Ça y est, après plusieurs semaines la CAN est terminée, entre quelques petits soucis d’organisation et des matchs fous, cette édition aura su marquer les esprits.

Après un match serré contre l’Egypte, c’est finalement le Sénégal qui remporte la première CAN de son histoire (et on est bien contents).

Petit retour sur les moments les plus marquants de cette édition, parce que oui, il y en a eu et beaucoup.

1. L'incroyable but de Gabadinho Mhango face au Maroc

Gabadinho Mhango un joueur qui était à l’origine inconnu devient le héros du Malawi grâce à un but spectaculaire tiré à plus de 35m qui finit en pleine lucarne du but Marocain. Il avait déjà réalisé un doublé contre le Zimbabwe, et avec ses prestations, il aura su marquer cette édition. Bien vu l’artiste.

2. La petite finale Cameroun-Burkina, l'un des plus beaux matchs de la compétition

Mené 3-0 par le Burkina Faso jusqu’à la 71e minute, le Cameroun, pays organisateur de cette CAN, a su garder la tête froide et arracher l’égalisation, au terme d’un match incroyable, sûrement le plus palpitant de cette édition. Grâce à un doublé de Vincent Aboubakar, l’équipe revient au score et arrive à faire la différence lors de la séance de tir au but, pour terminer humblement sur la troisième marche du podium. Un peu la rage de ne pas aller en finale alors que le tournoi se fait chez eux, mais arriver en 3eme c’est déjà pas mal.

3. Les doublés de Toto Ekambi et Aboubakar face à l'Ethiopie

Grâce au centre de Far, Toto Ekambi arrive à marquer son premier but dans une phase finale de CAN. Et le spectacle continue dans cette belle démonstration de force du Cameroun : autre centre parfait de Fai, et autre but d’Aboubakar.

Finalement les deux joueurs vont s’offrir deux beaux doublés au terme de ce match qui va donner beaucoup de confiance à l’équipe du Cameroun pour le reste de la compétition.

4. Les Comores face au Cameroun en 8eme de finale

Ce match restera mythique pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que même après avoir été testé négatif le matin du match, Ali Ahamada n’a pas été autorisé à jouer la rencontre, c’est donc un défenseur qui va prendre place dans les buts : Chaker Alhadhur. En plus de cela, dès la 7ème minute le joueur Nadjim Abdou prend un carton rouge et les Comores se retrouvent à 10 face à 11. Malgré ce désavantage les Comores ne vont pas se démonter, et vont même faire peur au Cameroun. La rencontre va se terminer avec 2 but à 1 pour le pays organisateur, qui aura eu un bel adversaire face à lui.

5. La Guinée équatoriale qui a su se frayer un chemin dans un groupe compliqué

Dans un groupe avec l’Algérie, la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone, la Guinée équatoriale semblait faire partie de ceux qui n’iraient pas plus loin dans la compétition. Et finalement, avec une victoire impressionnante face à l’Algérie, les Guinéens ont su s’extirper d’un groupe assez compliqué. Encore plus fort : c’est à l’issue de la séance de tirs au but, que la Guinée équatoriale s’est qualifiée pour les quarts de finale face au Mali.

C’est finalement face au Sénégal, futur vainqueur, que les Guinéens vont se faire éliminer. Bref, un très beau parcours pour ce petit pays.

6. Le beau parcours de la Gambie

La Gambie aussi a su marquer les esprits lors de ce tournoi. Elle est éliminée en quart de finale par le Cameroun (2-0) après un superbe parcours pour un pays qui participait à sa première phase finale de la CAN.

Les Gambiens s’arrêtent aux portes du dernier carré, mais auront impressionné le public par leur prestation, et c’est ça qu’on aime à la CAN.

7. La première CAN avec l'assistance vidéo

Si l’on écarte les quelques erreurs d’arbitrage, il faut noter que cette édition de la CAN était la toute première avec l’assistance vidéo.

L’assistance vidéo a été adoptée pour la première fois pendant la CAN en 2019, mais elle n’avait été mise en œuvre qu’à partir des quarts de finale. Cette édition, ce sont les 52 matchs qui ont été couverts par cette technologie. « Développer l’arbitrage et produire des arbitres de classe mondiale en Afrique étant l’une des grandes priorités de la Caf, la mise en œuvre de la Var pour la totalité des matches au Cameroun est un pas dans la bonne direction », expliquait l’instance suprême du football africain.

8. Le stade d'Olembé, l'une des plus belles enceintes d'Afrique et l'ambiance dans les villes camerounaises

Avec ses millions de supporters, les fan zones et une cérémonie d’ouverture saluée, cette édition de la CAN a créé une vraie ambiance à travers tout le pays, et même tout le continent. Il y a eu des couacs dans l’organisation, notamment la qualité des pelouses pour certains match, mais l’enceinte d’Olembé avec ses 60 000 places a retenu l’attention des supporters et des médias, ce stade étant sûrement l’un des plus beaux du continent.

Après 50 ans d’attente, le Cameroun a finalement fièrement accueilli cette édition qui était menacée par la crise sanitaire et les instabilités politiques.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Score Beethoven

9. Sadio Mané, élu meilleur joueur du tournoi

Sadio Mané a été élu meilleur joueur de cette Coupe d’Afrique des Nations. L’attaquant Sénégalais a inscrit trois buts et a réalisé deux passes décisives dans cette compétition.

Pourtant, au début de la finale, le sort se présentait mal : Mané rate un penalty qui aurait pu éviter à son équipe un match aussi indécis. C’est au moment de tirer le penalty décisif du match, qu’il a su faire la différence et n’a pas hésité : c’est donc le pied droit Mané, qui allait offrir au Sénégal son premier triomphe.

A l’issue de son parcours, Sadio Mané est élu meilleur joueur de la CAN 2022, est c’est bien mérité.

10. Les erreurs d'arbitrage qui font plaisir

Comment terminer ce top si ce n’est en rappelant l’erreur d’arbitrage qui a marqué le tournoi. On a vu cette image partout : l’insolation (apparemment) de l’arbitre Janny Sikazwe lors du match Mali-Tunisie, qui s’arrête avant les 90 minutes réglementaires.

Le Mali ressort satisfait et la Tunisie est très frustrée, mais ce sont des choses qui arrivent (ou pas) et c’est vrai qu’il fait particulièrement chaud au Cameroun, on peut bien le comprendre…

Et si ça vous intéresse, vous pouvez aussi découvrir pourquoi la CAN est la meilleure compétition de foot (et on a beaucoup de raisons dans notre besace).