Il y a plusieurs avantages indéniables à se livrer au cyclo-tourisme. D’une part, on prend le temps de découvrir plein d’endroits qu’on aurait peut-être loupés en voiture. On avance aussi à son rythme, en solo, entre amis ou en famille. Et bien sûr, le vélo ne pollue pas et permet de visiter notre beau pays sans faire mal à mère nature. Et ça, vous en conviendrez, c’est plutôt important. Voici donc quelques suggestions de merveilleux circuits touristiques à parcourir sur votre selle, pour un été nature et éco-responsable…

1. La route de la vallée de la Loire

On part de Nevers et on rejoint l’océan Atlantique sur son vélo, en suivant la Loire sur 800 km. Bon, on n’est pas non plus obligé de tout se farcir hein. On peut choisir des tronçons et faire l’itinéraire petit à petit. L’important étant de choisir les sites qui nous intéressent le plus. On recommande tout particulièrement la partie qui se situe entre Sully-sur-Loire et Chalonnes-sur-Loire. Admirer les châteaux, les paysages magnifiques, les îles et les bancs de sable. Après tout, ce n’est pas pour rien que l’Unesco a classé le Val de Loire au Patrimoine mondial.

2. La vélo-voie verte du canal des Deux-Mers

Encore un très long parcours qui relie deux canaux : le canal de Garonne et le canal du Midi. De quoi découvrir une bonne partie du pays peinard sur son vélo, loin des routes encombrées de voitures et donc de la pollution. Un parcours de plus emménagé et entretenu, jalonné de superbes sites historiques et naturels.

3. Le vignoble de l'Entre-Deux-Mers (Gironde)

Beaucoup plus approprié que la voiture pour découvrir cette région viticole, le vélo vous permettra de passer par les pays de Créon, Cadillac et Saint-Macaire et d’admirer moult bastides et autres petits villages pittoresques à souhait, de Monségur à Sainte-Foy-la-Grande. Et surtout, n’oubliez pas de déguster un verre ou deux entre temps. Avec modération forcément, car faire du vélo bourré n’est jamais une bonne idée.

4. La région des lacs (Jura)

Destination privilégiée pour les randonneurs, le Jura (qui ressemble au Canada en mieux) se découvre aussi à vélo. Sur le circuit 93 rouge par exemple. Un parcours de 24 km autour des lacs, qui se fait facilement en une journée et qui permet de s’offrir un savoureux best-of.

5. Le lac d'Annecy (Haute-Savoie)

Quoi de mieux qu’un vélo pour s’offrir une spectaculaire promenade autour du lac d’Annecy ? On peut ainsi rouler tranquillement, s’arrêter pour se baigner avant de continuer et goûter à la majesté de cette région touchée par la grâce.

View this post on Instagram

#feed ?

A post shared by Alex ? (@alexandra.lvd) on

6. La Via Rhôna

Un parcours qui débute à Évian et qui relie Port Saint-Louis du Rhône. L’occasion de transiter par des paysages très variés, avec des montagnes, des plaines, des fleuves et autres panoramas chargés d’histoire avec de passionnants monuments. On transite également par Lyon et Valence, avant de filer sur Montélimar et la Camargue. Un pur bonheur. Attention néanmoins, car quelques tronçons restent assez physiques.

7. Le Lubéron

Le Lubéron en vélo ? En voilà une bonne idée ! Au programme, 235 km de route, de Cavaillon à Apt, avec des étapes dans les monts de Vaucluse ou le célèbre Colorado provençal. Que des petites routes peu empruntées et des voies vertes.

View this post on Instagram

Scott axis e-ride 2020

A post shared by Velo Luberon (@veloluberon) on

8. L'Alpe d'Huez (Isère)

Le nom peut faire peur mais non, pas de panique, tout ceci se fait très bien ! La légendaire montée du Tour de France n’accueille pas que des champions du guidon mais s’ouvre aussi au commun des mortels. Ici où le VTT règne notamment en maître, avec quelques 260 km de piste pour pleinement prendre la mesure de la grandeur de la région. Après, on peut aussi aller s’éclater les mollets au fil des 21 virages qui mènent à la station de ski…

View this post on Instagram

#alpesduez

A post shared by Alban Lesage (@alban.lesage.37) on

9. La route des vins d'Alsace

Un peu de rouge pour donner du courage et nous voilà parti sur les routes d’Alsace, de Strasbourg à Colmar, au fil de merveilleux endroits. Des maisons de toutes les couleurs, une gastronomie généreuse, une nature bienveillante et des villages qui racontent une belle histoire. L’Alsace se dévoile pleinement aux cyclistes.

10. Les voies verte de Bretagne

Ce qu’il y a de bien en Bretagne, c’est qu’il ne fait jamais très chaud. Pour faire du vélo, le temps est idéal, y compris pendant l’été. On peut ainsi emprunter les 800 bornes de voies vertes et autres pistes cyclables pour totalement découvrir la région.

Le vélo, c’est la vie !