A une époque pas si lointaine, quand un footballeur s’essayait à la chanson, tout le monde s’empressait de le renvoyer dans les cordes filets. Mais ça c’était avant. Aujourd’hui, les footeux n’hésitent plus à sortir du cadre pour faire leur entrée en jeu dans le rap game. Avec plus ou moins de réussite…

1. Memphis Depay

La sortie de son premier album Heavy Stepper en novembre 2020 est sans doute la plus belle ligne au palmarès de l’attaquant néerlandais depuis son arrivée à l’OL. Un album à l’image du joueur, solide techniquement et doté d’un sens inné de la mise en scène. Certains supporters lyonnais commenceraient presque à lui trouver plus de talent au micro, que lors de ses dernières sorties balle au pied.

2. Noor Arabat aka Dinor Rdt

A 17 ans, alors qu’il débutait au FC Sochaux, le joueur sortait son premier album de rap « Lunettes 2 ski », avant de jurer renoncer aux effets vocoder pour se consacrer au football. Une promesse non tenue, à l’image de sa carrière de footballeur, puisque Dinor Rdt a récidivé en janvier 2021 avec un second opus sobrement intitulé « Ronaldinor ». Pour le Ballon d’or comme pour le disque du même métal, la partie est quand même loin d’être gagnée.

3. Karim Benzema

A défaut de chanter la Marseillaise lorsqu’il était sélectionné en Equipe de France, Karim Benzema a accepté de faire un featuring sur le morceau de son poteau Rohff « fais-moi la passe ». Vraisemblablement pas le plus beau titre de la carrière de KB9 !

4. Jesé Rodriguez aka Jey M

Sur les terrains comme en studio, l’ancien du Real Madrid et du PSG, préfère se la jouer solo que collectif. Ancien membre du groupe Big Flow, Jesé décide fin 2014 de se démarquer en se lançant dans le raggaeton sous le pseudonyme de Jey M. Sans doute un hommage à Jay-Z qui n’avait rien demandé.

5. Clint Dempsey aka Deuce

L’ancien attaquant américain qui a notamment évolué en Premier League avec les Spurs et les Cottagers de Fulham, débute sa carrière de rappeur en 2006 avec le titre « Don’t tread » et un nouveau patronyme « Deuce ». Le projet, imaginé à la base par l’équipementier Nike pour accompagner le lancement de la Coupe du Monde en Allemagne, a même failli aboutir à la sortie d’un album entier, toujours au côté du rappeur US XO. Un morceau sera d’ailleurs utilisé pour la BO du jeu FIFA15, mais l’album lui, ne vit finalement jamais le jour.

6. Pedro Rebocho, aka StiffWrist

L’arrière gauche portugais de l’En-Avant Guingamp, actuellement prêté avec OA au club de Paços de Ferreira, est aussi connu pour ses talents de footballeur que pour ceux de rappeur : c’est-à-dire pas beaucoup ! Le joueur s’est lancé dans le rap game en 2016, profitant d’un arrêt de 6 mois suite à une blessure, pour écrire ses textes avant de les enregistrer. Nom de code du bonhomme : StiffWrist, ce qui veut dire « poignet ferme ». Référence au plaisir solitaire ou à une poigne franche et virile… les débats sont ouverts.

7. Royston Drenthe, aka Roya2Faces

Si l’on devait expliquer l’échec du défenseur néerlandais au Real Madrid, il suffirait d’indiquer qu’il était très proche de Robinho… surtout en dehors des terrains. De l’aveu même de Drenthe, le Brésilien avait transformé son sous-sol en discothèque. De cette époque, Royston Drenthe a visiblement gardé le sens du rythme, qui peine malheureusement à compenser sa déchéance sportive. Celui qui a arrêté sa carrière pro à seulement 29 ans, s’est aujourd’hui reconverti en rappeur sous le nom de code de Roya2Faces. Avec pour le moment relativement peu de réussite.

8. Kevin Prince Boateng aka Prin$$ Boateng

Petit frère du défenseur central du Bayern Munich, Kevin-Prince, a réussi à se faire un nom : Prin$$ Boateng, dans le rap game. Deux titres ont vu le jour ces dernières années, assortis de clips qui fleurent bon les valeurs altruistes du footballeur actuel. Au passage, si vous regardez bien, même les filles sur ses vidéos ont plus d’abdos que lui.

9. Alexander Frei

A l’occasion de la Coupe du Monde 2010, l’ancien buteur rennais a accepté pour une marque de chips, d’enregistrer l’hymne suisse en version rap. C’est dans ces moments-là qu’on se dit qu’on a bien fait de ne pas apprendre l’allemand à l’école !

10. Ryan Babel

Dans la famille des anciens grands espoirs néerlandais qui ont fait pshitt avant de se recycler en rappeurs amateurs, je demande Ryan Babel. L’ancien de Liverpool, aujourd’hui prêté par l’Ajax à Galatasaray, a sorti en 2021 son premier morceau de rap intitulé « Young Champ ». Un titre qui est selon l’intéressé, une façon de partager son expérience de footballeur. Un témoignage modérément apprécié par les fans du club stambouliote qui auraient préféré davantage de buts de leur attaquant (seulement 4 buts inscrits en 26 rencontres), plutôt que cette énième tentative non cadrée.