Après l’annonce d’un second confinement, l’avenir n’a que rarement été aussi incertain. Ou plutôt si, tout le temps en fait. Maintenant que j’y pense c’est plus ou moins le principe de l’avenir d’ailleurs, on ne le connaît pas. Quoi qu’il en soit, nous avons tenté d’imaginer quel serait le pire scénario possible pour l’année à venir, histoire d’être vraiment préparé et ne pas être déçu si jamais tout tourne mal. Genre vraiment, vraiment mal.

1. Novembre, le reconfinement

Reconfinés pendant un mois, les français passent leurs journées à télé-travailler et leurs weekends à ne rien faire et malheureusement les audiences de « Mask Singer » s’envolent. Ce sentiment d’ennui et ce climat de peur sont cependant atténués par la victoire de Joe Biden lors de la cinquante-neuvième élection présidentielle américaine. Le monde respire un peu, mais le pire reste à venir. Donald Trump s’enferme dans un bunker sous la maison blanche accompagné de quelques-uns de ses fidèles en refusant catégoriquement de quitter les lieux.

Crédits photo (Domaine Public) : U.S. federal government

2. Décembre, le mois le plus chiant

Les français passent les fêtes confinées et la tristesse se lit sur le visage de chaque enfants au matin de Noël quand ils déballent des cadeaux pourris qu’ils avaient déjà parce qu’Amazon était trop débordé pour gérer toutes les commandes. Devant le manque de contenus qu’ils peuvent partager pour continuer à vivre, les instagrameurs inventent un nouveau phénomène particulièrement con, « le foie gras challenge ». Le concept est de se gaver d’huile d’olive et de pain pendant un live jusqu’a l’évanouissement. Malgré quelques morts, le phénomène devient mondialement viral et une pénurie d’huile d’olive fait grimper son cours en bourse. Le nouvel an se fait par visio et la seule consolation qu’il reste aux français est le fait que l’année 2020 soit enfin terminée.

3. Janvier, le mois le plus froid

La neige tombe sur toute la France et comme personne n’est là pour déneiger, plusieurs régions dont la Lorraine, l’Alsace, les Ardennes et la Franche-Comté sont complètement bloquées. Après quelques jours sans qu’aucune aide ne leur soit apportée ces quatre régions réclament leur indépendance. Le gouvernement accepte directement de la donner aux Ardennes afin de s’en débarrasser définitivement mais les autres régions se voient refuser leurs demandes. Les gens commencent à perdre patience avec le confinement et un nouveau mouvement dans la lignée des gilets jaunes se crée, « les masques noirs ». Il s’agit d’un nombre conséquent de gens refusant de rester confinés et dont les principales convictions sont de sortir boire des bières et chanter fort dans les rues. Le gouvernement lance une nouvelle appli « faut vraiment stopper le covid ».

4. Février, le mois où le monde bascule

Le confinement est encore prolongé « parce que c’est plus simple saoulez pas » a déclaré le président de la république. Contre toutes attentes, les instagrameurs ont changés le monde. En effet, le « foie gras challenge » est encore en vogue plus de deux mois après ses débuts et l’Espagne, pays qui produit le plus d’huile d’olive au monde est pété de tunes. Comme des nouveaux riches ils claquent leur argent n’importe comment et rachètent les Ardennes afin d’en faire un territoire annexe. La région, désormais appelée « Los Ardennos » va être entièrement rénovée pour devenir le Las Vegas européen.

5. Mars, le mois de la peur

Resté discret depuis plusieurs mois, Donald Trump poste depuis son bunker une vidéo sur Youtube pour dire qu’il a volé la valise nucléaire et qu’il « va faire péter le Houjdemistan ». Enervé par les commentaires d’utilisateurs qui lui indiquent que ce pays n’existe pas, il poste une seconde vidéo dans laquelle il dit qu’il « va prouver à tous ces merdeux que ce pays existe » tout en appuyant sur l’interrupteur. Rien ne se passe, il n’avait pas pris la bonne valise. Le retour du printemps ravive cependant un peu le coeur des français et le gouvernement lance sa 4ème appli « bon cette fois on arrête de déconner et on stoppe le covid ».

6. Avril, la libération

Le mouvement des masques noirs prend tellement d’ampleur que près de 45% de la population française est dans les rues en train de boire des bières. Vu qu’il n’est plus respecté, le confinement est finalement levé en France suite aux nombreuses manifestations pacifiques (mais alcoolisées) et de grandes fêtes sont organisées dans toutes les villes de France. Les gens sont enfin libres et un énorme relâchement des gestes barrières et précautions sanitaires se fait ressentir.

Crédits photo (Creative Commons) : Haypo sur Wikipédia français

7. Mai, le recommencement

Forcément, après avoir fait les cons pendant quinze jours dans les rues, une troisième vague du virus arrive et les français sont à nouveau reconfinés. Afin d’apaiser les consciences, TF1 lance une nouvelle émission intitulée « Octogone sans règles » dans laquelle un chroniqueur de télévision et un champion d’UFC s’affrontent sur un ring dans un combat non règlementé. La première émission opposant Éric Zemmour au champion polonais Jan Blachowicz offre un résultat assez attendu puisque le chroniqueur perd le combat en 8,3 secondes. L’appli gouvernementale « On a un peu fait les cons nan? Venez on essaie vraiment d’arrêter le covid parce que c’est chiant pour tout le monde » est lancée.

8. Juin, un nouvel espoir

Alors qu’ils sont en train de traiter de simples analyses de sang, les scientifiques d’un laboratoire médical de Bruxelles font une découverte capitale : le sang d’un des patients est complètement immunisé au covid-19. Après plusieurs tests et vérifications il est bien avéré qu’un belge est la clé du vaccin. L’annonce rend un peu d’espoir à tout le monde même si la création d’un vaccin prendra un certain temps. Dans le nouveau numéro « D’Octogone sans règles », Pascal Praud s’incline en 3,8 secondes face au champion néo-zélandais Robert Whittaker.

9. Juillet, l'ascencion de "Los Ardennos"

Les travaux de rénovation des Ardennes sont terminés et le nouveau Las Vegas européen ouvre ses portes. Le territoire étant désormais espagnol, le confinement n’y est pas en vigueur. Les plus grandes stars américaines viennent se prendre en photo devant Woinic le sanglier des Ardennes et séjourner dans les luxueux complexes hôteliers du coin. Les casinos et attractions en tout genre font le bonheur des plus riches de cette planète. Los Ardennos rayonne mondialement, Brad Pitt et Beyonce sont notamment jurés lors de la foire au boudin blanc de Rethel.

Crédits photo (CC BY 2.0) : Greger Ravik

10. Août, le ras le bol général

Les Français passent leur été confinés et un sentiment de pétage de plombs scientifiquement appelé « sentiment de pétage de plomb » se fait ressentir partout. Les masques noirs sont rejoints par de plus en plus de gens et le gouvernement craint une révolte. Le déconfinement est déclaré finalement le 15 août et les Français sont autorisés à partir en vacances. Sauf que du coup les gestes barrières ne sont plus respectés, le nombre de cas augmente, bla bla bla… Vous commencez à voir venir le truc. Reconfinement deux semaines après.

11. Septembre, le mois pourri

Le mois de septembre est assez plat et ennuyeux. Les beaux jours se terminent et personne n’en a vraiment profité. Afin de redonner espoir aux Français et montrer qu’il se donne du mal, le gouvernement envoie la totalité de ses ministres participer à Koh-Lanta. Coups bas, trahisons, emplois fictifs et détournements de rations sont légion. Atterré par leur prestation, Denis Brogniart quitte l’émission en déclarant « jamais vu un niveau aussi bas dans cette émission ».

Crédits photo : TF1, Adventure Line Productions, Save Ferris

12. Octobre, le mois du vaccin

Les efforts des scientifiques du monde entier ayant travaillé main dans la main afin d’obtenir un vaccin à partir du sang du patient belge payent enfin. Une solution permettant rapidement d’éradiquer le virus est testée sur plusieurs sujets. On constate la disparition totale du virus dans leurs analyses de sang après administration. Le monde est enfin sauvé et cette pandémie de merde touche enfin à sa fin. La dette mondiale est effacée et le film Kaamelott sort enfin.

Bon, si on est préparés à cette version tout à fait plausible de l’année à venir, il est fort à parier que rien de pire ne pourra arriver. Et c’est déjà ça. Allez, on se serre les coudes, on reste solidaires et on croise les doigts pour que tout se passe bien.