Qui ne connaît pas le chien Hachiko ? Rendu mondialement célèbre grâce à deux films, un japonais et l’autre américain, cet akita (c’est le nom de sa race) avait pour habitude d’accompagner tous les jours son maître à la gare de Shibuya à Tokyo avant de revenir en fin de journée pour l’accueillir. Malheureusement, un jour, le maître en question, un professeur, meurt subitement. Si dans un premier temps la famille tente de trouver un nouveau foyer à Hatchiko, celui-ci ne peut se résoudre à abandonner si facilement et s’enfuit régulièrement pour retourner à la gare. C’est ainsi qu’Hatchiko a patiemment attendu son maître pendant plus de neuf longues années, s’attirant la sympathie de tous les usagers de la gare.

1. Il est devenu célèbre dès 1932

C’est le 21 mai 1925 que le professeur est décédé. Hatchiko lui, l’a rejoint le 8 mars 1935. Pour autant, il est devenu célèbre dès 1932, suite à la parution dans un grand quotidien d’un article signé par un ancien élève du professeur.

2. Son véritable nom était Hatchi

C’est d’ailleurs le titre du film américain avec Richard Gere. Le « ko » fut ajouté à la suite de la parution de l’article mentionné dans le point précédent. « Ko » signifiant ici le dévouement et la loyauté du toutou.

3. Il a assisté à l'inauguration de sa propre statue

Les autorités japonaises n’ont pas attendu la mort d’Hatchiko pour lui rendre hommage. C’est donc en 1934 qu’il put assister au dévoilement de sa belle statue à la gare de Shibuya. Statue que l’on peut toujours admirer aujourd’hui non loin du célèbre carrefour.

4. Il y a d'ailleurs plusieurs statues

La plus célèbre reste bien sûr celle qui trône à l’endroit même où Hatchiko a attendu son maître. Mais une seconde fut érigée à une autre sortie de la gare de Shibuya. Et par la même occasion, la sortie en question fut nommée d’après Hatchiko. La gare d’Odate, dans la préfecture d’Akita, où est né Hatchiko, a aussi droit à sa propre statue. Enfin, l’université d’agriculture et de technologie de Tokyo a tenu à rendre hommage au célèbre chien. Après tout, c’est ici que son maître enseignait et c’est donc ici qu’il est mort. Cette statue est d’ailleurs particulièrement émouvante étant donné qu’elle représente Hatchiko en train de faire la fête au professeur.

5. Hatchiko a été empaillé...

Alors que ses organes sont conservés et exposés (oui c’est bizarre) à l’université d’agriculture et de technologie, le corps empaillé d’Hatchiko est visible au Musée national de la nature et des sciences.

6. … mais il repose auprès de son maître

Si certains de ses organes ont été étudiés (pour savoir de quoi il était mort) puis exposés et que son enveloppe a été empaillée, ce qui restait du corps d’Hachiko a été enterré près de la dépouille de son maître au cimetière d’Aoyama. Il bénéficie également d’une place d’honneur au cimetière virtuel des animaux domestiques du Japon.

7. Il a été désigné protecteur symbolique de Tokyo

Et ce n’est pas le seul. Un autre chien, à savoir Tsun, le fidèle compagnon du samouraï Saigo Takamori a aussi gagné ce titre. Les Japonais affirment d’ailleurs que Tsun est le yin alors que Hatchiko est le yang.

8. Il sert d'exemple aux enfants

Depuis des années, les professeurs se servent de l’histoire d’Hatchiko afin d’enseigner le concept de loyauté aux enfants.

9. C'est une véritable star de la pop culture

Outre les deux films, Hatchiko monogatari et Hatchi, Hatchiko s’est retrouvé dans plusieurs mangas et autres bd, comme Spirou à Tokyo, Nana, One Piece et Great Teacher Onizuka, dans des dessins-animés, comme Futurama, Scooby-Doo et Toradora !, et même dans le jeu vidéo The World Ends with You.

10. Il a donné son nom à une ligne de bus

Une ligne de mini-bus pour être précis ! On peut les retrouver dans le quartier de Shibuya et ils sont bien sûr décorés avec un joli dessin de l’iconique toutou.

Admiration éternelle pour Hatchiko !