On vous a déjà donné les astuces pour comprendre le changement d’heure et c’était pas clair pour certains, du coup on vous a parlé des emmerdes liées au passage à l’heure d’été et des raisons de ne pas changer d’heure, mais y’avait encore des sceptiques, du coup là on a décidé de faire un top plus informatif et général sur le changement d’heure, et pas de bol c’est tombé sur moi.

1. Ça date de quand cette merde ?

C’est le 26 avril 1784 qu’a été évoqué pour la première fois l’idée de changer d’heure pour faire des économies d’énergie, et l’idée nous vient de Benjamin Franklin lui-même qui a décidé de partager son idée au Journal de Paris par une lettre anonyme. Et quand on signe pas, c’est généralement qu’on écrit une grosse connerie. Sauf qu’en réalité c’était un genre de « blague », du coup on n’a pas vraiment mis en place l’idée à ce moment-là, mais c’est resté dans la tête de certains.

Crédits photo (Domaine Public) : Benjamin Franklin

2. Quand est-ce que ça a été mis en place ?

Le tout premier pays a avoir adopté le changement d’heure est l’Allemagne en 1916, soit très exactement plein d’années après la blague foireuse de Franklin (pas le temps de calculer le nombre d’année, puis ça vous fera un peu d’exercice mental). Plusieurs pays suivent et un an plus tard en 1917 la loi est finalement adoptée en France, il y a donc plus de 100 ans qu’on subit ça et c’est très grave.

Crédits photo (CC BY-SA 4.0) : Grafj

3. Pendant l'occupation la France était sur deux fuseaux horaires

Si ça a l’air complètement con dit comme ça, eh bien c’est parce que ça l’est. En gros la zone occupée était calée sur le fuseau horaire allemand (ils ajoutent deux heures en passant à l’heure d’été et retirent une heure en passant à l’heure d’hiver) et la zone libre sur le fuseau qu’on utilise encore aujourd’hui (on retire une heure en hiver et on en ajoute une en été). Du coup les trains de la SNCF partant de la zone libre circulaient automatiquement avec une heure de retard en zone occupée, et les trains partant de la zone occupée étaient obligés d’attendre une heure avant de passer la frontière de la zone libre. C’est le truc le plus débile de l’histoire et c’est tout à fait authentique.

Crédits photo (Domaine Public) : Robert Krause

4. Est-ce que ça marche vraiment le truc de l'économie d'énergie ?

Alors oui et non. En gros oui ça marche parce que les gens et les éclairages publics consomment visiblement moins le soir mais en fait les statistiques ne mentionnent pas le fait que les gens se levant plus tôt leur consommation de chauffage commence également plus tôt. Elles ne comptent pas non plus le fait que de nombreuses économies sont réalisées grâce à l’installation des éclairages LED ou à faible consommation, là dessus l’heure n’a rien à y voir, on fait des économies parce que ces systèmes consomment moins. Donc c’est pas tellement un argument qui se vaut.

5. Des effets pas vraiment positifs sur le corps

Selon plusieurs études, le changement d’heure d’été (quand on perd une heure de sommeil) aurait des effets pas spécialement positifs sur le corps, principalement à cause de la sécrétion de mélatonine (hormone du rythme éveil / sommeil) qui serait déréglée :

– Troubles de l’endormissement et du sommeil : de nombreuses personnes ont plus de mal à s’adapter au nouveau rythme et à trouver le sommeil, ce qui se ressent sur leur quotidien de manière générale.

– Troubles du travail : forcément qui dit fatigue dit manque de concentration au travail.

– Troubles de l’appétit : visiblement chez plusieurs personnes le décalage d’une heure pourrait déséquilibrer les habitudes de rythme alimentaire et poser un problème sur le cycle de nutrition.

– Troubles de l’humeur : que se passe-t-il quand les gens ont faim et sont fatigués ? Bah ils font la gueule et se sentent naturellement de mauvaise humeur.

6. D'autres statistiques et études sont encore plus flippantes

Certains chiffres démontrent que dans les sept jours après le changement d’heure d’été une augmentation des accidents ménagers, des accidents de la route et des troubles cardiaques est observée. D’autre part la consommation d’antidépresseurs et de somnifères augmente et certains avancent même que plus de suicides ont lieu. Bon sur le dernier point en réalité cela s’appuie sur l’année particulière de la crise pétrolière qui a provoqué la mise en place du changement d’heure : de nombreuses personnes ayant tout perdu se sont suicidées, donc pas forcément de rapport direct avec les horaires changés.

7. Cela perturbe également les animaux

Si les animaux domestiques se « décalent » également par rapport au rythme qu’ils suivent dans leur foyer, on peut ressentir chez certains d’entre eux des troubles suite au changement horaire comme la confusion ou l’irritabilité. Cependant c’est dans les élevages qu’on observe de véritables changements de comportement, des vaches laitières semblent plus stressées et produisent un lait de moins bonne qualité et en moins grosse quantité, certaines adoptent même des comportements hostiles. Pour les veaux le décalage de l’heure de tétée peut provoquer une sur-nutrition ou sous-nutrition, selon si l’heure est avancée ou retardée, ce qui dans les deux cas est nuisible pour la croissance. Dans les zoos les animaux sont plus stressés car l’heure d’affluence des visiteurs est décalée, bref ils ressentent tout à fait les mêmes trucs que nous, et c’est probablement à cause du changement d’heure que votre chat tente de vous bouffer les pieds à 3h du matin, même quatre mois plus tard.

8. On devait pas s'en débarrasser une bonne fois pour toutes ?

Si, on avait même fait voter les gens pour choisir s’ils voulaient rester à l’heure d’été ou l’heure d’hiver. Alors pourquoi ça n’est pas arrivé ? On a forcément remis la faute sur le covid, mais en réalité ce qui bloque c’est que les pays et états n’arrivent pas à se foutre d’accord sur l’heure qu’on doit garder, été ou hiver, et comme on veut unifier tout ça on ne peut pas faire n’importe quoi. Du coup vous l’avez probablement compris, on est parti sur encore 30 ans de changement d’heure à mal dormir.

9. Du coup pourquoi on veut s'en débarrasser ?

Vous avez lu le top ou pas ? Non parce qu’il y a quand même plus de trucs négatifs amenés avec le changement d’heure que de trucs positifs, sans parler du fait que ça fait royalement chier tout le monde. Quand on met dans la balance les accidents, les troubles physiques et psychologiques que ça provoque et l’économie d’énergie finalement assez peu significative que ça amène, on réalise que c’est un peu comme les moustiques et la polenta, ça manquerait pas à grand monde si ça disparaissait.

Crédits photo : Topito

10. Jamais sujet n'aura été aussi clivant

C’est assez étonnant, mais lorsque l’on interroge les gens rien qu’en France, on réalise que personne n’est d’accord : si une majorité veut se débarrasser du changement d’heure il y en a qui y sont attachés et d’autres qui sont indécis, qui se laissent porter, qui ne veulent pas choisir et ont probablement peur des tapis de bains. Ensuite sur le choix de l’heure à garder un sondage indique que 41% veulent garder l’heure d’hiver, 40% veulent garder l’heure d’été (c’est très serré) et les 19% qui restent veulent « créer l’heure de printemps et d’automne parce qu’il n’y a pas de raison » bien qu’on leur dise que c’est vraiment une idée de merde. Non vraiment, ce truc c’est une saloperie depuis le début.

Et sinon vous pouvez aller voir les tweets les plus drôles sur l’heure d’hiver, c’est la meilleure des deux.

Sources : Wikipédia, L’internaute, Le Parisien, Ooreka, Ma Santé, Notre nature.