Parfois la vie nous fait des petits coups de putes, comme lorsqu’on apprend par le biais de ProPublica que certaines des plus grandes richesses du monde ne paient pas ou peu d’impôts et se gavent, sur nos dos fatigués de porter le poids de leurs bols débordants de caviar pendant qu’on se contente des miettes et de racler nos pots de yaourts. Combien de temps cela va encore durer ? Quand allons nous nous lever face à cet énième affront et faire entendre nos voix au gré des rues dans une manifestation de ras le bol où flotte une odeur réconfortante d’haleine alcoolisée et de fumigènes ? Aucune idée, mais je vous propose de lister certaines de ces personnalités dont je serais le premier à faire partie si j’étais moi-même millionnaire.

Ces données ont été étudiées par ProPublica, l’organisation ProPublica qui a jeté un immense pavé dans une mare bien vaseuse et pleine de merde en révélant l’immense supercherie du système de taxes américain. Avec de savants calculs, les 25 plus gros riches des États-Unis sont parvenus à payer un taux d’imposition ridicule, oscillant entre 0,10 et 4% de leurs revenus alors qu’un Américain moyen en paye généralement entre 24% et 28%. Un écart clairement dérangeant mais parfaitement légal quand on a de bons comptables, ce qu’ont manifestement les personnes suivantes.

1. Jeff Bezos, patron d'Amazon

Le célèbre patron du géant Amazon et milliardaire qui se place dans le top trois des hommes les plus riches du monde n’a pas payé d’impôts sur le revenu en 2007 et en 2011, lui qui pourtant se montrait favorable à une hausse des impôts aux États-Unis. Une erreur ? Un simple oubli ? Difficile à croire surtout quand on sait combien il s’en est foutu dans les poches pendant la pandémie.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Seattle City Council from Seattle

2. Elon Musk, patron de Tesla

Et voilà, le deuxième milliardaire de la liste des hommes les plus riches du monde a aussi fait en sorte de ne pas payer d’impôts sur le revenu en 2018. Le pire c’est que leur technique n’est pas considérée comme illégale, au contraire, il s’agit de déductions d’impôts totalement légales qui remettent en question le système des taxes en vigueur aux États-Unis. Encore un move sympa d’Elon Musk.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Duncan.Hull

3. Michael Bloomberg, le politicien américain

L’ancien maire de New-York républicain se trouve aussi dans la liste des personnalités pétées de thunes qui trouvent de petites astuces pour garder leur pognon. C’est toujours compliqué quand il s’agit d’un politicien parce qu’ils ont en général une tendance à donner des leçons aux autres sans forcément les suivre eux-même. On ne parle pas de n’importe qui puisque le magazine forbes le classe à la 11ème place des personnes les plus riches du monde avec 50 milliards de dollars en 2018. En même temps c’est normal, quand on paye pas d’impôts on perd moins de thunes.

Crédits photo (CC0 1.0) : Bloomberg Philanthropies

4. Carl Icahn, l'homme d'affaire américain

Vous connaissez peut-être Carl Icahn, et si vous ne le connaissez pas, lui vous connait. Non, c’est faux, il s’en branle. Il est trop occupé à faire comme ses potes milliardaires à trouver des moyens de payer le moins d’impôts possible. Il faut savoir que pour toutes ces personnes, il y a possibilité de magouiller sur la déclaration, en gros leurs yachts, les actions dans leurs entreprises et leurs résidences secondaires ne sont pas imposables. C’est fou non ?

5. George Soros, le philantrope

Celui qui pourtant dénonçait le monopole des Gafam sur internet et avait financé une étude pour connaître le nombre de morts causés par la guerre en Irak n’échappe pas à la tentation de ne pas payer entièrement ses impôts. Et en même temps pourquoi se gêner, si c’est pas illégal, parce que forcément le problème vient aussi du système et pas seulement des milliardaires eux-mêmes. Enfin je vais pas non plus commencer à les défendre ces gros richos.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : World Economic Forum

6. Warren Buffet, l'investisseur

Celui dont la fortune aurait atteint 110 milliards de dollars en 2021 et qui donne généralement une dizaine de millions de dollars par an à des oeuvres caritatives n’est pas non plus tout blanc dans l’histoire. Même s’il fait partie de la liste des gens riches qui en font quelque chose d’utile, entre 2014 et 2018 sa fortune aurait gonflé de plus de 24 milliards et il aurait payé seulement 23,7 millions d’impôts, soit 0,1% de ce qu’il a gagné. Aberrant.

Crédits photo (Domaine Public) : USA International Trade Administration

7. Une vingtaine d'autres milliardaires impliqués

Pour le moment voici les noms qui sont tombés mais ProPublica a annoncé qu’ils allaient continuer d’étudier les données qu’ils avaient sous la main. Aucune source n’a été dévoilée et personne ne sait d’où proviennent les fameuses informations dont l’exploitation a déjà été pointée du doigt par certaines personnes jugeant leur publication illégale.

Cela intervient peu de temps après que le nouveau président des États-Unis Joe Biden ait exprimé l’envie de taxer davantage les plus riches américains, ce qui peut clairement amener de l’eau à son moulin en dénonçant les facilités à contourner le système de taxes perméable pour le moment en place. Affaire à suivre.

Vous pouvez aller voir les plus grands milliardaires de l’Histoire, c’est écrit par le grand QuentinD qui a toujours le poil soyeux et le sourire enjoué.

Sources : Le Point, Europe 1, Le Monde, ProPublica.