Les films d’horreur c’est notre rayon. La preuve on vous a déjà parlé les meilleurs films d’horreur de ces 10 dernières années mais aussi des pires monstres de films d’horreur, et on a même réuni les meilleurs cadeaux à des fans de films d’horreur, c’est dire. Mais ici, on va au contraire vous parler de FILMS QUI SONT PAS D’HORREUR, et qui pourtant font grave flipper. Si, si, descendez le curseur, vous allez piger.

1. Amour : coucou la mort !

Vous n’avez peut-être pas saisi que c’était la meilleure comédie romantique de Michael Haneke. Eh oui mes chers amis, ce qui est abominablement flippant dans ce film c’est justement de voir que le meilleur scénario pour notre fin de vie c’est ni plus ni moins de mourir ou de voir mourir notre être aimé. Alors oui c’est flippant, mais rassurez-vous vous finirez sûrement seul.e avec un chat malade et un cancer. YAY.

2. Le combo Stéphane Brizé + Vincent Lindon : coucou l'injustice !

Entre La loi du marché et En Guerre qui nous rappellent juste que quand on est déjà dans la merde, on y sera encore plus et qu’il ne sert à rien de se battre pour nos droits contre les grands patrons qui finiront toujours par gagner… Quant à Quelques heures de printemps, on regrette juste que l’euthanasie n’existe pas en France. YOUPIIII.

3. Hors-Norme : coucou l'exclusion sociale !

Certes avec Nakache et Tolédano aux commandes on est plutôt sur un film sympa qui traite comme toujours de sujets de société graves mais avec légèreté. Il n’empêche que si vous trouviez que les enfants atteints de troubles autistiques n’avaient déjà pas une vie facile et étaient peu intégrés, ceux qui les accompagnent sont franchement pas aidés. Pas très rassurant pour les parents dans cette situation difficile.

4. Deux jours, une nuit (et un bonus pour toute la filmographie des frères Dardenne) : coucou le chômage !

Parce que si t’es en dépression dans un boulot de merde avec un patron de merde, tu te feras virer et si tu ne te fais pas virer parce que tu as passé 48 heures à convaincre tes collègues, c’est le petit nouveau qui se fera virer à ta place. Bienvenue dans un monde pourri, bien plus flippant que le plus terrifiant des tueurs en série.

5. Les Misérables : coucou les banlieues !

Tout fait flipper dans ce film. La violence visible et non visible dans les banlieues. Les flics pourris. Les intégristes pourris. Les gitans pourris. Les enfants trahis par les flics pourris qui deviennent pourris à leur tour. A côté, Scream c’est du pipi de chat.

6. Erin Brokovitch, seule contre tous : coucou, l'eau empoisonnée !

Et globalement toute la clique des films inspirés de scandales sanitaires comme Dark Waters ou plus proche de chez nous La fille de Brest. En l’occurrence, dans ce film, on nous raconte comment l’eau potable se trouve empoisonnée par une grosse société causant ainsi des cancers sur les habitants. KIKOOOO.

7. 4 mois, 3 semaines, 2 jours : coucou les p'tites galères quand tu veux te faire avorter en Roumanie sous Ceaucescu !

Oui boaaaaah c’est fini tout ça, c’est vieux, pourquoi flipper d’un film qui traite d’un sujet révolu puisque désormais l’avortement est autorisé dans le pays ? Eh bien déjà parce qu’il en existe encore un paquet des pays qui interdisent totalement l’avortement ou sous certaines conditions, et parfois pas si loin de chez nous (coucou la Pologne). Et au cas où vous vous demandiez comment ça se passait de se faire avorter clandestinement, le film livre une réponse assez fun et cool. Avec du viol, de l’hémorragie, de la dénonciation, de la surveillance et pas mal de gens à qui on a envie de péter les genoux.

8. The Truman Show : coucou, on vous regarde !

Vous avez peut-être déjà rêvé d’être une star de la télé, mais sûrement moins d’être offert au regard de tous sans le savoir depuis vos premiers jours. The Truman Show c’est une critique de la société du spectacle tout en mettant en scène une belle métaphore de surveillance généralisée. Autant dire un paquet de trucs qui font flipper.

9. Irréversible (et un bonus pour toute la filmographie de Gaspar Noé) : coucou le viol !

J’avoue sur ce coup-là je triche un peu puisque d’une certaine façon tous ses films font flipper de ouf. Mais je doute que qui que ce soit ait pu rentrer sereinement seul.e chez lui d’une soirée après avoir vu ce film ultra chouettos.

10. Parasites : coucou la révolte des gueux (quand le personnel de maison laisse à désirer, mais quelle horreur) !

Manquerait plus qu’ils ait des droits ces ignobles pauvres !

Aucun film d’horreur ne pourra vous faire plus flipper que ces films-là.