Chez Topito, on adore Marina Rollman, on trouve que c’est une personne formidable et c’est pour cette raison qu’on a voulu partager avec vous quelques-unes de ses meilleures punchlines. A lire au coin du feu pour oublier l’hiver froid, triste et rugueux qui arrive.

1. J'ai noté mon texte sur ma main, je triche un peu. Le problème c'est que je suis toute petite, j'ai les mains d'un enfant de 8 ans. Du coup c'est un peu à double tranchant : d'un côté j'ai pas la place pour noter beaucoup plus que 5 minutes de vannes, de l'autre, tous les garçons avec qui je suis sortie jusqu'à maintenant sont tous persuadés d'avoir un sexe énorme.

2. Il y a des gens, dans la vraie vie, qui portent des mitaines. Qui sont-ils ? Pourquoi ? Qui sont ces gens qui se disent : "Bouurhh, j'ai froid aux paumes !" ?

3. Pour dire on s'en fout, on peut dire on s'en branle, et il y a des gens qui font le geste avec. Il y a aussi des filles qui font le geste. Anatomiquement, ça n'a aucun sens. Mais je pense qu'on a emprunté le geste aux garçons, parce que ce serait trop compliqué de mimer notre truc à nous, tu vois. Si on doit mimer qu'on allume les bougies, qu'on met des pétales de roses sur le lit, qu'on met le CD de Patrick Fiori, c'est compliqué quoi.

4. Quand on a commencé à sortir ensemble, il ne me trouvait pas super physiquement, et maintenant il veut m'épouser. Preuve que l'amour rend aveugle... et que la sodomie aide !

5. Un agent immobilier, son métier consiste à lister des fonctionnalités normales d'un logement, mais à te les poser comme si elles étaient exclusives à ce bien : "Là vous pouvez voir sur les parois verticales, l'installation ingénieuse de zones de création d'ambiance lumineuse" "Des fenêtres ?" "Ah vous connaissez ? Ça les gens adorent en ce moment !"

6. Un truc qui m'a vraiment brisé le coeur, c'est le fait que mes parents divorcent [...] Sur le moment ça m'avait buté, à l'époque j'avais 15 ans, j'en chialais tout le temps. J'en parlais beaucoup à ma grand-mère, qui était un peu ma confidente à l'époque, j'étais là : "C'est tellement horrible, j'sais pas si tu peux comprendre, j'sais pas s'il s'est passé des trucs graves quand tu étais petite ?" "Bah oui, la seconde guerre mondiale !"

7. Ce qui pose évidemment la question de comment ils devaient être chiants les gamins dont les parents divorçaient pendant la seconde guerre mondiale : "Putain, papa trompe maman, ensuite il est nazi, quelle année de merde !"

8. Moi à chaque fois qu'on me dit EVG, j'entends IVG, j'suis là : "Ah, vous êtes allés fêter son avortement à Budapest, fun !"

9. C'est très sympa de se marier, c'est... Non c'est à dire que ma génération, je suis lucide : je sais qu'on va tous divorcer, mais c'est rigolo d'essayer, c'est ça que je veux dire. En plus tu gagnes un mixeur, c'est chouette.

10. Emily Ratajkowski, c'est une femme qui a fait énormément de bien aux dyslexiques.

11. Faire l'amour debout : stop ! Je suis désolée si je suis en train de faire mon coming-out de vie intime nulle, mais qui baise debout ? Les chevaux, les girafes et les rugbymans sous la douche !

12. "Dans deux semaines il a trois mois", mais allez mourir avec vos bébés arithmétiques !

13. J'étais persuadée que le Dark Net était uniquement un truc horrible où tu allais pour acheter des fœtus humain et des inédits de Mireille Mathieu, et en fait pas du tout.

14. Quand tu fais gaffe à la planète, tu te poses des questions existentielles devant chaque rayon : "Qu'est-ce qui est local et de saison ? Qu'est-ce qui est local et de saison ?" À Paris, c'est une vraie question, qu'est-ce que tu manges qui est local et de saison ? Des mégots ?

15. Les alcooliques, ils n'essayent pas de te convertir. Moi j'ai jamais un ami alcoolique qui m'a dit un truc genre : "Oh mais vraiment il faut que tu essayes, t'as le physique pour le Pastis, quel gâchis !"

16. Comme toute personne dotée de la vue, je ne vis que dans l'angoisse d'une chose : que Timothée Chalamet devienne laid.

17. J'ai passé 1 semaine dans un très joli appartement, qui donnait sur une cour hyper bucolique dans laquelle jouaient tous les jours, une dizaine d'enfants. Et entendre comme ça, pendant plusieurs jours, leurs rires, leurs cris, leur joie de vivre, à un moment donné, je ne pouvais plus nier la nature quoi. Je vais avoir 32 ans, et les voir comme ça tous les jours, ça a vraiment fini par faire vibrer un truc en moi, où je me suis dis : et finalement, se faire ligaturer les trompes ?

18. La vie c'est comme un puzzle : ça finit, soit par prendre sens une fois que toutes les pièces sont en place, soit dans une maison de retraite.

19. Les pubs pour les savons pour hommes, c'est toujours des trucs genre : "LE NOUVEAU AXE, À L'EXTRAIT DE PIMENT ET DE BRIS DE VERRE !" La mascotte c'est toujours un truc hyper viril, c'est genre un dinosaure, sur un quad, en train de jouer de la guitare électrique ! [...] À quel point est-ce que la virilité est fragile, pour que, même quand vous soyez dans la douche messieurs, vous ayez besoin de vous rassurer : "Ça mousse, mais j'suis un bonhomme putain !"

20.

Si tu veux voir plein d’autres punchlines, prends tes places pour aller voir Marina Rollman en spectacle.

Et si t’as un peu de temps, on te conseille aussi d’aller binge-watcher sa centaine de chroniques sur France Inter, un régal !