Qu’on soit au collège ou au lycée, en STMG ou en L, au fond de la classe ou en permanence, on a tous eu des profs qui font cours dans des positions cheloues et des profs qui nous balancent les mêmes phrases qu’on nous ressort chaque année dans toutes les matières pour nous faire travailler correctement. Petit décryptage pour nous remettre de ces gros mythos qui ont participé à nos traumas d’enfance. Y a pas de quoi être fier.

1. "Vous n’aurez pas une calculatrice toute votre vie"

Cette phrase était valable à l’époque où la technologie n’était pas très très avancée (et encore, si tu avais 15 € pour t’acheter une calculette de poche, tu n’étais pas tant dans la sauce que ça). Mais maintenant qu’on a tous de super téléphones intelligents, cet argument ne tient plus debout, donnez-lui des béquilles mdr.

2. "Vous êtes la pire classe que j'ai eue"

Attention, je révèle ici un gros secret : le prof dit ça à ses dix classes chaque année pour asseoir son autorité et faire culpabiliser ses élèves d’être aussi dissipés. J’espère que ça marche et que tout ton être se sent mal.

3. "J'ai bientôt fini de corriger vos copies"

Ton prof a clairement passé sa semaine de vacances à Ibiza grâce à son salaire très élevé de fonctionnaire, et n’a donc absolument pas touché à son travail, évidemment.

4. "Vous aurez un contrôle tous les vendredi avec moi"

Tu auras un contrôle la première semaine, puis le prof dira qu’il décale à la semaine d’après parce qu’il est sympa et ensuite il oubliera complètement sa bonne résolution. Jusqu’en janvier où il retentera le coup mais ça ne trompe personne, ce stratagème est perdu d’avance.

5. "Ce sera un exercice qui vous prendra 5 minutes à faire"

Dis le prof qui veut justifier le fait qu’il te donne un devoir à faire alors que tu as quatre contrôles et 18 exos à faire pour 8h demain.

6. "Soignez la présentation dans vos cahiers, je serai très sévère avec les torchons"

Menace qu’il ne mettra jamais à exécution car un prof a clairement autre chose à foutre de sa vie que de te piquer ton cahier pour regarder si tu as bien respecté une marge de 2,3 cm.

7. "Ça ne sert à rien de copier sur internet, si vous le faites je le saurai"

En vrai de vrai, à part au bac, qui s’est déjà fait prendre pour un petit peu de plagiat bien remixé ? De toute façon, on le rappelle, l’éducation nationale n’a pas le budget pour payer un logiciel anti-plagiat à tous les enseignants. C’est pas beau de mentir.

8. "Je n'ai pas de chouchous"

Mouais, c’est pas ce qu’ont rapporté les délégués, m’enfin… On va rien dire parce que ça reste quand même bien sympa quand c’est toi qui a les encouragements à la fin du trimestre.

9. "Si vous êtes sages cette année, on pourra peut-être vous organiser un voyage scolaire"

Donner de tels faux espoirs aux élèves devraient être répressible par la loi, on sait tous que de toute façon, il n’y a pas le budget pour (mais bon, ce n’est pas comme si ce voyage avait été envisagé un jour non plus, il faut se rendre à l’idée).

10. "Vous êtes l'élite de la France"

Phrase préférée de tous les profs de prépa depuis 1971.

11. "Visez la mention au bac, ça ouvrira plein de portes dans la vie."

C’est faux, complètement faux, à chaque fois que je me vante de mon 17,89/20 au bac, on me dit qu’on va me rappeler et je n’ai toujours pas de CDI.

12. "Le contrôle sera exactement ce qu'on a vu en cours"

Peut-être ce que tu as vu en cours dans une autre matière, car ton test de maths n’était de toute évidence pas sur les matrices que tu avais révisées toute la nuit.

13. "Si on finit tôt le programme, on aura le temps de regarder plein de films que je veux vous montrer"

Bizarrement, on était toujours en retard sur le programme. Coïncidence ?

14. "Si vous arrivez plus de 5 min en retard dans mon cours, vous ne rentrez pas"

15 minutes avec une bonne excuse, ça passe, fais-nous confiance (mais il faut qu’elle soit vraiment bonne, on t’a prévenu).

15. "Vous savez, les profs parlent entre eux"

Quand ils peuvent se blairer et qu’ils ont le temps de se croiser à la machine à café de la salle des profs. Dommage, les conditions ne sont pas souvent toutes remplies.

On rigole, on rigole, mais le monde est aussi peuplé de profs très cool qui donnent envie de retourner s’asseoir à une table pour écrire des antisèches sur une gomme et faire des batailles de stylo sur le cahier de son voisin.