Lorsqu’une histoire passe du monde littéraire à celui des écrans, il y a toujours des changements, c’est inévitable. Certains auteurs adorent l’adaptation de leurs œuvres mais ça n’arrive pas toujours, parce que parfois les adaptations ne respectent pas du tout le matériau de base et changent radicalement certaines histoires. On vous propose donc de voir quelques exemples d’adaptations qui n’ont plus grand-chose à voir avec le roman initial, celles qui ne respectent rien.

1. Forrest Gump

Attention, le film a été tellement différent du bouquin que l’auteur a détesté l’adaptation de son œuvre, rien que ça. Entre la fin qui n’a rien à voir (mais littéralement rien à voir) et le personnage qui est bien plus complexe dans le roman, il y avait des raisons d’être un peu énervé.

2. Shining

Ici aussi l’auteur a vraiment détesté l’adaptation de son roman et on peut le comprendre. Déjà le premier tiers du livre a complètement été coupé de l’adaptation, et s’il ne se passe pas dans le fameux hôtel, il aide à comprendre la psychologie des personnages et ce qui amène le père à péter un plomb. Le reste de l’histoire ainsi que la fin sont également très différents et à part le fait que ça se passe dans un hôtel, il ne reste pas énormément de choses communes.

3. World War Z

Très honnêtement, si c’était pour en faire un truc aussi différent, il ne fallait même pas s’emmerder à prendre le livre de base comme adaptation, il suffisait juste de faire un film de zombie. Dans le livre, les fameux zombies sont lents et débiles, rien à voir avec ceux sous amphétamines qu’on voit le film. Quant à l’histoire elle raconte principalement celle de survivants qui expliquent comment ils s’en sont sortis alors que celle du film montre Brad Pitt boire du Pepsi entre deux scènes d’action mouvementées.

4. I am Legend

Si vous vous souvenez bien du film, vous savez que dedans Will Smith y joue un scientifique très doué qui tente tout seul de trouver un vaccin pour sauver l’humanité. Rien à voir avec le personnage du livre qui est un ouvrier qui tente simplement de survivre. Mais c’est surtout la fin qui est changée puisque dans le film Will Smith se sacrifie pour sauver ses recherches et un potentiel vaccin qu’il a trouvé alors que dans le roman ça se termine quand il comprend que les créatures ont autant peur de lui que lui d’elles. Il est finalement l’agresseur et non la victime, ce qui est très différent.

5. Le Hobbit

S’il y avait déjà des différences majeures entre les livres et les films du Seigneur des Anneaux, le Hobbit a subi encore plus de changements. Forcément, quand on adapte un tout petit bouquin pour jeunes lecteurs en une trilogie de neuf heures, il faut UN PEU broder et rajouter tout plein de trucs qui n’existent pas. Tout le monde a chié sur les films, si bien que je crois être le seul à avoir kiffé cette trilogie.

6. Dune

Ceux qui ont vu le film Dune de David Lynch et qui ont lu le roman savent qu’il y a beaucoup de changements. Le réalisateur lui-même a renié son adaptation puisque le studio Universal l’a obligé à couper énormément de choses dans son film initial qui durait presque 4h. Le gros problème de l’adaptation, c’est l’ajout d’un jargon technique incompréhensible et un script beaucoup plus complexe que l’histoire du roman.

7. La petite sirène

Bon, on ne va pas s’étendre sur les différentes adaptations de nouvelles et de contes par Disney parce qu’il y aurait de quoi en faire un livre, mais prenons l’exemple de La petite sirène. Déjà oubliez le poisson polochon et ce genre de saloperies qui chantent sous l’eau, c’est pas du tout dans le conte, à la place la sirène accepte de se faire couper la langue et de perdre la parole à tout jamais en l’échange de jambes. Ensuite elle refuse de tuer le prince et disparait tout simplement, alors que cet enfoiré se case avec une autre femme. Un peu dark pour un film de gamins, vous en conviendrez.

8. Mary Poppins

Vous avez en tête l’image d’une femme aimante, sympathique, un peu magique et globalement positive ? Ne lisez pas le livre. Dedans, Mary Poppins est une femme limite méchante qui n’hésite pas à se montrer dure avec les gamins, se montre blessante, n’aime pas les animaux au point de dire que les pigeons mériteraient qu’on les cuisine dans des tartes et fait un peu chier tout le monde tellement elle est mal aimable. Ouais, une icône se brise.

9. Rambo

Bon, déjà le premier film de la saga est absolument génial, ça ne fait aucun doute. Par contre il n’a rien à voir avec le roman vu que dedans John Rambo n’est pas du tout ce mec paumé qui ne fait que se défendre. C’est globalement un soldat qui revient du front et pète un plomb à cause de flashbacks sur la guerre. Il commence à tuer des policiers qui s’en prennent à lui mais c’est beaucoup moins de la légitime défense que dans le film. Et surtout il crève à la fin, donc rien à voir.

10. Jurassic Park

Si vous trouvez le film un peu gore, dites-vous que c’est la version pour enfant à côté du roman. Dans celui-ci, le professeur John Hammond (le vieux qui créé le parc) est bouffé vivant dans une scène bien dégueulasse par ses adorables dinosaures, plusieurs personnages importants meurent également et les survivants se retrouvent arrêtés par la police. Oh, et l’ile sur laquelle se trouve le parc est bombardée au napalm par l’armée histoire de régler le problème définitivement.

Je vous propose aussi d’aller voir les films dont on ignorait qu’ils étaient adaptés de livres et les oeuvres jugées inadaptables qui sont des films supers. Je ne vous propose rien à boire puisque vous n’êtes physiquement pas avec moi au moment où j’écris ces lignes, ne prenez pas ça pour de l’impolitesse.

Sources : The Talko, Off the shelf, EW, ScreenRant, Simple Most, BBC.