Le cinéma réserve des surprises quand il s’agit de voir ce que peut donner un acteur quand il sort de sa zone de confort. Si les comiques qui s’essaient à des rôles dramatiques sont nombreux, ceux qui passent complètement du côté des méchants sont plus rares. Parfois ça marche clairement bien et on se demande même pourquoi l’acteur en question est resté cantonné à la comédie si longtemps quand il peut donner du gros niveau en jouant un iconique vilain de film. On vous propose de voir quelques exemples ici et franchement ça vaut le coup d’œil.

1. John Leguizamo dans Spawn

Vous connaissez peut-être John Leguizamo pour des rôles comme celui de Luigi dans (l’infâme) film « Mario Bros » ou dans l’excellent « l’impasse » où il joue Benny Blanco. Leguizamo qui vient quand même du stand-up à la base jouait également le rôle de l’un des méchants du film « Spawn » : le clown. Assez malaisant, son personnage est plutôt réussi (par rapport au ton du film on va dire) et Spawn mériterait un bon reboot tant le personnage est bien assez intéressant pour qu’on lui laisse une nouvelle chance en live-action.

2. Jim Carrey dans Batman

Lorsque Jim Carrey obtient le rôle de l’homme mystère dans le film « Batman Forever », l’un des films abandonnés par Tim Burton, il est encore connu principalement pour des comédies absurdes à succès. Incarner un adversaire de l’homme mystère est un bon moyen de s’essayer à un style nouveau, du moins ça aurait été le cas sans le style très kitsch et excentrique qu’il donne à son personnage. On reste quand même pas mal dans le comique clownesque mais ça compte comme un méchant.

3. Danny DeVito dans Batman le défi

Puisqu’on parle de l’univers Batman, le cas de Danny DeVito est également dans le thème de ce top. Formé de longues années aux rôles comiques comme dans la sitcom « Taxi », DeVito jouait déjà des rôles plus dramatiques et n’était plus totalement cantonné aux comédies. Mais le rôle d’un méchant était un pari à prendre, surtout avec la vision très « animale » et franchement dégueulasse du personnage que voulait imposer Tim Burton. Finalement ça marche clairement bien et le physique de l’acteur colle totalement au rôle.

4. Robin Williams dans Insomnia

Ce remake du film Suédois et Norvégien réalisé par l’excellent Christopher Nolan montrait l’affrontement en pleine lumière entre Al Pacino et Robin Williams. Williams, qui jouait le tueur et antagoniste du film n’en était pas à son coup d’essai en terme de personnage sombre, mais il arrivait à distiller le malaise et la complexité du tueur tout au long de ce polar. Évidemment, Robin Williams était principalement connu avant ça pour des films plus légers mais aussi pour une carrière de stand-up assez prolifique.

5. Kevin James dans Becky

Vous avez probablement déjà vu la gueule sympathique de Kevin James dans des comédies américaines comme « Paul Blart » ou « Chuck & Larry ». Habitué à ce genre de films ou de rôles comiques (comme la sitcom « King of Queens »), James a littéralement étonné tout le monde quand on l’a annoncé dans le rôle d’un néo-nazi assez énervé échappé de prison dans le film « Becky ». Ouais pas forcément raccord avec les rôles précédents mais un bon virage de carrière qui peut porter ses fruits.

6. Steve Martin dans La prisonnière espagnole

Steve Martin est également un icone du stand-up américain depuis les années 70. On ne compte plus les rôles dans des comédies que l’acteur a interprété au cours de sa carrière mais c’est dans le film La prisonnière espagnole qu’il brille par son rôle beaucoup plus sérieux et sombre. C’est après l’avoir vu sur les planches de Broadway dans « En attendant Godot » que le réalisateur a d’ailleurs décidé de lui laisser un rôle dans ce film assez incroyable qui tient son nom d’un système d’arnaque connu.

7. Sacha Baron Cohen dans les Misérables

L’interprète de Borat, Ali-G, Bruno et d’un paquet d’autres personnages s’était déjà prêté à l’exercice d’incarner un méchant dans « Hugo Cabret », mais inutile de dire que cela n’était rien en comparaison de l’un des plus gros enfoirés de la littérature française : le mari Thénardier. Pouvoir jouer une aussi belle grosse merde humaine est un cadeau pour cet acteur très versatile mais qu’on connait principalement pour des comédies.

8. Bernie Mac dans Bad Santa

Le regretté Bernie Mac était également une pointure du stand-up américain lorsqu’il a commencé à jouer dans plusieurs comédies (comme tous les acteurs de ce top finalement). Puis on lui a donné un rôle dans Bad Santa, une autre comédie, dans laquelle il joue un véritable enfoiré de directeur de centre commercial vraiment pourri. Si on peut dire que la plupart des personnages du film sont de vraies pourritures, Bernie Mac est parfait dans sa composition.

9. Mo'nique dans Precious

Aux États-Unis, Mo’nique est considérée comme l’une des plus grandes stand-uppeuses de sa génération, ce qui lui a fait assez logiquement commencer à la télé et au cinéma dans des rôles comiques. Mais c’est dans le génialissime film Precious qu’elle crève l’écran en jouant le personnage d’une mère absolument détestable et violente. Aucune fausse note, de A à Z le personnage de Mary est absolument infâme et transpire de réalisme.

10. Steve Carell dans Foxcatcher

Une prestation tout bonnement incroyable que celle de Carell dans ce film marquant et dont on peut également saluer celles des deux autres acteurs Mark Ruffalo et Channing Tatum. Mais il faut avouer que Carell vole la vedette aux autres dans le rôle de John du Pont et casse complètement son image d’acteur comique comme, au hasard, celui de Michael Scott dans The Office. Un coup de maître pour une prestation mémorable.

Comme quoi, parfois faut clairement oser sortir de son registre pour tenter des trucs nouveaux.

Sources : Rotten Tomatoes, Ranker, Pajiba, Reddit.