L’informatique et l’électronique ça ne pardonne pas, une seule petite faille dans le code et les méchants hackers prennent le contrôle de votre super mixer connecté. C’est chiant, c’est triste, c’est énervant et surtout ça peut être dangereux. Alors évidemment il y a des failles plus sensibles que d’autres et celles-ci ne sont pas un sujet de rigolade, mais il y en a aussi des plutôt gênantes, celles qui mettent bien dans la merde les utilisateurs et c’est de celles-ci dont on va parler.

1. Les applications de sex-toys

Dernièrement, deux des sextoys les plus populaires ont été pointés du doigt sur la sécurité vraiment foireuse des applications permettant de les utiliser. Dans le principe du tout connecté, ça peut vite devenir un gros bordel si quelqu’un contrôle à distance vos objets, mais ce n’est pas tout. Car si on peut se dire qu’au pire le hacker arrivera à faire vibrer votre jouet à distance, ça va plus loin que ça puisqu’il peut en réalité accéder via ces applis aux médias du téléphone (photos, vidéos), aux données de géolocalisation et à votre adresse mail. Et c’est quand même relou de se faire taxer tout ça alors qu’on voulait seulement prendre du bon temps.

2. Les ceintures de chasteté connectées

Pourquoi acheter une ceinture de chasteté connectée ? Aucune idée, mais le produit « Cellmate » s’était plutôt bien vendu pour les gens qui souhaitaient empêcher leur pénis d’entrer en érection. Le soucis c’est qu’un hacker avait trouvé une faille dans l’application qui empêchait les gens de la déverrouiller et qu’il leur demandait de payer une rançon pour récupérer leur pénis. Est-ce qu’on peut parler de « dicknapping » ? Dans un monde meilleur on pourrait. Quoi qu’il en soit la seule solution pour enrayer le problème était de payer (une somme d’à peu près 500€ quand même) ou de détruire l’appareil. Du coup le choix est quand même vite fait.

3. Le bug des messages privés de Facebook

Ce qu’on pouvait appeler à l’époque le « cocugate » résultait visiblement d’un bug pendant lequel les messages privés d’utilisateurs s’affichaient dans la timeline en public. En 2012, plusieurs personnes avaient donc été bien dans la merde en voyant des discussions privées affichées aux yeux de tous, créant potentiellement de grosses embrouilles dans certains couples. Alors effectivement le problème peut vite devenir gênant si vous aviez des choses à vous reprocher, mais même sans ça, des discus privées rendues publiques c’est quand même très très relou.

4. La faille des voitures Tesla

Les voitures de la marque Tesla coûtent cher, c’est un fait. Mais à ce prix là on espère quand même avoir un truc un minimum sécurisé, ce qui avait été un peu tourné en ridicule quand un utilisateur avait montré qu’en moins de deux minutes il pouvait voler une voiture très simplement grâce à une faille bluetooth. En gros il pouvait déverrouiller la voiture et se tirer avec sans trop de souci, ce qui est quand même chiant quand on paye ce prix pour un truc réputé sécurisé.

5. Les photos privées Instagram

Re-belote pour le deuxième réseau social de Mark Z, puisque peu de temps après les failles de Facebook c’était au tour d’Instagram d’être sujet à une faille pour le moins gênante. Un chercheur en sécurité avait alors découvert qu’en s’ajoutant en ami avec un compte privé il pouvait accéder aux photos dudit compte. Pour illustrer son point il avait même effectué la magouille sur le compte de Zuckerberg lui-même en partageant une de ses photos privées (un gâteau en l’occurrence, rien de grave) afin de prouver que quand même, c’était un peu chiant de pouvoir s’ajouter en ami sans le consentement de l’autre.

6. Les failles du site de rencontre extra-conjugales

« Ashley Madison » est un site qui permet de mettre en relation des personnes déjà en couple qui voudraient avoir des relations extra-conjugales. Loin de moi l’idée de juger cette pratique qui ne regarde que ces enfoirés, mais forcément, le truc peut devenir assez gênant lorsque le site est victime de fuites. Un groupe de hackers avait alors récupéré les données privées des utilisateurs et les avaient exposées avant que le site ne puisse réagir pour tout effacer. Bon forcément dans le tas beaucoup de gens ont été découverts, même pour un court instant, ce qui est chiant quand il s’agit d’un truc qu’on voudrait garder aussi secret. Envie de dire « Cheh » quand même.

7. Le forum de cybercriminels le plus sécurisé du monde victime d'un hack

Là c’est quand même assez absurde : Mazafaka, probablement le forum le plus difficile d’accès a été piraté. Ce dernier comptait près de 3000 des plus gros cybercriminels au monde et ne pouvait être rejoint qu’après un vote des utilisateurs, une série de questions et d’autres tests. En gros c’était plus compliqué de rentrer là dedans qu’à Fort Knox, mais le forum a été victime d’un gros hack qui avait exposé les données des utilisateurs : mots de passe, logins, comptes mails et adresses de chat variées… Bref, la totale. Là c’est un peu la honte quand même pour les « intouchables » du net.

8. Les deux piratages d'Adult Friend Finder

Se faire pirater une fois c’est chiant et ça casse un peu la confiance de l’utilisateur, mais deux fois, ça commence vraiment à devenir abusé, surtout quand le deuxième piratage est encore plus important que le premier. Le site « Adult Friend Finder », réseau de rencontre de libertins en a fait les frais lors de deux attaques importantes. Au total, 20 ans de données dérobés et mises en vente par des hackers, soit les préférences sexuelles personnelles de près de 412 millions de personnes. Là où le truc avait encore plus fait bad buzzer l’histoire, c’est que dans ces données se trouvaient également celles de 15 millions de comptes supprimés par leurs utilisateurs mais qui n’étaient pas du tout effacés par le site. Ouais, gros gros ratage.

9. Les failles de sécurité Zoom

Il faut dire qu’en période de confinement / télétravail et tout ce bordel, les applications comme Zoom sont devenues des moyens très répandus de travailler collaborativement à distance. Le souci c’est que les développeurs de l’application n’étaient peut-être pas préparés à un succès aussi important aussi rapidement. Plusieurs failles avaient alors été exploitées par des pirates mal intentionnés, de la récupération d’informations personnelles jusqu’au fait de rejoindre sans trop de mal des conversations privées. C’était le cas d’une classe de lecture de la bible qui s’était fait spammer de photos pédopornographiques par des gros cons pervers dégueulasses hackers. L’affaire avait alors fait pas mal de bruit et obligé les créateurs de l’application à réagir vite pour corriger les failles.

Crédits photo : Topito

Vous pouvez aller voir les histoires de hackers qui devraient être adaptées au cinéma et les objets qui peuvent être piratés, au moins vous pourrez vous protéger un peu mieux.