Les Darwin Awards récompensent chaque année les morts les plus stupides des personnes lambda comme vous et moi mais attention, ce ne sont pas les seuls à mourir bêtement. Vous connaissez déjà les pires morts de l’histoire parmi nos amis les rois, aujourd’hui on a élargi notre spectre pour vous présenter les conditions dans lesquelles les papes et les maires meurent également, bref tous les gens un peu connus. Et c’est tout aussi bête. La mort est partout.

1. Claudius Drusus est mort à Pompéi en s'étouffant avec une poire qu'il avait lancée en l'air et tenté de rattraper dans sa bouche

Je le fais tout le temps avec des m&m’s ou des cacahuètes et je remets sérieusement en question pour ne m’avoir jamais empêché de le faire. 25 ans que je me mets en danger, 25 ans que je côtoie la mort.

2. L'empereur Maximilien Ier de Habsbourg est mort d'une consommation excessive de melon au retour d'une partie de chasse

C’est déjà pathétique de mourir étouffé par un fruit qui n’a pas de goût mais ça l’est encore plus quand on sait que son père, l’empereur Frédéric III, est mort de la même façon, 26 ans plus tôt en 1493. Une génération qui remet clairement en question la notion de suprématie du sang royal.

3. Hans Steininger, le maire de Braunau en Autriche, est mort le cou brisé après avoir marché sur sa propre barbe

En 1567 déjà, la barbe était le fer de lance des hipsters dont Hans Steininger était le maître incontesté. Avec 1,4 mètre de long, enroulée dans un étui en cuir (pour un petit côté viking des plus appréciable) y avait de quoi se la péter dans les rues de Braunau. Braunau, petite commune située à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche qui fut également le lieu de naissance d’Hitler.

4. Clement Vallandigham, avocat et homme politique nord-américain, est mort lors d'une reconstitution de scène de crime pour prouver l'innocence de son client

En 1871 son client était accusé d’homicide lors d’une fusillade dans un bar. Consciencieux, Clement Vallandigham reconstitua les faits d’une manière si réaliste qu’il se blessa mortellement avec un pistolet qu’il croyait déchargé. Il meurt mais son client est acquitté. La conscience professionnelle peut vous tuer.

5. Le pape Jean XXI est mort écrasé par l'effondrement d'un plafond

Dans la cathédrale de Viterbe dont il dirigeait les travaux.

6. Adolphe Frédéric de Suède est mort après avoir repris 14 fois du dessert

Il avait bien festoyé avec un repas composé de homards, de caviar, de choucroute, de hareng, de poisson fumé, le tout arrosé de champagne. On était déjà sur une bonne grosse ripaille. Quand vint son dessert favori, le semla (un genre de Saint-Honoré), Adolphe Frédéric de Suède se servit 14 fois du dessert et mourut d’une indigestion.

7. Felix Faure succomba à une congestion cérébrale à la suite d’un rapport sexuel avec sa maîtresse Marguerite Steinheil

Aussitôt dans le Paris de la fin du XIXe la nouvelle se répandit comme une traînée de poudre. On dit qu’une gâterie avait provoqué son orgasme fatal, et M. Steinheil fut alors surnommée la « pompe funèbre » (et le Paris de cette époque parait tout de suite beaucoup plus drôle).

8. Le Connétable Du Guesclin est mort après avoir bu trop d’eau glacée suite à une longue journée au soleil

On l’appelait aussi le « Dogue noir de Brocéliande », c’était un valeureux guerrier ayant affronté moultes dangers sur les champs de bataille. Et puis pouf une petite limonade et la réputation d’un homme de renom disparaît comme ça, en une gorgée.

9. Charles VII est mort en glissant lorsqu'il se rendait à une partie de jeu avec sa femme

Il a heurté du front une porte. Sur le coup il s’est relevé sans encombres puis a perdu connaissance quelques instants plus tard. Il ne se réveillera jamais et mourra à l’âge de 28 ans d’une hémorragie cérébrale. Le plus cocasse dans tout ça ? Sa taille : 1m60.

10. Louis III est mort en se cognant à une porte lors d'une poursuite à cheval pour tenter de rattraper une fille qui refusait ses avances

L’histoire est vieille comme le monde. Un homme se promène à cheval, il rencontre une fille qui ne veut pas de lui, il n’en à que faire et la poursuit, elle se réfugie chez elle. En continuant sa course il s’encastre contre le linteau de sa porte, se fracasse le crâne, meurt.

Si tu n’as pas très envie de mourir (et c’est bien normal) voici des petites astuces de survie.

Sources : Paris Match, Culturez-vous, Wikipedia