On parle très souvent des meilleures célébrations en foot, et on en oublie les autres sport, surtout le tennis, où les joueurs nous offrent très souvent un petit spectacle sympa, comme bouffer de l’herbe. A l’occasion de Roland Garros, c’est pile le moment de se replonger un peu dans les meilleures célébrations de tennismen.

1. Djoko mange de l'herbe (oui c'est bizarre)

En 2019, quand Djoko a remporté son cinquième titre à Wimbledon, il en avait profité pour manger un petit brin d’herbe en signe de célébration. Certains avaient trouvé ce geste inapproprié voire arrogant, mais d’après le joueur ça serait une habitude, un peu bizarre, mais on juge pas.

2. Tsonga, fait des toupies sur lui-même

Ça aura longtemps amusé tout l’univers du tennis. Tsonga avait pour habitude de célébrer ses victoires en faisant des toupies sur lui-même, de quoi faire tourner la tête (aha). Aalalaa quand on sait qu’il fera sa dernière apparition à Roland Garros cette année, on a déjà la larme à l’oeil.

3. Petkovic fait toujours une petite danse

Andrea Petkovic, a pour habitude de faire une petite danse style coupé décalé pour célébrer ses victoires, voire ses points. De quoi énerver un peu ses adversaires, mais il faut dire qu’elle a un peu le rythme de la peau. Nous on aime bien.

4. Medvedev et "la célébration du poisson mort"

Après avoir remporté l’US Open qui était son premier tournoi du Grand Chelem face à Djoko, Medvedev est tombé par terre, sur le côté, comme un poisson hors de l’eau. Il a expliqué après que cela venait du jeu FIFA, et que tous les amateurs de jeux videos auraient la ref. T’inquiète, on t’a compris Medvedev.

5. Rios fait carrément une roue

Le joueur chilien, avait pour habitue de se prendre pour un gymnaste, et il lui arrivait de taper une grande roue à la fin de ses matchs, quand il gagnait, évidemment. Pourquoi pas.

Crédits photo : Institute of Sports of Chile (Chiledeportes)

6. Youzhny met sa raquette sur sa tête

Le Russe Youzhny avait pour habitude de mettre sa raquette sur sa tête et de faire un salut militaire quand il remportait ses rencontres. C’est d’ailleurs lui qui avait cassé une raquette par énervement sur sa tête et s’était fracassé le crâne… bon c’est sûrement pas le plus futé, mais on lui pardonne.

7. Stepanek fait la vague (et c'est trop classe)

Là on est sur de la grande classe, lorsqu’il remportait des tournois importants, Spanek se jetait parfois au sol et faisait la vague. Je sais pas si vous avez déjà essayé de faire ça, mais moi si, et je vous promets, c’est super dur. Respect mec.

8. Nadal tombe à genoux et hurle

Le classique de Nadal que vous devez sûrement avoir déjà vu plus d’une fois : il tombe à genoux et hurle, comme si un énorme sentiment de soulagement traversait tout son corps. C’est assez dramatique, mais c’est aussi très beau, on a presque l’impression de gagner avec lui.

9. Tsitsipas fait comme s'il tombait raide mort

Alors là niveau drama queen, le grec dépasse presque Nadal. Tsitsipas, quand il remporte une rencontre déterminante, tombe parfois par terre, comme s’il était touché par la foudre. Ça doit faire très mal, mais il faut avouer que ça fait son petit effet.

10. Bhambri fait un dab pour célébrer ses points

Et on termine sur le summum de la classe (ou pas), le dab. Apparement Bhambri a adoré la mode de 2015 et s’est dit qu’il allait daber à chaque fois qu’il gagnerait ses rencontres. Pas besoin d’en fair des caisses et des tonnes, pour moi il a tout compris.

Alors vous préférez celles des tennismen ou celles des footballeurs ?