L’enfance, c’est pas une période facile facile. Globalement, t’es assez moche, t’es relou, t’es probablement méchant comme tous les autres enfants, t’as plein de dictées à apprendre… Bon c’est toujours mieux que d’être moche et de payer des impôts mais quand même. Alors on remercie pas les parents qui en plus de tout ça nous fringuaient comme des sacs poubelles usagés sous une canicule. Hommage à toutes ces fringues qui nous ont trauma au quotidien pendant des années. Si je vais chez le psy aujourd’hui, c’est votre faute.

1. Les cagoules en laine

Ah ça tient peut-être chaud hein. Mais qu’est-ce que c’est laaaaaid. On avait l’air fins avec cet accessoire qui nous faisait des têtes de gland. Pas grand chose à voir avec les gens qui font des gros bracos.

2. Les gants reliés par un fil

Alors oui, tu ne perdais pas un des deux gants. Mais tu perdais les deux d’un coup et plus de galérer à faire ta vie avec tes deux mains. C’est un non.

3. Les fringues moches récupérées des frères et sœurs

Mettez en commentaire la fringue la plus moche dont vous avez hérité d’un membre de votre famille. Et si vous n’avez jamais été la poubelle d’un de vos proches, alors c’est que vous êtes un gosse de riche, désolé.

4. Les Kickers

Avec les petites étiquettes rouges et vertes pour reconnaître sa droite et sa gauche. C’est marrant mais perso j’ai dû écrire gauche et droite sur mes poignets en passant mon permis donc je suis pas hyper sûre de l’efficacité de la technique. En plus pour des godasses aussi moches, je sais pas si ça vaut vraiment le coup.

5. Les grosses polaires

Les polaires reviennent peut-être à la mode mais en attendant, on s’est bien tapé la honte en primaire quand on portait ça pour aller en classe, alors y a pas de raison que ça soit pas le cas pour tout le monde !! Arrêtez de rendre ça hype, c’est un ordre.

6. Les maillots de corps ou tricots de peau

Le truc remontait jusqu’à ton épaule dès que tu enfilais un autre truc par-dessus. Ça faisait plus de plis que la peau d’un chien shar-peï et ça te faisait suer comme un gros porc. Mais il faut le dire, t’avais pas froid au bidon.

7. Le dossard qui pue en sport

Celui qui te donnait envie de lécher les pieds de ton médecin jusqu’à ce qu’il te fasse une dispense de sport à vie tant l’odeur de cochon mort fouettait.

8. La blouse à l'école

Comme la vie était dure quand tu avais la blouse trop cheum du Leclerc du coin alors que les autres en avaient une brodée de ouf. C’est là qu’on a appris ce que c’était que les injustices.

9. Les pulls tricotés offerts par ta famille à Noël

Merci Mamie, fallait pas. Fallait vraiment pas.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : kpwerker

10. Les bonnets de bain à la piscine

On parlait de tête de gland tout à l’heure. Les bonnets de bain sont un sacré concurrent à la cagoule. Ajoute à ça le petit slip de bain moulant et tu pouvais être sûr d’avoir un rencard avec une meuf à la sortie de la pistoche.

Crédits photo (CC BY 3.0) : Floriano

11. Les chaussures de randonnée

Celui-là, il est pour mes parents qui m’ont forcée à mettre des chaussures de rando pendant une semaine entière parce qu’il gelait le matin. Si on en est là aujourd’hui, c’est à cause de ce tragique évènement. J’espère un jour pouvoir réussir à passer outre mais ça va prendre du temps.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : DocteurCosmos

12. Le K-Way

À l’époque, on n’avait pas ces imperméables ultra stylés qu’on a aujourd’hui. On se tapait les vieux cirés rapés un peu trop petits qui puaient la moisissure et qui se rentraient qu’à moitié dans la poche. C’était autre chose, je vous le dis.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Blyngre

13. Le gros pantalon en velours côtelé

Encore un truc qui revient à la mode mais qui était si cheum quand on était gamin. Manquait plus que tu mettes une petite tunique par-dessus et tu étais la personne avec le plus de charisme de la cour de récré.

14. Les bretelles

Je me souviens très précisément d’une paire de bretelles vertes sapin pimpées de petits canards jaunes. Et pourtant, j’ai quand même pécho Erwan en primaire. Comme quoi, rien n’est jamais perdu. Lâchez pas, tout le monde peut s’en sortir.

15. Les collants en laine

Alors ouais, avec ça t’avais les guiboles plus au chaud que sous une couette, mais t’avais aussi autant envie de te gratter que si un moustique avait tapé son meilleur festin sur tes jambes. Et puis ça faisait que de tomber cette merde, résultat on avait la main sous la jupe à essayer de remonter le tout, qu’est-ce qu’on était belles.

16. Les tenues de rechange quand tu faisais pipi à l'école

Se faire pipi dessus à l’école, c’était la garantie de se taper la honte jusqu’à la fin de la journée. La directrice te sortait les pires fringues qui trainaient dans son coffre de vêtements oubliés et toi tu devais te trimballer avec cette tenue de la honte dans les couloirs de l’école jusqu’à la fin de la journée. Depuis, on a un périnée en béton armé.

Je dois vous l’avouer, savoir que certaines modes des années 2000 reviennent me fait extrêmement peur. Protégez vos enfants svp.