Vous avez probablement déjà entendu la fameuse expression « c’est sécurisé comme Fort Knox ici » et dans ce cas vous imaginez Fort Knox comme une citadelle imprenable gardée par des ninjas sur des centaures et vous avez raison, on vous le prouvait d’ailleurs en vous parlant des endroits les plus sécurisés du monde. Mais dans la fiction c’est une autre affaire, il existe un paquet d’oeuvres dont les endroits qui devraient être sécurisés offrent autant de résistance à l’invasion que la cabane de jardin de mon grand-père qui n’a ni portes ni murs. C’est juste une planche posée sur quatre poutres. On vous propose donc de passer en revue certains de ces endroits, comme ça, parce qu’on a un peu de temps devant nous en attendant que la bouffe cuise.

1. Le parc de "Jurassic Park"

Si on est capable de foutre des millions de dollars dans une entreprise scientifique qui réussit à ressusciter des dinosaures il serait assez intelligent d’en mettre une bonne partie dans la sécurité globale du parc. Non parce qu’on compte déjà cinq films où ça part complètement en vrille à cause d’un bug informatique, de portails qui ferment pas bien ou de toilettes extérieurs mal isolés. Résultat on a des morts en pagaille, des millions de dollars de dégâts matériels et surtout une très mauvaise pub pour le parc.

2. La prison d'Azkaban dans "Harry Potter"

Quand on construit un édifice supposé retenir certains des sorciers les plus puissants et dangereux du monde il faudrait veiller à ce qu’un simple coup de baguette ne fasse pas péter toute une façade et le toit. Mais avant même l’attaque sur le bâtiment on rappelle que Sirius Black a réussi à s’en évader en se transformant en chien, un tour de magie que je peux vous faire simplement en me mettant à quatre patte avec un déguisement de farce et attrape. Sont peut-être forts pour fabriquer des choco-grenouilles mais quand il s’agit de faire des bâtiments solides y’a plus personne, et je vous parle même pas des règles de sécurité de Poudlard.

3. L'asile d'Arkham dans "Batman"

Ce serait assez long et fastidieux de lister tous les criminels dangereux de Gotham City qui sont passés par l’asile d’Arkham. Et quand je dis « passés » c’est parce qu’en général ils s’en s’évadent en moins d’une semaine, tous, sans vraiment rencontrer de difficulté. Je ne suis pas expert mais il y a peut-être un petit problème de corruption chez les gardes à mon avis.

4. Les parcs de "Westworld"

Vous allez me dire que le problème fait penser à celui de Jurassic Park et vous avez raison, c’est le même auteur qui a écrit les deux bouquins (on en parlait avec les films inspirés de livres). Dans ce parc c’est pas des dinosaures qui foutent la merde mais des robots humanoïdes super balèzes qui se font défoncer leur tronche depuis des années et commencent à en avoir un peu marre et décident de trucider tout le monde. Pourquoi ne pas les avoir équipés d’une petite puce qui les désactive automatiquement en cas de problème ? Probablement trop cher.

5. Le laboratoire de Raccoon City dans "Resident Evil"

Donc si on résume il s’agit d’un laboratoire hautement sécurisé dans lequel travaillent des scientifiques pour développer des virus plus mortels qu’aucun autre et tous les deux mois il y a une couille dans la sécurité qui transforme la population de la ville en zombie. Donc non seulement on entre là dedans aussi facilement que dans un champ de maïs mais en plus les dirigeants n’apprennent jamais de leurs erreurs en renforçant un peu tout ça. Résultat ça fait 20 ans qu’on se tape des jeux et des films qui se déroulent dans cette ville de l’angoisse.

6. Les maisons de tous les habitants de Woodsburrough dans la saga "Scream"

Vous imaginez le nombre de personnes tuées dans la petite ville de Woodsburrough dans les cinq films et la série de la saga ? Mais malgré vingt ans de tueries les habitants n’essaient même pas de sécuriser un peu plus leurs maisons et n’importe quel trou de balle avec une cape noire et un masque en plastique peut s’y introduire pour trucider tout le monde. Sont cons ces Américains moyens quand on y pense.

7. La chocolaterie dans "Charlie et la chocolaterie"

Un endroit dans lequel on peut se transformer en grosse boule volante après avoir mangé des chewing-gums ou se retrouver emporté par une rivière de chocolat et où personne ne réagit quand il y a un accident mais se réunit pour faire une chanson à la con vous appelez ça comme vous voulez mais personnellement je trouve que c’est pas un endroit super sécure. Le tout dirigé par un type excentrique qui semble faire fi de toute règle de sécurité et laisse des gamins se faire blesser parce que ça le fait marrer, y’a plus safe pour des vacances.

8. La centrale nucléaire de Springfield dans "Les Simpsons"

Quand on voit le niveau intellectuel moyen des ouvriers de la centrale nucléaire et les coupes budgétaires sur la sécurité qu’est capable de faire le directeur Mr Burns on se dit que c’est pas l’endroit où on irait pique-niquer un midi. Cela dit si jamais vous avez déjà eu l’envie d’aller pique-niquer dans une centrale nucléaire vous êtes quand même franchement étranges.

9. Le gouffre de Helm dans "Le seigneur des anneaux"

Pour une vallée fortifiée vous conviendrez qu’on ne s’y sent pas forcément à l’aise : se promener dans le gouffre de Helm est une erreur à pas faire en randonnée tant l’endroit est l’antithèse de la sécurité. Y’a des créatures cheloues qui trainent, des combats tout le temps et c’est assez mal fréquenté vu qu’on y a même déjà aperçu des hobbits.

10. L'école des mutants dans "X-Men"

Envoyez vos enfants qui ont des pouvoirs dans notre établissement qu’ils disaient. Ils seront en sécurité qu’ils disaient. Résultat : ça pète de partout, tout le monde se fait éclater, les murs explosent, y’a des rayons lasers, des coups de feu, des mecs bleus qui se téléportent et un vieux en fauteuil roulant qui regarde ce que font des adolescents aux quatre coin du monde grâce à un casque de réalité virtuelle. Ouais dit comme ça on a pas envie de lui confier ses mioches au professeur Xavier.

Et si vous en voulez encore vous pouvez aller voir les commentaires TripAdvisor d’endroits mythologiques et les lieux fictifs où on aimerait pas aller en vacances. Des coins sympathiques.