Le sport, c’est dangereux. Bon, d’accord, certains sports le sont moins que d’autres, genre le tennis de table (quoiqu’un coin de table dans la tronche, ça peut faire mal), mais il y a quand même pas mal de disciplines où on risque de subir des blessures graves voire carrément de clamser. Et des morts dans le sport, il y en a tous les ans. Mais de temps en temps, il y a aussi des sportifs miraculés. Des sportifs qui ont vu la grande faucheuse de très près mais qui s’en sont sortis et ont pu reprendre la compétition. On parle de ces trompe-la-mort aujourd’hui.

1. Romain Grosjean, qui est miraculeusement sorti vivant de sa F1 en feu

Ça s’est passé pendant le Grand-Prix de Bahreïn. Après un accrochage avec l’un de ses concurrents, la voiture du pilote français Romain Grosjean est allée percuter un rail de sécurité à plus de 200 km/h. Pendant 28 secondes, on a tous craint le pire en voyant la Formule 1 prendre feu immédiatement, mais Grosjean a finalement été extirpé du véhicule. Et il ne souffre « que » de brûlures aux mains, ce qui constitue en soi un vrai miracle quand on voit la violence de l’accident. Le jardin de ce mec doit être rempli de trèfles à 4 feuilles.

2. Niki Lauda était resté 1 minute dans sa Formule 1 en feu en 1976

A l’époque, l’Autrichien Niki Lauda était le meilleur pilote du circuit de F1. Il allait très probablement remporter un deuxième championnat du monde consécutif en 1976, mais le Grand Prix d’Allemagne a failli lui être fatal. Après avoir fait une sortie de piste, il a heurté une barrière de sécurité et son véhicule s’est fait rentrer dedans par deux autres voitures. Il a fallu une minute avant qu’il ne soit extirpé de son véhicule en flamme par un autre pilote, l’Italien Arturo Merzario. Il a souffert de brûlures au visage et de problèmes respiratoires à cause des fumées toxiques qu’il a inhalées pendant l’accident, mais il a survécu. Seulement 37 jours plus tard, il était de retour au Grand Prix d’Italie où il a terminé quatrième, la cagoule en sang, après avoir commencé la course tétanisé par la peur. Finalement, il a laissé filer le titre de champion cette année-là à cause de son accident, mais il l’a repris en 1977. C’est très fort.

3. Salim Sdiri, transpercé par un javelot

En juillet 2007, à Rome, se tenait la Golden League, un grand meeting d’athlétisme. Parmi les participants, il y avait Salim Sdiri, un Français spécialiste du saut en longueur, et on peut dire qu’il a passé un sale moment. Pendant qu’il s’échauffait, il s’est pris dans le dos un javelot lancé par un autre athlète. L’engin lui a transpercé le foie, mais Sdiri s’en est sorti et a repris la compétition dès le début de l’année 2008. En 2009, il a même porté le record de France du saut en longueur à 8,42 mètres, et il en est toujours le détenteur aujourd’hui. A sa place on aurait flippé de retourner sur une piste d’athlé après un accident comme ça.

4. Quand Alberto Contador s'est effondré en pleine course

Alberto Contador, on le connaît bien pour avoir été l’un des meilleurs cyclistes sur route espagnols et pour avoir remporté le Tour de France trois fois en 2007, 2009 et 2010. Pourtant, en mai 2004, Alberto a failli y passer. Pendant le Tour des Asturies, une course espagnole, il est tombé de son vélo et s’est mis à convulser, victime d’un anévrisme. On l’a mis dans le coma, on l’a opéré pour lui retirer plusieurs caillots logés dans le cerveau, et il s’en est miraculeusement sorti avant de reprendre la compétition. Les experts se sont longtemps demandé si l’accident n’était pas dû à l’usage de stéroïdes, mais Contador n’a jamais été contrôlé positif. Quoi qu’il en soit, il a du bol d’être encore en vie aujourd’hui.

5. Sophia Flörsch qui est partie dans le décor avec sa Formule 3

Lors du Grand Prix de Macao en novembre 2018, on a vu la pilote allemande Sophia Flörsch s’envoler avec sa voiture dans un virage pour aller percuter une zone réservée aux photographes. Plusieurs personnes ont été blessées dans l’accident, mais, par chance, les grillages de la piste ont permis d’absorber une bonne partie du choc. Flörsch a été opérée des cervicales, et elle a pu retrouver le même circuit un an plus tard, sans accident cette fois-ci.

6. Hermann Maier, qui a survécu à une chute impressionnante en ski

Pendant l’épreuve de descente des J.O. d’hiver de Nagano en 1998, le skieur autrichien Hermann Maier a fait une chute incroyable sur près de 100 mètres, passant même à travers les barrières de sécurité. Quand on voit la scène, on se dit qu’il s’est au moins brisé la colonne vertébrale tellement il est mal retombé. Pourtant, Hermann s’est relevé immédiatement après, très légèrement blessé. Quelques jours plus tard à peine, il remporte deux médailles d’or en Super G et Slalom Géant. C’est à peine croyable.

7. Raphaël Dinelli qui a failli perdre la vie dans l'Océan Indien

Le navigateur français a chaviré dans l’Océan Indien pendant le Vendée Globe 1996 à cause d’une tempête. Et même si le Vendée Globe est une très grosse compétition bien encadrée, c’est pas forcément évident d’envoyer des secours quand une embarcation a pris l’eau. Du coup, Dinelli a passé 36 heures dans l’eau glacée et agitée à attendre qu’on vienne le sauver. Finalement, c’est son concurrent anglais Pete Goss qui a lui-même affronté la tempête pendant 24h pour le sortir de là. Le mec lui a littéralement sauvé la vie.

8. Mike Harmon, sorti par miracle de sa voiture découpée en deux

En 2002, pendant un entraînement de NASCAR, l’Américain Mike Harmon fait une sortie de piste et heurte la rembarde de sécurité. Juste après, une autre voiture arrive et percute la voiture, coupant le bolide en deux. Heureusement, c’est la partie arrière du véhicule qui s’envole. Harmon, lui, est sonné, mais il n’a rien. Quand on voit l’état de sa voiture, on se dit qu’on est passé pas loin du drame.

9. Richard Zednik, qui a été égorgé par un patin

Le 10 février 2008, un match de hockey sur glace opposait les Panthers de Floride aux Sabres de Buffalo. Pendant le match, Richard Zednik s’est pris le patin d’un de ses coéquipiers déséquilibré dans le cou, et la lame lui a tranché la carotide. Zednik s’est immédiatement fait accompagner hors du terrain et a pu être soigné très rapidement, sans quoi il se serait vidé de son sang en très peu de temps. Ce genre d’accident arrive hyper rarement, mais c’est quand même bien flippant.

10. James Kipkenboy, qui nous a quand même bien fait peur

Le coureur kenyan, a participé au marathon d’Athènes de 2007. A 1 km de l’arrivée seulement, Kipkenboy s’est effondré et est resté au sol pendant 8 minutes, inconscient. Pourtant, au moment où l’ambulance est arrivée pour le prendre en charge, il s’est relevé et est parti finir sa course. Mais, manque de bol, il a raté une bifurcation à 300 km de l’arrivée et il est parti dans la mauvaise direction avant de se faire percuter par un tramway. Heureusement, le tram n’allait pas trop vite et le Kenyan s’en est sorti après avoir été dans le coma pendant quelques heures. Il aurait peut-être dû accepter de monter dans l’ambulance du premier coup.

Bon après c’est pas une raison pour commencer à avoir des idées reçues sur le sport et ne plus en faire du tout hein.