Vous connaissez le proverbe « Tel est pris qui croyait prendre » ? Apparemment, un bon paquet de gens ont sciemment ignoré ce diction qui s’est transformé en menace. Que ce soit en tentant de sécuriser leur maison ou en voulant blesser des gens, il y a pas mal de gens qui ont construit des pièges qui se sont retournés contre eux. Et dire qu’il y a des gens qui ne croient pas au karma.

1. Daniel Ricketts, le gars qui voulait protéger sa came

Pour protéger sa plantation illégale de Marijuana, un quinquagénaire américain a eu une drôle d’idée. Il a installé une corde à piano en acier entre deux plans de cannabis pour décapiter ceux qui s’approcheraient trop près, que ce soit des curieux, des mafieux, ou des policiers. Un jour, Ricketts était ivre et a sûrement oublié l’existence de cette corde puisqu’il est arrivé droit dessus avec son quad et s’est fait couper la tête (ou presque).

2. Louis Dethy, celui qui n'a eu que ce qu'il méritait

En 2002, les voisins de Louis Dethy appellent la police après avoir entendu une détonation et le corps du retraité belge est retrouvé sans vie avec une balle dans la nuque. La balle est sortie d’un dispositif dans le mur et en fouillant la pièce, les policiers se rendent compte que tout le domicile est piégé. En tout, il y avait 20 pièges destinés à ses enfants. Suite à une dispute, Louis Dethy en voulait à mort à sa famille et voulait manifestement que ses enfants meurent en vidant sa maison après son décès. Malheureusement, son plan s’est retourné contre lui et les démineurs ont pu désamorcer tous les pièges mortels.

3. Les frères Collyer, les hommes qui vivaient isolés

C’est l’histoire de deux frères qui vivaient à Harlem dans les années 40. Ils vivaient reclus ; ne sortaient presque jamais et ne voyaient personne. Allez savoir pourquoi, les frères Collyer ont construit chez eux un bon paquet de pièges super dangereux et un jour, le plus jeune des frères mourut dans l’écroulement d’un tunnel piégé dans la maison. L’autre frère, aveugle et dépendant, n’a pas bougé et est mort de faim seul chez lui. Trop bizarre.

Crédits photo (Creative Commons) : unknown staff photographer at newspaper

4. Ronald Cyr, l'Américain un peu trop flippé

En 2019, un Américain a appelé les secours pour demander de l’aide après avoir été tiré dessus. Malgré l’intervention des pompiers, l’homme est décédé à l’hôpital et on a découvert que personne ne lui avait tiré dessus : la balle venait d’un dispositif avec un pistolet que Ronald Cyr avait installé lui-même. Le pistolet était installé devant la porte d’entrée de telle sorte que toute personne tentant de s’introduire chez lui pouvait recevoir une balle. Même lui apparemment.

5. Le mec qui a voulu fabriquer une bombe (et a un peu trop réussi)

En 2017, une explosion se fait entendre dans une ville d’Arizona. Le bruit vient d’une maison inhabitée où une bombe artisanale a explosé. L’homme qui a été blessé n’était en fait pas visé par la bombe, il l’avait fabriquée lui-même. Ce gros boloss ne pensait pas que ça allait lui exploser à la gueule apparemment.

6. Julius Jackson, un gars vraiment maladroit

En 1986, plusieurs policiers arrivent sur les lieux d’une fusillade au Texas (étonnant, tiens). Devant sa maison, ils découvrent Julius Jackson blessé par balle ; ce dernier leur dit de ne surtout pas entrer chez lui car la maison est piégée. Jackson avait décidé d’installer des pièges avec des armes à feu dans toutes les pièces de sa maison parce qu’il s’était fait cambrioler plus de 10 fois en 5 ans. Ça méritait peut-être pas d’installer des trucs aussi dangereux.

7. Ernest Michelberger, le vieux monsieur coupé en deux

En 2015, un corps est retrouvé coupé en deux dans une maison qui ressemble à véritable scène de crime. Aucun doute ne semble être permis, c’est forcément un meurtre. Sauf que non, Michelberger avait en fait piégé l’entrée de sa maison avec une tronçonneuse accrochée à une poulie avec un levier et a été victime de son propre piège. Il y a vraiment des gens chelou.

Sources : Le ParisienJournal du QuébecDaily Mail