Vouloir construire des trucs c’est cool, mais c’est toujours chiant de trouver une main d’œuvre bon marché qui fait pas trop de la merde. Puis ça revient quand même assez cher au final, c’est pour ça que l’homme trouve toujours un moyen d’économiser un peu, histoire de coller au budget. Là dessus, faire construire des trucs par des prisonniers reste un bon moyen de pas trop se prendre la tête, et y’a quand même quelques monuments qui ont été réalisés comme ça.

1. Le canal de la mer blanche en Russie

En Russie, la construction du canal de la mer Blanche qui relie la mer Baltique à la mer Blanche sur près de 227 kilomètres a été réalisée par des prisonniers. Et c’est long 227 kilomètres quand il faut creuser. Des travaux d’environ 20 mois au cours desquels des dizaines de milliers de prisonniers travaillaient sans relâche et dont les estimations du nombre de morts grimpent à plusieurs milliers jusqu’à la fin de sa construction en 1933.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

2. El Valle de los Caídos en Espagne

« La vallée de ceux qui sont tombés » est un monument espagnol situé à près de cinquante kilomètres de Madrid dont la construction avait été demandée par Franco. Entre 1942 et 1958 on a donc construit ce monument qui devait servir d’immense lieu de repos des personnes tombées au combat qui n’avaient pas de tombes. La main d’oeuvre était essentiellement composée de prisonniers pour lesquels on offrait une réduction de peine. En gros les prisonniers condamnés à perpétuité voyaient leur peine ramenée à 30 ans et les autres « gagnaient » deux jours sur leur peine pour un jour de travail effectué.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Godot13

3. La ligne Siam-Birmanie entre la Thaïlande et la Birmanie

Ce chemin de fer qui relie Bangkok à Rangoun et qu’on surnomme « le chemin de fer de la mort » est long de près de 414 kilomètres. Pourquoi ce surnom original ? Supervisé par l’empire du Japon, le chantier a été extrêmement mortel puisque celui-ci aura coûté la vie à près de 16 000 prisonniers et 90 000 civils lors de sa construction au cours de la seconde guerre mondiale.

Crédits photo (CC BY 2.0) : makilica

4. Le camp de Majdanek en Pologne

Situé près de Lublin en Pologne, cet effroyable endroit a été tour à tour une prison, un camp de prisonniers, un camp de concentration et d’extermination nazi. Sa construction commence en 1941 et la plupart des « ouvriers » sont des prisonniers juifs et des opposants politiques. Inutile de vous dire que la construction n’était que le début de l’horreur dans ce lieu.

Crédits photo (Domaine Public) : Auteur inconnuUnknown author

5. La prison de Sing Sing aux États-Unis

Cette célèbre prison située à proximité de New-York a été construite entre 1925 et 1926. Afin d’obtenir les ressources nécessaires on avait sélectionné une centaine de prisonniers pour aller exploiter une carrière de marbre à proximité. Ensuite le travail des détenus consistait à ériger les murs dans lesquels ils seraient finalement enfermés ce qui est quand même un beau coup de pute quand on y pense.

Crédits photo (CC BY-SA 2.5) : Original uploader was Brett Weinstein (Nrbelex) at en.wikipedia

6. Le tunnel de Ljubelj entre la Slovénie et l'Autriche

Le col de Ljubelj situé dans la chaîne de montagne des Karavanke possède un tunnel construit pendant la seconde guerre mondiale par les nazis. La main d’oeuvre était composée de travailleurs civils (à peu près 660) mais surtout de prisonniers de camps de concentration (à peu près 1652) qui ont creusé ce tunnel de plus de 1500 mètres de long entre 1943 et 1944. Les « travailleurs » prisonniers qui se blessaient étaient soit renvoyés au camp, soit exécutés directement sur place (incinérés dans un ravin ou par injection de pétrole).

Crédits photo (Domaine Public) : Sl-Ziga

7. L'église dans la prison de Parchman aux États-Unis

Cette prison du Mississippi sera prochainement composée d’une église que les détenus vont construire. La spécificité de l’opération c’est que le financement de cette église est privé puisqu’il vient d’une organisation du nom de « Prison Chapel Foundation » qui va verser la totalité des coûts des travaux effectués par les prisonniers. L’idée est de former des prisonniers aux travaux du bâtiment tout en permettant aux croyants d’aller se recueillir dans l’église une fois sa construction terminée.

Crédits photo (CC0 1.0) : WhisperToMe

8. Des maisons bon marché

C’est une entreprise anglaise « Agile Homes » qui souhaite créer des maisons bon marché avec pour main d’oeuvre des prisonniers. L’idée est non seulement de produire des maisons en bois pour une partie de la population n’ayant pas de moyens financiers importants mais aussi de former des détenus aux travaux manuels du bâtiment afin de leur donner des pistes professionnelles potentielles à la fin de leur peine. Pour le coup l’idée est plutôt cool sur le papier.

Vous pouvez aussi aller voir les monuments célèbres construits par des esclaves, c’est assez sympa aussi.