Vous vous souvenez du temps où c’était la honte de faire ses courses chez Lidl ou de porter des Crocs ? Cette époque est aujourd’hui révolue puisque ces marques, comme beaucoup d’autres, ont réussi à devenir à la mode. On sait que vous adorez les anecdotes de marques comme les visages derrière les marques célèbres et c’est pourquoi on va vous parler de ces entreprises qui ont réussi à redorer leur image auprès du grand public ; ils sont forts ces publicitaires.

1. Les Crocs, ces chaussures du diable

La Crocs a toujours été l’accessoire favori de l’infirmière en gériatrie et du daron un peu beauf qui privilégie le confort au style mais ça, c’était avant. Depuis le succès des charms, les petites breloques qu’on accroche sur les Crocs, les influenceurs se sont appropriés ces chaussures en plastique pour le moins atypiques et elles sont désormais considérées comme tendance. C’est fou la vie.

2. Lidl, le hard-discounter stylé

Le grand maître du hard-discount en France a décidé de changer définitivement de positionnement et sans qu’on comprenne trop pourquoi, ça a l’air de fonctionner. Lidl a laissé tomber certains de ses produits premiers prix pour commencer à vendre des marques nationales jusqu’ici absentes des rayons. Aujourd’hui, on trouve de tout chez Lidl et la marque est même devenue à la mode au point que les gens s’arrachent leurs baskets (très très cools) aux couleurs du logo.

3. Birkenstock, la sandale de luxe

Vous vous souvenez de l’époque où les Birkenstock étaient considérées comme des chaussures pour les petites vieilles ? Haha, c’était le bon temps. Aujourd’hui, des dizaines de personnes font la queue devant les boutiques parisiennes pour acheter ces sandales hautement confortables.

4. Le Club Med, le palais du all-inclusive

Tout le monde connait Le Club Med grâce au chef d’œuvre du cinéma français qu’est le film Les Bronzés mais aujourd’hui, ce n’est plus vraiment le même délire. À la fin des années 1990, un nouveau PDG décide de changer complètement le positionnement du Club Med. Le but est d’attirer les CSP+ avec des vacances de luxe où tout est compris, les repas et les boissons comme les activités. Finies les paillasses de camping, place aux chambres de luxe pour les familles aisées. Aujourd’hui, il faut compter environ 1.500€ par personne pour une semaine en Guadeloupe au Club Med (mieux vaut ne pas avoir une famille nombreuse).

5. Fila, Champion et Ellesse, les icônes des quadragénaires

Le retour en force de la mode des années 70, 80 et 90 a bien profité aux marques comme Fila, Champion, Ellesse et bien d’autres. Elles étaient considérées comme démodées et tout le monde avait honte d’avoir pu porter ces fringues quand tout à coup, la mode du vintage est de retour. Ces marques n’ont même pas eu besoin de redorer leur image, la mode est arrivée d’elle-même. Bientôt, on ressortira avec fierté nos casquettes Von Dutch.

6. K-Way, le manteau qui tient dans ta poche

Quand j’étais enfant, ma mère me forçait à emporter mon K-Way en sortie scolaire alors que je le trouvais beaucoup trop moche. Vous vous souvenez tous de cet imperméable qui se repliait dans la capuche et pouvait se porter comme un sac banane ? Aujourd’hui, K-Way est revenu en force avec un nouveau positionnement plus chic et maintenant c’est nous qui supplions nos parents de nous offrir un K-way.

7. Décathlon, le retour du joggos

Décathlon a toujours été une enseigne appréciée des français, c’était même la préférée des marques de sport en 2012. Malgré tout, elle est longtemps restée une chaine de magasins uniquement appréciée pour ses articles de sport grâce à sa marque Quechua (on connait bien les tentes Quechua créées pour les flemmards, celles que possèdent 99% des festivaliers). Et puis, grâce à un super repositionnement sur les articles vintages et à des partenariats avec des influenceurs, Décathlon a réussi à rendre swagos (n’utilisez pas ce mot) des vêtements de sa marque.

8. Monoprix, le supermarché plaisir

À l’origine, Monoprix était un supermarché classique qui cherchait à avoir les prix les moins chers possibles mais depuis le début des années 1990, l’enseigne a décidé de changer son positionnement et de devenir un supermarché plus « citadin ». Et ça marche puisqu’il faut bien avouer que faire ses courses chez Monoprix en achetant quelques trucs de déco et des fringues au passage ça fait plaisir.

Sources : CapitalLSAJournal du Net