Salut les meufs, salut les mecs, salut les pas-meufs pas-mecs. Parmi les grands chamboulements d’une vie, il y a bien sûr la découverte du vin nature, mais aussi, en deuxième position le fait de faire un enfant. Alors bien sûr, on n’est pas toutes et tous destiné.es à enfanter, mais ce n’est pas une raison pour oublier les autres, cette grande majorité reproductrice qui aurait parfois aimé qu’on lui dise certaines choses sur l’enfer les joies de la grossesse. On se penche là dessus sans péridurale.

1. Tu vas peut-être saigner du pif

C’est pas systématique, et comme dans la vie il y a des gens qui saignent du nez plus que d’autres. Mais pendant la grossesse ils ont plus de chance d’exister car la progestérone et l’œstrogène augmentent et dilatent les vaisseaux sanguins. Sous le coup de la pression, ça cause des saignements.

2. Des douleurs sciatiques

C’est pas parce qu’elles sont courantes chez les femmes enceintes qu’il ne faut pas y être attentif. Les douleurs sciatiques entraînent un pincement au niveau de la fesse qui irradie la cuisse jusqu’au mollet et quand tu n’en as jamais eu dans ta vie, ça peut être un tout petit peu flippant.

3. Tu vas avoir des pieds plus grands

Tu l’as bien compris, la grossesse entraîne un festival d’hormones parmi lesquelles on peut également compter la relaxine. Celle-ci va ramollir les ligaments, muscles et cartilages de manière à préparer le corps à l’accouchement.

Parfois la relaxine s’emballe, c’est de cette manière que les os du pied se ramollissent ce qui fait généralement gagner une pointure. Jusque là tout va bien. Mais le « ramollissement » des os peut aussi causer des douleurs aux genoux et aux hanches et là c’est moins sympa.

4. Tu vas être constipée

Voilà c’est dit. Beaucoup de femmes sont concernées par ces p’tits soucis de constip’ alors on se rassure, tu n’es pas la seule. La progestérone a tendance à ralentir le processus digestif, tout ça est donc normal, tu peux en revanche revoir ton alimentation pour détendre un peu ce bloc de béton.

5. Tu vas avoir mal au pubis

Tu connaissais pas les douleurs ligamentaires ? Petite veinarde ! Ces douleurs surviennent bien souvent au niveau du pubis et s’étendent le long des jambes par une charmante douleur irradiante. Elles peuvent aussi être au niveau des ligaments de l’utérus, car plus il grossit, plus ça tire sur les ligaments. Logique. Mais douloureux.

6. Tu ne seras plus jamais seule ... Même aux toilettes

Eh oui personne ne t’avait prévenue mais les enfants sont composés à 5 % d’eau, 10 % de sang et 85 % de colle glue.

7. Tu auras des contractions encore après l'accouchement

Ça c’est vraiment pas sympa. Surtout qu’on les appelle les « tranchées ». En soi, c’est tout à fait normal, c’est juste le signe que ton utérus retrouve sa taille d’origine. Par ailleurs, ces contractions vont refermer les vaisseaux sanguins liés au placenta et vont aussi débarrasser l’utérus de ses derniers caillots, voilà pourquoi des saignements se poursuivent plusieurs jours après l’accouchement, on appelle ça des lochies.

8. Tu vas continuer de perdre du sang en mode full règles non-stop plusieurs semaines après l'accouchement

Comme on vient de l’expliquer, c’est à cause des contractions. La bonne nouvelle, c’est que tu vas intégrer rapidement le mot « lochies » dans ton vocabulaire.

9. Si tu allaites il est possible que tu aies mal aux seins en te couchant sur le ventre

Sans allaitement, on te donne un petit médicament qui va empêcher tes montées de lait et les douleurs par la même occasion.

10. Beaucoup, mais alors beaucoup de gens vont voir tes parties intimes

Y’a plus qu’à foutre un panneau « portes ouvertes ». Et un drapeau breton. Il faut toujours un drapeau breton.

Crédits photo : Topito

11. L'instinct maternel N'EXISTE PAAAAAAAS

On vous l’a déjà dit mais on le redit, l’instinct maternel est une pure invention, bien pratique pour faire culpabiliser les jeunes mamans qui ne sont pas ébahies devant le machin qui vient de squatter 9 mois dans leur ventre.

L’amour maternel est lui aussi un apprentissage (tout comme l’amour paternel), et il est totalement 100 % ultra méga normal de ne sentir paumée à la naissance, de pas savoir quoi faire, de se trouver nulle. Bonne nouvelle, on n’est pas nulle, on est juste en grosse panique et c’est l’inverse qui ne serait pas normal. L’important c’est d’en parler, à ton médecin, à ton entourage si tu es à l’aise, ne reste pas solo avec tes angoisses.

12. Prépare-toi à ce qu'on te dise encore après l'accouchement "Alors c'est pour quand ?"

Si tu n’as plus de fœtus dans le bidon, tu ne perds pas ton ventre pour autant. Il reste là tranquillement, il est juste tout mou puisqu’il n’y a plus personne à l’intérieur. Mais de l’extérieur, ton corps reste un corps de femme enceinte et ce ventre partira peut-être au bout de 10 jours, peut-être au bout de dix mois, ça dépend des corps de chacune. Et puis n’oublie pas que ton corps a vécu une expérience de l’extrême, c’est plus que normal qu’il soit marqué par ça. Ce qui n’est pas normal c’est qu’on exige des femmes qu’elles pondent sans broncher et en gardant un corps qui correspond à des standards de beauté complètement déconnectés de la réalité.

13. Tu feras peut-être un peu pipi au lit

Pas de panique, les troubles urinaires sont monnaie courante après un accouchement (bon et aussi pendant la grossesse, en fait), c’est la raison pour laquelle on incite grandement les jeunes mamans à rééduquer leur périnée car les sphincters sont totalement déréglés et quelques fuites peuvent survenir. Génial non ?

14. Il est possible que le terme soit dépassé

Rien de bien fou mais c’est vrai qu’on a plutôt tendance à imaginer qu’un accouchement survient plus tôt que prévu que l’inverse. Détendez-vous, car c’est possible et pas un drame. Généralement si tu es dans cette situation tu seras déclenchée à j+2 ou 3.

15. Mange autant que tu veux manger mais n'oublie pas que l'accouchement ne te fera pas partir ces nouveaux kilos

Si tu es bien dans ce corps c’est parfait mais si quelques rondeurs en plus t’effraient au plus haut point, sois un tout petit peu attentive à ce que tu manges. Mais attention, on n’est pas là pour te dire de manger moins ou de te priver ou de t’alarmer sur le fait qu’il faut absolument perdre ses « kilos en trop ». C’est ton corps et il est forcément bien comme ça puisqu’il est à toi, nom d’une pipe.

Crédits photo : Topito

16. Les premières échographies ne se font pas par par l'extérieur et ça peut surprendre

Au début d’une grossesse on peut te faire ce qu’on appelle une échographie endovaginale, le matos est donc inséré dans ton vagin. Il faut le savoir parce que ça peut être assez choquant si on ne te prévient pas au préalable.

17. Tout le monde va te donner des conseils sur ce qu'il faut faire ou pas faire

Une seule solution, très simple : les envoyer bouler, y’a que toi qui connait ton corps donc balek des avis des autres. De la même manière tu es en droit d’avoir une idée précise de la façon dont tu veux accoucher et d’exiger que le personnel soignant respecte ton projet de naissance (évidemment si l’accouchement se passe bien et qu’il n’y a pas d’urgence médicale qui prend le dessus).

18. Les femmes enceintes n'ont pas toujours une libido de ouf

C’est un petit cliché qui mérite d’être dénoncé parce que ça ne se passe pas comme ça pour tout le monde, loin de là. Tu peux aussi avoir une libido au plus bas parce que tu kiffes pas ton corps de femme enceinte et que c’est cool d’avoir des gros boobs mais des gros boobs ultra douloureux c’est moins cool bordel.

Crédits photo : Topito

Source : Reddit, Maman pour la vie et vous autres puisqu’on vous a demandé sur Facebook de nous partager vos témoignages, la liste est longue mais on vous laisse fouiller !