire replonger dans la musique des ZZ Top. Bien sûr que vous connaissez les ZZ Top, vous avez au moins entendu 1000 fois Gimme All Your Lovin’ et La Grange et vous vous êtes demandés comment on pouvait ne pas avoir envie de faire du air guitar sur leurs riffs et solos légendaires. Aujourd’hui on ne sait toujours pas officiellement ce qui a emporté Dusty Hill dans la tombe, mais on pourra toujours regretter de ne plus jamais le voir faire ses petits pas de danse sur scène.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Ralph Arvesen

7. Yves Rénier

Le nom d’Yves Rénier ne vous dit peut-être pas grand chose, mais si je vous dis « Commissaire Moulin », là tout de suite ça devrait vous rappeler quelques lointaines soirées d’errance sur TF1. Parce que oui, Yves Rénier c’était le Commissaire Moulin, le seul et l’unique. Il a joué dans d’autres films et aussi fait pas mal de doublage, mais c’est ce rôle-là qui lui aura le plus collé à la peau. Jusqu’à la crise cardiaque qui l’a emporté le 24 avril 2021. Adieu monsieur le commissaire du coup.

8. Étienne Mougeotte

En plus d’avoir un nom rigolo, Étienne Mougeotte a eu une énorme carrière comme journaliste mais aussi comme directeur de TF1 et du Figaro. Bon, après, il n’a pas fait que du beau puisqu’il était aussi actionnaire de Valeurs Actuelles, mais on ne peut pas nier que le mec a été un poids lourd des médias français. Il est mort d’un cancer le 7 octobre 2021, et les hommages ont étrangement été assez brefs.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : nicogenin

9. Gerd Müller

Vous voulez de la légende ? Alors en voilà une, Gerd Müller, attaquant au Bayern Munich entre 1964 et 1979, sans oublier ses sélections avec l’équipe d’Allemagne. Le mec a un palmarès de fou : ballon d’or, double soulier d’or, champion du monde 1974, champion d’Europe 1972, multiple champion d’Allemagne de l’Ouest et souvent meilleur buteur des compétitions… Bref, le mot « légende » était peut-être trop faible encore. Malheureusement, après sa retraite, Gerd Müller a sombré dans l’alcool et la dépression puis a souffert de la maladie d’Alzheimer qui l’a finalement emporté le 15 août 2021. Le genre de fin que personne ne mérite.

Crédits photo (Creative Commons) : Verhoeff, Bert / Anefo

10. John McAfee

Oui, vous avez déjà entendu ce nom quelque part. Normal : John McAfee a codé le premier logiciel antivirus et a lancé sa marque « McAfee ». Dans le milieu des développeurs, ce mec était un crack voire une star. Mais comme pas mal de stars, McAfee a enchaîné des conneries et s’est fait coffrer plusieurs fois, un coup pour suspicion de crime, une autre fois pour suspicion de trafic de drogue, puis pour conduite sous stupéfiants, puis pour évasion fiscale à Barcelone… La vida loca quoi. C’est d’ailleurs en cellule à Barcelone qu’il est mort le 23 juin 2021, probablement d’un suicide. Un parcours qu’on qualifiera d’étonnant. Ah tiens, une dernière anecdote à son sujet : John Mcafee est aussi l’auteur d’un des tweets les plus chers du monde. Ça vous en bouche un coin hein.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Gage Skidmore

Le pire destin, c’est encore celui des gens morts au mauvais moment.