Perso, si je devais me réincarner en un muscle, ce serait de toute évidence le périnée. Un muscle très stylé, sans prétention même s’il arrive qu’il ne soit pas toujours digne de confiance. En effet, le périnée aka plancher pelvien a parfois tendance à se relâcher en laissant s’exfiltrer quelques gouttes voire un torrent d’urine. Toutefois le périnée souffre de beaucoup de clichés que nous allons combattre hic et nunc.

1. Les hommes aussi ont un périnée

S’ils sont moins concernés par les fuites urinaires (1 homme sur 10 contre 1 femme sur 4) sachez que les hommes sont aussi dotés d’un périnée qu’ils doivent également préserver, muscler et parfois aussi rééduquer.

2. Non, les galères de pipi quand tu éternues n'appartiennent pas qu'aux femmes ayant accouché ou aux femmes âgées

Tout le monde est concerné, les femmes plus jeunes, les femmes sans enfant, les hommes. Certes après un accouchement ou la ménopause, le plancher pelvien est un peu plus chamboulé que d’habitude mais il ne faut surtout pas attendre ces moments de la vie pour s’en occuper. Par ailleurs, les fuites urinaires peuvent aussi être causées par une pratique trop intense des abdos ou de certains sport comme on le verra.

3. Non, on n'est pas obligé de passer par un pro pour muscler son périnée

Même si la consultation d’un kiné ou d’une sage-femme peut s’avérer fortement utile, le périnée peut (et doit) être musclé tout au long de ta vie par des exercices simples que tu peux faire en travaillant. Là par exemple, alors même que je vous écris, je suis en train de faire une série de contractions du périnée et franchement je transpire même pas de fatigue.

4. Non, les problèmes de périnée ne sont pas uniquement liés à l'incontinence

Evidemment quand on parle de galères de périnée on pense en tout premier lieu à ça, mais un plancher pelvien foireux aura d’autres conséquences. D’abord au niveau de tout ce qui rapport sexuel de qualité ça joue, mais ça peut aussi entraîner des maux de dos, des tampons qui ne tiennent pas et dans le pire des cas une descente d’organe, clairement un truc que personne ne veut vivre.

5. Non, les fuites urinaires ce n'est jamais normal

Si on entend parfois dire « MDR je me suis pissé dessus tellement j’ai ri » ou « LOOOOL je me suis pissé dessus en collant un timbre sur une enveloppe », ça n’a absolument rien de normal. C’est le signe d’une incontinence urinaire qui, bien que minime, doit être prise en charge par une rééducation de la périnoche (oui c’est comme ça qu’on dit).

6. Non, la stratégie du stop-pipi n'est pas du tout une bonne idée

Si on entend souvent dire que parmi les conseils pour muscler son périnée le stop-pipi est une bonne solution (il s’agit d’uriner et de stopper, puis reprendre puis restopper), en réalité c’est pas une si bonne idée que ça. Cette pratique entraînerait des infections urinaires donc on va éviter.

Crédits photo : Topito

7. Il y a des sports plus à risque pour le périnée

Si le yoga, les Pilates et la natation sont vivement recommandés, certaines activités sportives auront au contraire tendance à aggraver votre cas comme l’athlétisme, le volley, le basket, le trampo.. Bon en fait tous les sport qui te font sauter. Assez logique en soi.

8. Non, le plancher pelvien ne peut pas être remplacé par du carrelage

Et vous, quel revêtement de sol définit le mieux votre personnalité ?

9. Non, le prénom Perrine n'a rien à voir avec le périnée

D’ailleurs vous aurez remarqué que ça n’a pas du tout la même orthographe. En revanche, on est tout à fait d’accord avec vous sur le fait que Perrine fait partie des pires prénoms de filles.

Source : Fizimed, Atavie