Inventée dans les années 30, la Jägermeister a pris son temps pour véritablement se faire connaître au-delà des frontières de son Allemagne natale, mais est aujourd’hui devenue l’une des boissons alcoolisées les plus populaires du monde. Incontournable, en club, sur les marchés de Noël, dans les restaurants et les bars, la Jägermeister a la côte ! Voici quelques infos pour la ramener lors de votre prochaine dégustation…

1. La recette, plutôt riche, n'a jamais changé

Le goût inique de la Jägermeister (la ou le d’ailleurs ?) provient du mélange audacieux de 56 plantes, avec un zeste d’agrumes, de la réglisse et du ginseng. Bien sûr, la composition exacte reste secrète mais depuis 1934, aucune modification n’a été apportée. Après tout, pourquoi changer un truc qui fonctionne ?

2. Et d'ailleurs, faire de la Jägermesiter demande beaucoup de temps

Une fois le mélange effectué, ce dernier est tout d’abord filtré puis stocké pendant 365 jours exactement dans des tonneaux en fût de chêne. Par la suite, le précieux liquide passe précisément 383 contrôles de qualité et est enfin filtré avec du sucre, du caramel, de l’alcool et de l’eau.

3. Il existe un hôtel Jägermeister

C’est à Wolfenbüttel, la ville où est née la Jäger (pour les intimes) que ça se passe. Comme à Dublin avec Guinness, on peut visiter l’usine et le siège mais aussi loger dans l’hôtel aux couleurs de la marque.

4. C'était un médicament

Si Coca a été inventé dans une pharmacie, la Jägermeister était jadis utilisée pour soigner la grippe, la toux et les maux de gorge. Encore aujourd’hui, elle remplace volontiers le grog pour certaines personnes qui jurent qu’elle est efficace pour combattre les maux hivernaux. Après tout, ça ne coûte pas grand chose d’essayer non ?

5. La bouteille a subi un crash test

Curt Mast, le monsieur qui a inventé la boisson, a aussi tenu à lui offrir une bouteille digne de son goût unique. Pour cela, il commença par plancher sur plusieurs modèles qu’il fracassa ensuite sur le sol de sa cuisine. Il finit par retenir la plus solide.

6. Le logo aussi possède son histoire

Il était une fois des chasseurs… Ces derniers progressent dans la forêt l’arme à la main quand soudain, un cerf déboule. Entre ses bois, les hommes voient apparaître un crucifix. Ni une ni deux, les chasseurs décident de se convertir au christianisme. Le logo de Jägermeister fait alors référence à Saint-Hubert (pas le fromage) et à et Saint-Eustache, les saints patrons des chasseurs. Le poème que l’on peut lire sur l’étiquette est signé Oskar von Riesenthal.

7. On peut cuisiner avec

Un peu comme avec le whisky. Les recettes les plus connues ? Les chicken wings à la Jäger, les brownies à la Jäger et la marinade à la… vous l’avez ?… à la Jäger bien sûr.

8. Les Allemands l'utilisent pour pièger les insectes

Tout le monde aime la Jägermeister. Y compris les insectes.

9. Elle fait l'objet d'une légende persistante

On vous a peut-être dit que la Jägermeister contenait du sang de cerf ? Et bien c’est faux. Enfin, en principe…

10. C'est avant tout un digestif

En Allemagne, on la surnomme la « colle du foie ».

Le saviez-vous ? Pendant longtemps, la Jägermeister était considérée comme un alcool de vieux. Oui, un peu comme l’eau de vie de prune. Et toujours avec modération bien sûr !