Les lacs peuvent parfois être étonnants ! Il y a les lacs colorés, les lacs hantés, les loc lacs… Et si en France, nos lacs, bien que magnifiques, soient plutôt du genre normaux, on en trouve dans le monde de véritablement étranges. Dîtes plein de fois le mot « lac » et vous verrez que ça devient bizarre.

1. Le lac aux méduses (Palaos)

D’une superficie de 57 hectares, ce lac abrite 10 millions de méduses. Comment sont-elles arrivées là ? Tout simplement en empruntant jadis un petit tunnel qui reliait le lac à l’océan. Depuis, le tunnel s’est bouché et les méduses, bien peinardes car à l’abri de tout prédateur, se sont multipliées à la vitesse grand V. Et si on peut y nager sans problème, c’est qu’il s’agit d’une espèce de méduse dont les piqûres sont parfaitement indolores et inoffensives.

2. Le lac de Resia (Italie)

Quand ce lac artificiel fut « construit » dans les années 50, plusieurs villages furent évacués puis submergés. Il ne reste aujourd’hui plus qu’un clocher qui dépasse de la surface de l’eau. Clocher que l’on peut rallier en hiver, quand le lac de Resia est totalement gelé. On peut admirer ce beau spectacle tout au nord de l’Italie, près de la frontière avec l’Autriche.

3. Le Boiling Lake (Dominique)

Comme son nom l’indique, ce lac boue. Son eau dépassant les 82 degrés Celsius. Situé dans le parc national de Morne Trois Pitons, il est le deuxième lac de la sorte, le plus grand du monde après le Frying Pan Lake en Nouvelle-Zélande. Bien sûr, il est absolument inconcevable de s’y baigner.

4. Le Laguna Colorada (Bolivie)

Situé dans la réserve nationale de faune andine Eduardo Avaroa, ce magnifique lac rouge, doit sa couleur à la présence prononcée de sédiments de couleur rouge et de pigments de certaines algues. Et comme la nature est bien faite, le spectacle est total quand les flamants des Andes viennent s’y reproduire. La surface de l’eau allant du rose au rouge profond s’accordant parfaitement avec la couleur du plumage de ces majestueux oiseaux.

5. Le lac Nakuru (Kenya)

On continue avec les flamants roses qui ont fait de ce sublime lac l’un de leurs lieux de villégiature favoris. Environ 1 million de ces grands oiseaux viennent y squatter. Ce qui rend le lieu assez insolite. Surtout si les rhinocéros, les lions, les léopards, les gazelles, les hippopotames et les girafes sont de la partie.

6. Le Spotted Lake (Canada)

Également appelé Khiluk Lake, ce lac alcalin salin de Colombie-Britannique sort du lot en été, quand son eau s’évapore et que les minéraux durcissent, donnant naissance à environ 365 flaques. Complètement fou !

7. Le lac Hiller (Australie)

L’Australie regorge de lieux insolites. Il n’est donc pas étonnant de la retrouver dans ce top, grâce au lac Hiller, un lac rose vif, qui semble fait, non pas d’eau, mais de lait fraise. Une couleur secrétée par plusieurs micro organismes qui ne rime pas avec une quelconque toxicité pour l’homme.

8. Le lac Baïkal (Russie)

Plus grande réserve d’eau douce de la planète, ce magnifique lac est d’ailleurs surnommé la Perle de Sibérie. L’extraordinaire transparence de son eau ayant également contribué à sa célébrité et à son caractère fascinant (on peut voir jusqu’à 40 mètres depuis la surface). Situé aux confins du monde, il reste relativement difficile d’accès et a ainsi conservé toute sa superbe. Surtout l’hiver, quand l’eau gèle en laissant apparaître des motifs et des crevasses ultra spectaculaires. Des motifs parfois étranges qui n’ont pas tardé à faire de ce lieu sacré une supposée base d’atterrissage pour les aliens.

9. Le Lac Supérieur (Canada, États-Unis)

Sur le lac Supérieur, on peut carrément surfer. Enfin, juste l’hiver, quand l’eau est tellement froide que les surfeurs les plus courageux sont obligés de s’enduire le visage de vaseline pour empêcher la peau de geler. Mais sinon, les vagues y sont incroyables !

10. Le Medecine Lake (Canada)

On termine par un lac magique. Enfin pas vraiment magique mais étonnant. Le Medecine Lake, que l’on peut trouver dans la province d’Alberta, n’est présent que pendant l’été. L’hiver, il disparaît. Un phénomène qui s’explique par le fait que le lac n’en est en fait pas un. Il s’agit de la rivière Maligne, qui prend du volume au moment de la fonte des glaces. Quand le lac arrive à un certain niveau, l’eau se fait la malle et passe sous terre, pour finalement alimenter d’autres lacs et rivières des environs.

Il y a aussi le Loch Ness qui aurait pu figurer dans ce top si Nessie avait daigné se montrer… Sinon, les plus beaux lacs du monde sont listés ici.

Source : Art-Sheep