Pas besoin d’aller en Antarctique ou au Groenland pour mesurer les effets désastreux du réchauffement climatique. Les glaciers français traduisant le phénomène avec une éloquence malheureusement indéniable. Des géants qui ne cessent de reculer année après année, dans les Alpes ou les Pyrénées, qu’il est toujours possible d’admirer aujourd’hui (enfin, ce qu’il en reste). Attention, offre limitée dans le temps…

1. La Mer de Glace (Chamonix-Mont-Blanc, Haute Savoie)

Un superbe géant de 7km de long et d’une superficie de 40 km2. Par endroit, son épaisseur atteint les 300 mètres. C’est assurément l’un des plus visités de France avec près d’un million de touristes chaque année. La plupart empruntant le chemin de fer à crémaillère de Montenvers. On estime que depuis le milieu du XIXème siècle, le glacier a perdu 200 mètres d’épaisseur par endroit et a reculé de 2,5 km. C’est là que Mary Shelley a situé la première rencontre de Victor et de son monstre dans son roman Frankenstein.

2. Le glacier d'Ossoue (massif de Vignemale, Haute-Pyrénées)

La star des Pyrénées ! D’une longueur d’1,4 km pour 300 mètres de large, lui aussi a bien morflé en raison du réchauffement climatique. Il peut notamment s’admirer dans sa globalité depuis l’une des grottes qui le surplombent. Grottes creusées jadis par l’explorateur Henry Russell. Attention néanmoins parce qu’un bon niveau en escalade est requis pour y parvenir.

3. Le glacier d'Argentière (Chamonix-Mont-Blanc, Haute Savoie)

Prenant naissance dans un cirque glaciaire à quelques 3400 mètres d’altitude, ce glacier atteignait jadis le petit village d’Argentière, situé à 1250 mètres d’altitude. Village qui lui a d’ailleurs donné son nom. Aujourd’hui malheureusement, ce n’est plus le cas. Figurant parmi les glaciers les plus menacés de France, il ne cesse de reculer et perd environ un mètre d’épaisseur tous les ans.

4. Le glacier des Bossons (Mont-Blanc, Haute-Savoie)

Autre star du Mont Blanc, ce glacier prend la forme d’une incroyable cascade de glace. La plus grande d’Europe. Sur 7,3 km, la coulée descend de 4810 à 1420 mètres. Le lieu est tristement célèbre pour avoir été le théâtre de plusieurs crashs.

5. Le glacier du Géant (Mont-Blanc, Haute-Savoie)

Relié à la Mer de Glace, qu’il alimente, ce glacier est populaire parmi les skieurs aventureux pour abriter la fameuse Vallée Blanche. Il reste néanmoins dangereux en raison des blocs de glace qui se détachent fréquemment. Sa superficie est de 17 km2.

6. Le Seil de la Baque (Luchonnais, Haute-Garonne)

Un tout petit glacier situé à 2810 mètres d’altitude qui autrefois, était le plus grand des Pyrénées. Victime lui aussi du réchauffement climatique, il a perdu 90% de sa surface en 150 ans et a donc reculé de 800 mètres.

7. Le glacier Noir (Hautes-Alpes)

L’un des plus importants glaciers du Massif des Écrins. Il culmine à 2550 mètres et propose à ses visiteurs une vue à couper le souffle sur les sommets environnants.

8. Le glacier des Grands Couloirs (Savoie)

Étrangement pas super populaire, ce glacier du massif de la Vanoise n’en reste pas moins impressionnant. D’une longueur de 2 km, il s’étend sur à peu près 1 km2.

9. Le glacier de Tête Rousse (Haute-Savoie)

Un beau glacier suspendu qu’il est possible d’admirer grâce aux deux chemins de randonnée qui le parcourent. Il se situe à 2950 mètres d’altitude.

10. Le glacier du Taillon (Cirque de Gavarnie, Hautes-Pyrénées)

Un petit glacier qui ressemble à un escalier de glace. Le truc, c’est que le cadre du Cirque de Gavarnie est tellement beau que l’escalier de glace en question en devient absolument fascinant. Et comme les choses sont parfois bien faites, il reste aussi l’un des glaciers les plus accessibles du pays.

On peut dire que le glacier a les boules… Mais rassurez-vous, on a aussi listé tous les trucs qui vont se passer avec la fonte du permafrost.