Difficile pour les footballeurs professionnels de ne pas succomber aux nombreuses tentations qui jalonnent leur carrière. Il y a celles qui risquent de les propulser en une des magazines people, et celles susceptibles de les envoyer jouer ailleurs, et pas toujours uniquement pour l’amour du maillot. Top 10 des footballeurs qui n’ont jamais eu peur d’un peu de changement.

1. John Burridge : 29 clubs

28 années de carrières et 29 clubs au compteur ! John Burridge a touché du bout des gants l’élite lors de ses passages dans les cages de Newcastle et d’Aston Villa. Plus tard, passé 40 ans, il refusa de raccrocher les crampons enchaînant les piges dans des clubs de secondes zones, la plupart du temps comme gardien remplaçant du remplaçant. Rien qu’entre 1993 et 1997, il changea de club à 14 reprises, avec un record en 1996, de 6 clubs différents lors de la même saison !

2. Darko Cordas : 27 clubs

Si son nom sonne davantage comme celui d’un boss de fin de niveau dans un obscure beat them all, c’est peut-être parce qu’il n’a jamais atteint ce dernier, plafonnant dans des championnats exotiques mineurs. Chine, Corée du Sud, Croatie, au total Darko Cordas a connu 27 clubs différents au cours de sa carrière. Un joli palmarès qui lui a au moins permis d’avoir sa propre page wikipedia, et même une vidéo sur youtube !

3. Sebastian Abreu : 26 clubs

Ce grand attaquant uruguayen (1,93m) a connu son heure de gloire lors de la Coupe du Monde 2010 en inscrivant d’une magistrale Panenka, le tir au but décisif face au Ghana qui envoya la Celeste en demi-finale. Fidèle à la sélection avec 70 sélections pendant sa carrière, il fut plus frivole avec ses clubs de coeur, enchaînant les histoires sans lendemain avec 26 clubs dans sept pays sud-américains différents et de rares expériences en Espagne (Real Sociedad, La Corogne) et en Israël (Beitar Jérusalem).

4. Steve Claridge : 21 clubs

Les Anglais connaissent davantage ses analyses de matchs sur la BBC que ses exploits balle aux pieds. Pourtant, si la plupart des 21 clubs professionnels pour lesquels il a joué dans sa carrière, évoluaient dans des divisions inférieures, il brilla également en Premier League de 1996 à 1998, remportant au passage la Coupe de la Ligue anglaise.

5. Alex Dias : 20 clubs

Les suiveurs du Championnat de France savent que la Ligue 1 lui doit beaucoup. A commencer par sa célèbre célébration qui lui valut le surnom de « la panthère », perpétuée plus tard par Bafétimbi Gomis. Alex a surtout réussi à faire passer des joueurs comme Jean-Guy Wallemme, Lionel Potillon, ou Julien Sabré pour des cadors du ballon rond. Son nom est aussi associé à l’affaire des faux-passeports qui envoya l’ASSE en D2 et propulsa le joueur sur le banc du PSG… Également à ses côtés, des noms comme Ronaldinho, Okocha, Arteta ou encore une certain Mauricio Pochettino… qui vont éclipser son passage dans le club de la capitale et le renvoyer dans le Forez dès la saison suivante. Paris, St Etienne et Boavista seront les seuls clubs étrangers de toute sa carrière, Alex évoluant au total dans 20 clubs différents, dont 18 brésiliens.

6. Sasa Bjelanovic : 16 clubs

Pour retrouver la trace de l’ancien attaquant croate, il faut aller sur… Linkedin et découvrir que ce dernier est ouvert à de nouvelles opportunités. Une de plus puisque Sasa Bjelanovic a défendu dans sa carrière les couleurs de 16 clubs différents, la plupart en Serie A (Genoa, Torino, Atalanta…) et dans le Championnat croate.

7. Xavier Gravelaine : 16 clubs

Transféré à dix-huit reprises en dix-sept ans de carrière, dans seize clubs différents, l’ancien attaquant formé à Nantes et révélé à Caen, a gagné le surnom de « mercenaire » à une époque bénie où les rubriques mercato n’existaient pas… et le 10sport non plus donc !

8. Rivaldo : 15 clubs

Si son nom est le plus souvent associé au FC Barcelone où il brilla pendant 5 saisons, décrochant au passage le Ballon d’Or 2002, le Brésilien est aussi un des trois seuls joueurs au monde à avoir joué avec des clubs sur 4 continents différents et autant de confédérations (l’UEFA, la CONMEBOL, la CAF et l’AFC). Parmi les 15 clubs qui l’on accueilli, on compte notamment un Ouzbek (contrat de 20 millions d’euros) et un Angolais !

Crédits photo (Creative Commons) : Laura Cortizo/Portal da Copa

9. Luca Toni : 15 clubs

Du haut de son mètre 93, l’attaquant italien a tutoyer plusieurs sommets. D’abord à Palerme où il plante 31 buts lors de la saison 2004-2005. A la Fiorentina ensuite avec 71 buts inscrits en deux saisons, performance ternie par le scandale des matchs truqués qui valut à la Viola 15 points de pénalité. Au Bayern pendant 3 saisons, aux côtés de son alter-ego d’attaque Miroslav Klose. En tout, Luca Toni aura joué dans 15 clubs différents, dont 13 italiens.

Crédits photo (CC BY 2.5) : Paul Blank

10. Marcus Bent : 15 clubs

Crystal Palace, Blackburn Rovers, Ipswich, Leicester, Everton, Charlton, Wigan, Wolverhampton Marcus Bent a évolué dans années 90-2000 en Premier League avec la plupart des équipes anglaises de milieu de tableau. En tout, l’ancien attaquant d’aujourd’hui 42 ans a joué pour 15 clubs différents, la moitié du temps dans des divisions anglaises inférieures. Mais sa pire descente aux enfers, il la connut plus tard, une fois sa carrière de jouer derrière lui. Accro à la cocaïne, il a été déclaré en faillite personnelle en 2019.

Crédits photo (CC BY 2.0) : nicksarebi

Et vous, vous avez eu combien d’histoires d’amour dans votre carrière ?

Crédits image de Une