Parfois on a des idées de merde et on pense bien faire. Sans partir dans une longue liste d’exemples, on va s’attarder aujourd’hui sur les gens ou les entreprises qui ont décidé de surfer sur un évènement tragique ou assez grave pour faire leur promotion et se faire de la pub. C’est réellement le pire truc à faire mais bon, y’en a qui le tentent encore et on vous propose de les voir en exemple.

1. 50 Cent qui utilise la mort de Michael K. Williams pour promouvoir sa série (et sa marque d'alcool)

Tout récemment l’acteur qu’on a connu dans la meilleure série du monde The Wire a été retrouvé mort chez lui à côté de drogues. Le rappeur 50 Cent a twitté en réaction à cette nouvelle que « la drogue fentanyl tue, comme dans la série Raising Kanan », suivi de plusieurs hashtags qui promeuvent ses marques de boissons alcoolisées. Et la fameuse série dont il parle, il en est le producteur. Pas génial du coup.

2. La marque de lunette de soleil qui utilise un tremblement de terre pour vendre ses produits

« Secouez vous comme ce tremblement de terre » : voilà ce message que les clients ont reçu pour profiter d’une offre sur les lunettes de soleil de la marque Lenskart. Une fois de plus, l’idée est aussi bien passée auprès du public que si une société de GPS avait surfé sur la disparition d’un enfant pour vendre ses produits.

3. La marque de pâtisserie qui profite de la mort de Carrie Fisher pour parler de ses produits

« Et si on surfait sur la mort de quelqu’un pour mettre notre sale gueule en avant ? » Voilà à peu près ce qui a probablement été décidé ce jour là en réunion pour vendre des gâteaux. Forcément le truc a été critiqué à mort et c’est bien normal.

4. Airbnb et l'email qui pose problème

Quand des utilisateurs ont reçu un email « floating world » (le monde qui flotte) de Airbnb qui promouvait des maisons sur l’eau, beaucoup ont eu une sensation de malaise car ça arrivait juste après le passage de l’ouragan Harvey (2017) qui avait inondé la ville de Houston. Bon dans ce cas précis ça pourrait vraiment être juste un mauvais timing.

5. L'offre d'emploi postée juste après un tremblement de terre

L’entreprise Troika de consulting a posté sur ses réseaux sociaux juste après un tremblement de terre en Inde le message suivant : « Si vous étiez en train d’updater votre statut pendant que vous évacuiez l’immeuble, on a peut-être une place pour vous dans notre équipe de réseaux sociaux ». Mouais ça donne pas envie de postuler…

6. La salle de sport qui fait sa promo avec une image de camp de concentration

La mention « Dites au revoir à vos calories » accompagnée d’une image d’un camp de concentration… Non ce n’est pas un fake c’était bien la pub odieuse d’une société de salles de sport de Dubaï. Très rapidement sur les réseaux sociaux la polémique a enflé et en quelques heures les images ont été supprimées par la société mais c’était beaucoup trop tard.

7. La société aérienne qui capitalise sur la marée noire

Une série de pub avec des femmes en bikini et inscrit « Venez vérifier s’il y a du pétrole sur nos plages » avait été crée par la compagnie « Spirit Airline » juste après l’immense marée noire provoquée par la société BP. C’est pas bien passé non plus au cas où vous aviez un doute. Et en même temps vu le désastre que ça été au niveau de l’environnement, en profiter pour vendre des billets d’avion y’a vraiment rien qui va.

8. Le facebook de la chaîne NBC qui demande des likes pour soutenir une victime des attentats de Boston

Une publication Facebook de la chaîne NBC a un peu fait grincer des dents les utilisateurs quand une journaliste de la chaîne a rendu visite à une victime des attentats de Boston qui était hospitalisée et que le message sur le post facebook demandait aux gens de « liker » pour montrer leur soutien. Technique d’enfoiré niveau 100.

9. La marque de téléphone qui tente de jouer sur la corde sensible des évènements du 11 septembre

La marque AT&T a tenté une publication twitter sur laquelle on voyait une photo de New-York et une personne tenant un téléphone avec une image des tours jumelles et le message « Never Forget ». Immédiatement les gens se sont indignés face à l’utilité d’une telle image et la marque s’est excusée pour avoir tenté une promo sur un évènement pareil.

10. Le tweet de Pacal Nègre le jour de la mort de Georges Moustaki

Alors que Georges Moustaki venait de mourir, le PDG de la société Universal s’était fendu d’un tweet « hommage » qui n’oubliait pas de rappeler que tous les albums de l’artiste étaient disponibles chez Universal. Très classe.